Pride and Prejudice and Zombies, le film de 2016

Les films sortis de 2001 à 2019.

Comment avez-vous trouvé ce film ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
0
Aucun vote
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
0
Aucun vote
Excellent.
0
Aucun vote
Génial !
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 0

Pride and Prejudice and Zombies, le film de 2016

Messagepar Greenheart » Ven 9 Oct 2015 20:38

ImageImageImage

Pride And Prejudice And Zombies (2016)
Traduction du titre original : Fierté, préjugé et zombies / Orgueil et préjugé et zombies.

Sorti aux USA le 5 février 2016.
Sorti en Angleterre le 12 février 2016.

De Burr Steers (également scénariste), d'après le roman de Seth Grahame-Smith de 2009 (lui-même d'après le roman de Jane Austen de 1813) ; avec Lily James, Lena Headey, Matt Smith, Douglas Booth, Jack Huston, Charles Dance, Hermione Corfield, Sam Riley.

Il est une vérité universellement admise qu’un Zombie en possession de cerveaux doit désirer davantage de cerveaux. Jamais cette vérité ne fut si claire que lors des récentes attaques du Parc de Netherfield, au cours desquelles une maisonnée entière fut massacrée par une horde de morts-vivants durant une partie de Whist....

Une Histoire illustrée de la Grande-Bretagne, de 1700 à 1800.

Comme le siècle commençait, la Grande Bretagne était riche des fruits du commerce mondial. Cependant, des colonies arrivèrent non seulement les soies et les épices, mais encore la plus virulente et la plus abominable des pestes.
Naturellement, beaucoup suspectèrent que les français étaient à blâmer. Cela vous surprend-t-il ? Une fois mordus les nouvellement infectés étaient remplis d’un appétit insatiable pour les cerveaux des vivants. Des millions périrent, seulement pour se relever en légions implacables de morts-vivants.

Alors, si certaine sembla l’arrivée de la fin des temps, que même les Quatre Cavaliers de l’Apocalypse étaient réputés avoir surgi de l’Enfer. Pour protéger les vivants, la Grande Barrière fut construite – une muraille haute de cent pieds encerclant Londres. Puis l’excavation commença sur le Canal Royal : une fosse profonde de trente brassées autour de la ville et de ses murs. La terre entre ces deux fortifications alors fut connue sous le nom de l’Entre-Deux.

ImageImageImageImage

***



La bande annonce officielle HD : https://youtu.be/foGraEVNI0s
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7634
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Pride and Prejudice and Zombies, le film de 2016

Messagepar Greenheart » Ven 27 Nov 2015 18:54



Nouvelle bande annonce HD officiel : https://youtu.be/PqjGlOwWbks
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7634
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Pride and Prejudice and Zombies, le film de 2016

Messagepar Greenheart » Jeu 1 Déc 2016 18:26

Reçu (enfin) le blu-ray américain.

Image

Région A (lecteur américain ou multi-régions)

Sur le film : excellent d'un bout à l'autre. Bourré d'humour, le cocktail Régence + Zombie est plus réussi que le précédent Abraham Lincoln Vampire Killer qui se prenait davantage au sérieux mais était déjà plutôt bien fait. La force du film est de jouer à fond la carte de la période historique qui fait office d'univers alors qu'une majorité de films d'horreur fantastique même comique manquent cruellement d'univers. Les personnages de toute manière tirés du roman d'époque sont eux aussi complètement intégrés à l'univers, ce qui permet d'échapper à un autre gros défaut des films fantastiques horrifiques où le plus souvent les héros n'ont pas de vie à part s'agiter pour survivre du point A au point B du scénario. Le décalage entre les dialogues d'époque et les situations d'action horrifique est à grimper au mur, et il y a une vraie intrigue avec des vrais choix. Les acteurs, qui connaissaient déjà par cœur l'intrigue sans les zombies, semblent jubiler et tout cela fait finalement très plaisir à tous les niveaux - comédie, uchronie, romance et zombie apocalypse.

Image 2:40 proche original 1080 / 24p : Bonne. Les éclairages ne permettent pas toujours de déceler facilement tous les détails fins, en particulier les cils difficiles à distinguer, mais l'image est très plaisante. Sur mon système, les mouvements rapides dans les scènes d'action sont un peu confus. Pas de profondeur de champ extraordinaire.

Son : Anglais HD M1 5.1, plus piste Anglais et espagnole Dolby Digital 5.1 - Bon, belle immersion très détaillée, très bien répartie dans l'espace (les mouches...), attention c'est assez violent donc ne poussez pas le volume de suite.

Bonus : Bons Bêtisier trop court et sans intérêt - cependant il y a un bonus entier et plus long consacré aux joyeuses pitreries de Matt Smith ; scènes coupées assez longues intéressantes (la scène de bal a les dialogues mais le vrai son - les gens dansent sans la musique, plus Matt Smith qui cabotine encore plus et la nouvelle que Londres est perdue). Plusieurs reportages bienvenus autour des thèmes du film. Bandes annonces bloquées grand sans intérêt : Ghostbusters 2016 (même la bande annonce est nulle, mais elle est encore plus nulle après avoir vu le film) ; la Cinquième Vague (trompeuse à souhait car elle fait croire que certains plans de la fin du film sont au début du film) ; Preacher 2016 (pauvres de nous...) ; The Brothers Grimsly (lourdingue) ; et une comédie encore plus lourde.

En conclusion : Parmi les meilleurs films de l'année, l'édition américaine est plutôt bonne, et avec un système meilleur que le mieux, doit être encore plus belle à voir. Très belle immersion audio mais pas hyperréaliste. Je supposerai donc que l'image et le son sont encore trop compressés pour une présentation idéale.
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7634
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56


Retourner vers Années 2000 et 2010

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron