Vert émeraude, le film de 2016

Les films sortis de 2001 à 2019.

Comment avez-vous trouvé ce film ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
0
Aucun vote
Correct.
1
100%
Bon.
0
Aucun vote
Excellent.
0
Aucun vote
Génial !
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 1

Vert émeraude, le film de 2016

Messagepar Greenheart » Sam 26 Déc 2015 20:38

ImageImage

Smaragdgrün (2016)

Ce film est le troisième et dernier épisode de la Trilogie des gemmes, commencée avec Rouge Rubis, poursuivie avec Bleu Saphir.

Sortie annoncée en Allemagne le 7 juillet 2016, repoussé du 30 juin 2016.
Sortie annoncée du blu-ray français le 21 septembre 2016.

De Felix Fuchssteiner, sur un scénario de Katharina Schöde, d'après le roman de Kerstin Gier ; avec Jannis Niewöhner, Rolf Kanies, Maria Ehrich, Josefine Preuß, Peter Simonischek, Florian Bartholomäi, Laura Berlin.

Pour adultes et adolescents.

Londres 1782.

James Auguste Pelegrin Pippin-Butter sort ses six petits chiens espionné par Gwendoline et Lucy, embusquées derrière un petit parapet. Gwendoline fait remarquer que Paul va mieux et Lucy la remercie pour les antibiotiques que Gwendoline avait ramené du 21ème siècle. Comme James passe devant elles, Gwendoline sort de sa cachette et le salue. Surpris et apeuré, James demande s’ils se connaissent et Gwendoline confirme, puis débite qu’elle doit protéger James contre une maladie, la variole, qu’il n’a pas encore, mais bientôt et qu’il va mourir, mais pas tout à fait, parce qu’ensuite il errera des siècles en tant que fantôme, alors Gwendoline va le « vacciner ».

James s’écarte et déclare la conversation terminée. Pour toute réponse, Gwendoline sourit et sort la seringue de sa poche. James pousse alors un grand cri et lâche les laisses de ses six petits chiens, et prend la fuite à travers le jardin. Gwendoline le poursuit en criant qu’elle veut l’aider. Comme James prend de l’avance, il est stoppé par Lucy qui a rattrapé l’un de ses chiens et le distrait en lui parlant du risque qu’il y a à laisser le petit chien devenir obèse. Pendant ce temps, Gwendolin rattrape James et lui plante la seringue dans l’épaule – James tourne de l’œil, puis se relève et s’enfuit à nouveau tandis que Gwendoline et Lucy se félicitent : passé modifié, vie humaine sauvée, et remarque que le fantôme du lycée lui manquera… C’est alors que la vision de Gwendoline se trouble, et elle et Lucy sont emportées dans le Temps.

Dans son lit, Gwendoline rêve de tout ce qu’il lui est arrivé et surtout de Gidéon. Puis elle ouvre les yeux et aperçoit Xémerius, la gargouille suspendue au plafond, qui lui recommande de penser à d’autres choses, à compter les stations du métro, afin qu’elle puisse vraiment dormir. De son côté, Gidéon peine à déchiffrer une prophétie dans un ancien carnet : lorsque la douzième étoile apparaîtra, le destin… le temps terrestre est voué à l’échec… à condition, visible, pâli, l’aigle de l’éternité voit son but atteint. Or, sache que c’est au rubis que l’aigle de l’éternité appartient : son étoile ne se désintègre que lorsqu’elle est tourmentée par l’amour et que sa chute est librement choisie.

Arrive Raphaël, le cousin de Gidéon avec deux cartons à pizza qu’il pose sur le meuble de cuisine : comme Gidéon s’emporte – l’auteur ne pouvait-il pas faire des phrases plus claires ? – Raphaël lui rappelle que ce type vivait au 18ème siècle. Puis il lui propose la pizza au salami. Gidéon soupire et pose la pizza sans ménagement sur le côté. Gidéon reprend et suppose que la douzième étoile, c’est Gwendoline et que l’aigle c’est le Comte – mais c’est quoi son but ? Puis il suppose que le tourment par l’amour serait un chagrin d’amour... Affalé sur une banquette, Raphaël répond, une part de pizza à la main que Gidéon est un super-héros, Gwendoline est une super-héroïne. Gidéon la kiffe, Gwendoline la kiffe, où est le problème ? Gidéon répond que cela pourrait être dangereux pour elle.

Gideon se lève et va cacher le carnet derrière une plinthe de la cuisine. Puis il prend son téléphone portable et appelle Gwendoline – laquelle se réveille en sursaut (mais dans une chambre complètement illuminée par diverses ampoules décoratives) comme son téléphone à elle se met à sonner bruyamment. Comme elle va pour décrocher, la gargouille s’élance et l’avertit : elle ne doit même pas y penser – et elle a l’impression que Gwendoline a déjà oublié que Gidéon lui a brisé le cœur. Alors Gwendoline repose le téléphone... Le téléphone bipe et Gwendoline le reprend aussitôt pour écouter le message de Gidéon : c’est urgent, il a les mémoires du Comte Saint-Germain car Paul les lui a données, Gwendoline doit vraiment faire attention, n’en parler à personne et le rappeler. Alors Xémerius la gargouille fait un signe à Gwendoline, qui refaire la caisse en bois contenant le chronographe volé par Lucy et Paul – et la range dans son placard.

Pendant ce temps, se tient une réunion extraordinaire au siège du Cercle. Or Whitman vient de s’autoproclamer grand-maître et il est interpellé : où se trouve William de Villiers, le précédent grand-maître qui était censé les guider ? Whitman ne répond rien et fait un signe en direction de l’entrée de la grande salle – car justement, William de Villiers fait son entrée et explique que le Comte Saint-Germain vient de personnellement choisir Whitman comme nouveau grand-maître, tandis que William de Villiers se chargera désormais de leurs relations avec les marchés financiers internationaux.

William de Villiers sert alors la main de Whitman puis lui remet une enveloppe cachetée, que Whitman fait immédiatement passer à son voisin de droite. Puis Whitman déclare qu’ils doivent veiller à ce que le Rubis (Gwendoline) et le diamant (Gidéon) remplissent leur grande mission – ils ne doivent prendre aucun risque supplémentaire, donc surveillance continue de la sphère privée. William de Villiers précise qu’ils comptent sur l’aide de Scotland Yard et du Ministère de l’Intérieur. Et il ajoute que ceux qui ne sont pas avec eux sont contre eux : ils doivent se tenir prêts pour l’avènement d’une ère nouvelle et meilleur – finances, médias, soins médicaux. Le temps presse : l’ascension de l’aigle est imminente... Sur ce tous les membres de la réunion se lèvent et concluent par une devise en latin : Vita Sit In Aeternitem ( ? La vie s’inscrit dans l’Éternité).


ImageImageImageImage

***



Un reportage en allemand sur le tournage : https://youtu.be/HtzIdUhQDqM
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8049
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Vert émeraude, le film de 2016

Messagepar Greenheart » Dim 13 Mar 2016 22:47



La bande annonce officielle HD : https://youtu.be/9lnPGkjz29U
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8049
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Vert émeraude, le film de 2016

Messagepar Greenheart » Sam 11 Juin 2016 08:37

Nombreux extraits, quelques photos et bandes annonces ici (en allemand) :

http://www.kino.de/film/smaragdgruen-2016/#

Les retours de la projection au Festival International de Munich semblent excellents.
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8049
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Vert émeraude, le film de 2016

Messagepar Greenheart » Mar 12 Juil 2016 21:04

Image

Sortie annoncée du blu-ray français le 21 septembre 2016.

Jusqu'à présent la qualité de présentation des blu-rays français pour cette série a été excellente.
Seuls les bonus sont sabrés par rapport aux éditions allemandes, la flemme de sous-titrer ou doubler ou chercher, je suppose.
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8049
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Vert émeraude, le film de 2016

Messagepar Greenheart » Ven 7 Oct 2016 11:06

Reçu le blu-ray français de Vert Emeraude du 21 septembre 2016

D'abord précisons que la livraison a été mystérieusement retardée de trois semaines, probablement par la FNAC qui abuse régulièrement de ses amitiés gouvernementales et de sa position dominante sur le marché pour obtenir des exclusivités de distribution des éditeurs vis à vis d'Amazon.

Ensuite il s'agit d'une édition dégradée par rapport aux deux précédentes : la version originale allemande n'est plus fournie alors que la traduction française semble à plusieurs reprises bizarre et confuse, voire incohérente avec le film précédent ("s'ils prennent le sang de Gideon et l'introduisent dans le chronographe, le cercle sera complet" - or, le sang de Gidéon se trouve dans le chronographe depuis le premier film - ***edit*** la confusion vient qu'il y a deux chronographes
Spoiler : :
et qu'ils ne précisent pas duquel ils parlent : ils parlent du premier chronographe volé par Lucy et Paul, alors que le plan des premiers films étaient de compléter le second chronographe détenu par la confrérie
***fin edit***). il y a aussi des problèmes avec les voix du doublage : dans la scène de la bagarre avec Charlotte la voix de la grand-mère est la même que celle de la gargouille par exemple. D'après les commentaires, la voix française de Gidéon est différente de celle des deux premiers films.

Par ailleurs les sous-titres français ne sont même pas fournis alors que les doubleurs peinent à prononcer certains patronymes et surtout certaines formules en latin.

Je n'ai pas encore faire de comparaison avec l'édition allemande du blu-ray - qui n'est apparemment pas encore parue (annoncé pour le 8 décembre 2016).

Sur le film : Effectivement, le scénario du troisième film est plutôt bâclée, avec apparemment beaucoup de scènes inventées plus faibles que celles du roman, un rythme inégal avec une bonne partie du début du film anecdotique et avec un mélodrame peu convaincant. Le film a l'avantage de boucler - de manière insatisfaisante (pour la satisfaction, visionnez la fin alternative en bonus), la trilogie filmée. La scène du premier film avec le point de vue inverse lors du bal de l'anniversaire de James manque, sauf erreur de ma part, et d'après les commentaires, il manque une révélation (de plus) sur le grand méchant et ses liens avec l'héroïne. Ne reste plus qu'à lire les romans... Par contre il faut insister sur le fait que la version française a l'air mal traduite et rend le visionnage encore plus confus. Pour s'en assurer, il faudrait voir la version originale, mais l'éditeur a choisi de nous en priver, sans doute parce que le blu-ray français parait très en avance sur le blu-ray allemand, et que l'éditeur allemand voulait éviter que tous les fans allemands se précipitent sur l'édition française.

Image : 1080p, bonne. Pas aussi bonne que pour Bleu Saphir, il me semble.

Son : français seulement DTS HD MA 2.0 et 5.1 - attention le 2.0 est l'option par défaut, alors que le 5.1 offre une immersion de meilleure qualité. Dans tous les cas, le son, un peu faible, est assez confortable, mais manque de réalisme et carrément trouble dans certaines scènes , ce qui me laisse à penser qu'il est bien plus compressé qu'il ne le devrait : exemple de la scène "I love rock'n roll" - tout est trouble et le mix français est faux, la voix de Charlotte, les acclamations, alors que l'on devrait entendre trois fois la voix de Charlotte, une fois réelle, une fois amplifiée, une fois dans l'écho de la voix amplifiés sur les murs - donc dans les hauts-parleurs arrières, et les acclamations devraient entourer le spectateur - le mix français positionne une fois la voix de Charlotte au centre avec un filtre, les acclamations en avant sur les côtés sans distinction individuelle et la musique en fond. Impossible de comparer avec le mix original allemand puisqu'il est encore inédit, quoiqu'il y a toujours la scène alternative en bonus qui est en VO sous-titrée français, mais elle n'est sans doute pas encodée et compressée de la même manière..

Bonus : La dernière scène respectant la fin du roman, à l'opposée de celle qui est dans le film et dont l'explication n'a d'ailleurs aucun sens ; interview des acteurs et de la production sur le tapis de la première allemande, pas très intéressant, à part que les scénaristes expliquent qu'ils ont voulu faire passer l'idée que l'héroïne devenait pro-active dans le troisième film, possiblement au mépris de l'intrigue du troisième roman et assez lourdement.

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8049
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56


Retourner vers Années 2000 et 2010

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

cron