Batman, le film de 1966

Les films sortis de 1961 à 1980.

Comment avez-vous trouvé ce film ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
0
Aucun vote
Correct.
1
100%
Bon.
0
Aucun vote
Excellent.
0
Aucun vote
Génial !
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 1

Batman, le film de 1966

Messagepar Greenheart » Jeu 17 Mar 2016 11:38

ImageImage

Batman: The Movie (1966)

Sorti aux USA le 30 juillet 1966.
Sorti en Angleterre le 16 décembre 1966.
Sorti en France le 6 septembre 1967.
Sorti en blu-ray américain Special Edition le 1er juillet 2008 (région A, Anglais DTS-HD MA 5.1, français DD 2.0, commentaire audio des acteurs, du scénariste, piste orchestrale HD MA 5.1 nombreux bonus)
Sorti en blu-ray français le 11 février 2009 (région B, français DTS 5.1, avec les bonus de l'édition américaine)
Ressortie en France le 23 mars 2016 (pour la sortie de Batman Vs Superman: L'aube de la Justice).

De Leslie H. Martinson, sur un scénario de Lorenzo Semple Jr. d'après la bande dessinée de Bob Kane ; Adam West, Burt Ward, Lee Meriwether, Cesar Romero, Burgess Meredith, Frank Gorshin, Alan Napier, Neil Hamilton, Stafford Repp, Reginald Denny, Milton Frome, Gil Perkins, Dick Crockett, George Sawaya.

Pour tout public.

Un bateau de plaisance amène une invention révolutionnaire à Gotham City, tandis que lors d’une paisible balade motorisée, le millionnaire Bruce Wayne et son jeune pupille Dick Grayson ont été rappelé au Manoir Wayne par un appel au secours urgent, mais anonyme. L’invention révolutionnaire et son gardien seraient en grand danger à bord de leur bateau. N’étant jamais de ceux qui se défaussent de leur responsabilité, Bruce et Dick, avec une rapidité et une résolution caractéristique, descendent promptement à la Batcave.

Et puis, comme ils l’ont fait tant de fois auparavant, en tant que Batman et Robin, guerriers courageux contre le Crime, ils s’en vont, une fois de plus, porter secours, à bord cette fois de la Batmobile atomique. Robin passa alors un appel radio-téléphonique à l’aéroport de Gotham City afin que soit préparé le Batcopter pour un décollage immédiat. La Tour de contrôle, voyant approcher la Batmobile, bloque immédiatement tout le trafic aérien ( !), tandis que Batman et Robin s’élance hors de la Batmobile et grimpe à bord du Batcoptère dont l’hélice tourne déjà. Passant au-dessus des toits des immeubles, Robin n’oublie pas de saluer les jeunes filles qui font de la gymnastique au sommet d’un gratte-ciel, puis Batman rend leur salut aux militaires qui les saluent depuis la rue, tandis qu’un couple de retraités qui pique-nique se rejouit au passage de le Batcoptère de constater que les justiciers masqués sont là-haut à faire leur travail. Plus tard, le Batcoptère arrive en vue du bateau, corrige son assiette, puis Batman ordonne à Robin de lâcher la Bat-échelle, puis d’activer le contrôle automatique de l’assiette du Batcoptère. Puis Batman descend l’échelle jusqu’à approcher de la passerelle du bateau de plaisance.

Soudain, le bateau de plaisance disparait de la surface de l’eau, et continuant dans son élan, Batman descend dans l’eau. Batman demande à Robin de le faire remonter au plus vite, mais quand il ressort de l’eau, Batman a un requin accroché à sa jambe. Aussi réclame-t-il le répulsif anti-requin à Robin, qui doit descendre à son tour l’échelle et passer l’ustensil tête en bas, pour que Batman pulvérise le répulsif sur le museau du requin. Et lorsque le requin lâche enfin la jambe de Batman, il chute d’une dizaine de mètres dans l’eau, et explose…

De retour à Gotham City, Batman et Robin tiennent une conférence de presse au commissariat. Batman est d’abord interrogé par Merrick, un journaliste du Gotham City Times : est-ce qu’un bateau de plaisance a simplement disparu au large de Gotham City ? Batman répond que cela n’a aucun sens : un bateau de plaisance transatlantique ne peut pas « simplement » disparaître au large de Gotham City. Puis c’est au tour de Stanley, du Globe, qui demande confirmation que le bateau de plaisance appartenait aux célèbres distilleries Big Ben. Batman confirme. Stanley demande alors si ce n’était pas justement le propriétaire des distilleries, le Commodore Schmidlapp, qui amenait avec lui une nouvelle invention fantastique des laboratoires de recherche de Big Ben. Batman demande alors qu’il n’y ait plus de question sur le bateau. Merrick demande alors des explications sur le requin explosif. Batman répond alors que sans aucun doute il s’agit d’un animal infortuné qui par hasard avait avalé une mine flottante…

ImageImage

***



La bande annonce SD : https://youtu.be/7bfHsOPxSBE

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 9381
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Batman, le film de 1966

Messagepar Greenheart » Jeu 17 Mar 2016 12:36

Image

Sur le film : Il s'agit du film tiré de la série télévisée des années 1960. Le film a deux niveaux : le divertissement pur et rassurant par son extravagance, entre la parodie et le respect des bandes dessinées des années 1960, très loin d'être aussi fachos et violentes qu'aujourd'hui. Le second niveau est une satire de l'hypocrisie du pouvoir, encore valide aujourd'hui: la conférence de presse de Batman et ses réponses qui n'en sont pas, la pique de Catwoman selon laquelle leur ligue de criminels est aussi unie que les Nations des Nations Unies. Enfin je n'ai pas pu m'empêcher de rire aux jeux de mots outrés et aux raisonnements complètement faux que Batman et Robin osent mener pour résoudre les énigmes de leurs adversaires, qui relèvent de la même logique bidon que les déductions de Sherlock Holmes : toutes les autres interprétations possibles sont oubliées pour aller directement à la réponse qui arrangera le scénariste pour continuer son récit.

Sur l'image : plutôt bonne. Les plans truqués ou en extérieur sont plus flous (la faute à la mise au point lors du tournage ?). En intérieur, les détails HD montent jusqu'aux cheveux fins, et peinent au niveau des cils. Les couleurs sont belles mais très légèrement jaunies. Cela se voit à la balance des blancs mais surtout aux teints des chairs. Cependant, Catwoman est absolument renversante de beauté en gros plan, en tout cas quand elle est déguisée en journaliste russe.

Sur le son : Bon. Le 5.1 est puissant mais un peu trouble.

Sur les bonus : Bons. Les meilleurs bonus car les plus riches en informations sont les commentaire du scénariste, et les commentaire des acteurs principaux Adam West et Burt Ward. Batman, l'héritage dynamique consacré à la popularité de la série des années 1966, illustré par des extraits du film, des photos et des interviews ; Caped Crusader, Croisés en capes, hommage aux héros = aux acteurs (même combat) ; Les criminels les plus recherchés de Gotham City - sur les acteurs jouant les méchants ; le reportage de 2001 en 4:3 SD, il faut changer le format de l'image depuis la télévision pour le voir correctement ; une vue interactive d'un modèle virtuel de la Batmobile du film ; une carte superposée au film avec indication (ou pas) des lieux de tournage avec fenêtre pop-up, les bandes annonces : Teaser HD restaurées son mono, bande-annonce principale non restaurée, format 4:3 possiblement SD son mono. Le blu-ray redémarre aux bandes annonces bloquées si vous le stoppez, et l'éditeur a bloqué le retour aux menus que ce soit pendant les bandes annonces ou pendant la lecture des bonus - il faut utiliser le bouton chapitre suivant de la télécommande pour retourner au menu.

Conclusion : à réserver aux fans de la série de 1966, que le film complète. Les droits n'appartenant pas aux mêmes personnes, le film n'est pas inclus dans le coffret de la série.

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 9381
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56


Retourner vers Années 1960 et 1970

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron