L'aventure intérieure, le film de 1987

Les films des années 1981 à 2000.

Comment avez-vous trouvé ce film ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
0
Aucun vote
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
1
100%
Excellent.
0
Aucun vote
Génial !
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 1

L'aventure intérieure, le film de 1987

Messagepar Greenheart » Lun 4 Avr 2016 08:58

ImageImageImage

Innerspace (1987)

Noter qu'il ne s'agit pas d'un remake du Voyage Fantastique, le film de 1966, même si la technologie futuriste mise en scène est la même.

Sorti aux USA le 1er juillet 1987.
Sorti en Angleterre le 27 novembre 1987.
Sorti en France le 16 décembre 1987.
Sorti en blu-ray américain le 4 août 2015 (multi-régions, anglais DTS MA 5.1, français inclus).
Sorti en blu-ray français le 2 septembre 2015 (identique au blu-ray américain ?).

De Joe Dante ; sur un scénario de Chip Proser et Jeffrey Boam ; Dennis Quaid, Martin Short, Meg Ryan, Kevin McCarthy, Fiona Lewis, Vernon Wells, Robert Picardo, William Schallert, Harold Sylvester, Henry Gibson.

Pour adultes et adolescents.

Des glaçons dans un verre de Whisky qui se remplit, tandis qu’un discours vante le courage des hommes qui risquent leurs vies et leurs membres pour explorer les étoiles, et assurer la paix et la liberté partout dans le monde, et la tradition d’héroïsme de la nation américaine. L’homme qui se sert le Whisky est le Lieutenant Tuck Pendelton, et ce n’est pas son premier verre de la soirée. Alors que les participants à la réception militaire en l’honneur des pilotes d’essai de l’Armée écoutent le discours l’air pénétré, Tuck se fait mettre dehors des cuisines dans un vacarme de plats en métal qui dégringolent : il a confondu les cuisines et les toilettes…

Réalisant qu’il est désormais le centre d’attention de la réception, Tuck improvise un discours rempli d’amertume, et de jalousie vis-à-vis de la jeune génération. Prétendant alors porter un toast, il s’effondre sur le gâteau. C’en est trop pour ses camarades, qui le relèvent et l’évacuent vers les cuisines. Comme un certain Rusty entend lui faire la leçon, Tuck lui rappelle qu’il ne s’est pas déféqué dessus lors de ses essais. Une bagarre s’en suit, et Lydia Maxwell, une journaliste venue interviewer un responsable militaire – et l’ex de Tuck – finit par abandonner l’interview tant les bruits du pugilat l’inquiète. Tuck ayant mis à terre tous ses adversaires, c’est Pete qui l’empoigne et lui déclare qu’il aurait mieux fait de prendre sa retraite de l’armée quand lui, Pete, l’avait fait. Puis Pete confie Tuck à Lydia, qui le ramène chez lui.

Chez Tuck, Lydia s’étonne de trouver un prospectus sur les lapins : Tuck aurait démissionné de l’armée pour aller étudier les lapins ? Puis elle prétend repartir, mais Tuck prétend qu’elle n’est pas en état de conduire, la retient, puis l’invite à danser sur leur chanson favorite, ce que Lydia décrit comme de la triche. Lydia accepte finalement la danse et… Le lendemain matin, Lydia sort de chez Tuck furieuse parce que le taxi a klaxonné pour lui signaler son arrivée, alors qu’elle avait bien spécifié de ne pas le faire. Du coup Tuck la rattrape et tente de la persuader de rester. Lydia parvient cependant à repartir en taxi, en larmes.

Pendant ce temps, Jack Putter, un hypocondriaque tente de rallonger la liste de ses maladies et allergies auprès de son médecin habituel : il serait désormais allergique à la laque, et il en profite pour raconter son nouveau cauchemar – comme il est à son travail à la caisse d’un supermarché, il scanne les emplettes d’une grosse dame à cheveux orange, et les prix sont tous faux et extrêmement élevé, et comme Jack lui annonce le total, la grosse dame répond froidement qu’elle ne se balade pas habituellement avec ce genre de somme sur elle. Et comme Jack répond qu’il la comprend, elle lui propose de prendre à la place quelque chose – et sort un petit révolver de son sac – et à c’est à ce moment-là que Jack se réveille en hurlant. Son docteur lui explique alors qu’il est son patient favori mais qu’il a besoin de vacances, et de calme : la chose la plus importante pour Jack, c’est de ne pas avoir d’excitation.

Au même moment, Pete est bloqué dans un embouteillage, et apprend que Tuck Pendleton est le pilote d’essai choisi pour leur projet – et n’est pas content : Tuck a l’habitude de tout gâcher. Et effectivement, arrivé au laboratoire, Tuck en est à se mettre des gifles pour se rassurer. Après un dernier coup d’œil au lapin dans sa cage, puis un dernier baiser à une laborantine, suivi d’un selfie polaroid avec une assistante, on lui souhaite bonne chance et il monte à bord de la capsule équipée d’un scalpel laser, qui doit être miniaturisée puis injectée dans le lapin.

Image

***



La bande annonce officielle HD : https://youtu.be/7kQDIosuZuo

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8049
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Retourner vers Années 1980 et 1990

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron