Les évadés de la planète des singes, le film de 1971

Infos et retours sur les films sortis ou à venir au cinéma.

Comment avez-vous trouvé ce film ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
0
Aucun vote
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
0
Aucun vote
Excellent.
0
Aucun vote
Génial !
1
100%
 
Nombre total de votes : 1

Les évadés de la planète des singes, le film de 1971

Messagepar Greenheart » Mar 23 Mai 2017 10:14

ImageImageImage

Escape from the Planet of the Apes (1971)
Traduction du titre original : L'évasion de la Planète des Singes.

De Don Taylor ; sur un scénario de Paul Dehn ; d'après les films et le roman de Pierre Boulle ; avec Roddy McDowall, Kim Hunter, Bradford Dillman, Natalie Trundy, Ricardo Montalban, Eric Braeden, William Windom, Sal Mineo, Harry Lauter, M. Emmet Walsh, Albert Salmi, Jason Evers, Harry Lauter.

Pour adultes et adolescents.

Un ciel bleu, la mer, une falaise désolée… Soudain le vrombissement des hélices d’un hélicoptère grandit. L’hélicoptère traverse le ciel, survole la mer, aperçoit l’épave noircie d’un vaisseau spatial en forme de flèche qui dérive à la surface, et commence à cercler autour. Le pilote appelle son poste de commandement, identifié comme Baron Rouge Contrôle, et s’identifiant lui-même comme Baron Rouge Cinq – et fait son rapport : patrouillant dans le coin sud-est du secteur Alpha Charlie (AC), ils ont repéré ce qui semble être un astronef juste en dessus de la surface – ils lancent donc une alerte sauvetage et propose de demeurer sur place pendant les quarante-cinq minutes suivantes et afficheront avec leur transpondeur le code 7700 pour l’identification radar.

Au poste de contrôle, le permanent appelle le centre de sauvetage, indiquant un possible astronef au large des côtes, demandant l’envoi d’un hélicoptère pour ramassage et récupération, le radar de la base donnera la direction.
Un autre hélicoptère – militaire – étiqueté « sauvetage » file alors à toute allure le long de la côte, ainsi qu’une colonne de jeeps et pick-up militaires. L’hélicoptère arrivé sur place, trois plongeurs sautent et attachent un câble à l’astronef. Le câble est ensuite treuillé depuis la côte et l’astronef ramené sur la plage.

Un troisième hélicoptère militaire atterrit alors sur plage, et débarque le Général, qui demande s’il y a quelqu’un dans l’astronef, mais les militaires l’ignorent. Le Général ordonne alors que l’on ouvre l’astronef, ce que font les plongeurs : ils font sortir trois astronautes en combinaison spatiale blanche encore casqués. Mais lorsque le Général veut les saluer au nom de la nation des Etats-Unis d’Amérique, les trois astronautes retirent leur casque… et le Général s’interrompt au milieu de sa phrase , puis fait volte-face et se précipite vers la radio équipant une jeep.

Les trois astronautes sont alors évacués secrètement en direction de la base militaire la plus proche, suivis de leur vaisseau spatial. Tandis que les astronautes suivent docilement le mouvement, les militaires se massent pour les dévisager. Le général arrive ensuite, demandant à son assistant s’il a appelé le zoo. Celui-ci répond que oui – et qu’ils ont de la chance, l’infirmerie du zoo de Los Angeles est quasiment déserte – ils n’ont en pensionnaire qu’un petit renard mordu et un gorille dépressif : le public ne pourra rien voir, et les nouveaux arrivants seront en quarantaine ; s’ils ont besoin de soins médicaux, ce sera disponible et les experts pourront procéder à leur examen complet dès le lendemain.

ImageImageImageImage

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 6867
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Retourner vers Cinema

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron