L'Homme de la planète X, le film de 1951

Infos et retours sur les films sortis ou à venir au cinéma.

Comment avez-vous trouvé ce film ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
0
Aucun vote
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
0
Aucun vote
Excellent.
0
Aucun vote
Génial !
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 0

L'Homme de la planète X, le film de 1951

Messagepar Greenheart » Mer 28 Juin 2017 11:07

ImageImage

The Man from Planet X (1951)
Traduction du titre original : l'homme venu de la planète X.

Sorti aux USA le 27 avril 1951.
Annoncé en blu-ray américain pour le 11 juillet 2017 (format respecté, noir et blanc, probablement région A et anglais seulement.

De Edgar G. Ulmer ; sur un scénario de Aubrey Wisberg et Jack Pollexfen, également producteurs ; avec Robert Clarke, Margaret Field, Raymond Bond, William Schallert, Roy Engel, David Ormont, Gilbert Fallman, Tom Daly, June Jeffery.

Le bord de mer de jour, paisible, verdoyant, les oiseaux chantent. La lande de nuit, morte, nimbée de brume, le vent qui hurle, un château en ruine au loin où brille une fenêtre.

Un homme en tenue d’aviateur fait les cent pas dans la pénombre d’une vaste pièce où un télescope est installé. John Lawrence ne sait pas si Enid Eliott est morte ou vivante – cela fait 24 heures qu’il n’a plus de nouvelles. Il est à peu près certain en revanche du sort du père de la jeune femme, le professeur Eliott, probablement mort – et les chances que John meure aussi avant le lever du soleil sont fortes. Mais cette nuit, il se battra pour sa vie, étant donné le grand péril qui menace l’Humanité entière. L’homme s’assied à une table, sur laquelle se trouve de quoi écrire. S’il échoue, ce qui est le plus probable, les conséquences pour l’Humanité défient l’imagination : en tant que seul journaliste professionnel ayant observé la Terreur depuis son point de départ, et en tant que seul être humain encore en vie à l’avoir confrontée : l’Homme venu de la Planète X – il va essayer d’écrire l’histoire la plus étrange qu’un être humain n’ait jamais rapportée…

L’histoire a commencé très ordinairement dans un observatoire universitaire non loin de Los Angeles. John Lawrence, petite moustache, costume cravate élégant, retire son œil de l’oculaire et demande au professeur Blane, un vieil astronome ce qu’il vient de voir. Blane répond qu’il s’agit d’une nouvelle planète. Faute d’un autre nom, ils l’identifieront par la lettre X. Blane explique que la planète X a été découverte il y a quelques semaines, se précipitant à travers l’Espace. Ils redescendent à l’étage inférieur et John demande si c’est pour cela que le professeur Eliott lui a demandé de contacter l’astronome.

Blane demande à John s’il connait Eliott depuis longtemps. John confirme : de la Royal Airforce – Eliott était le météorologue chargé d’assister les raids des bombardiers. Ils sont vite devenus amis, et lui promis de le prévenir s’il entendait parler de quoi que ce soit de vraiment important. Il ne plaisantait pas. L’astronome confirme. Dans la chambre noire, Blane développe ses clichés, tandis que John lui demande ce qui se passe. Le vieil homme répond que le monde entier expérimente désormais un phénomène étrange : venant de tous les côtés, des objets inexpliqués tombent du ciel.

John est incrédule : un scientifique tel que Blane ne croit tout de même pas à une telle ineptie. Blane répond au journaliste qu’il ne croit rien, et John demande alors pourquoi il affirme des choses pareilles. Blane répond qu’il se base sur des rapports indiscutables émanant d’observateurs professionnels. Au départ, ces phénomènes semblaient répartis de manière aléatoire, mais il y a six semaines, une concentration spectaculaire s’est produite au-dessus d’une région de la Terre, particulièrement isolée et déserte. John demande au vieil homme s’il parle de Burry, et Blane lui demande ce qu’il sait de Burry. John répond qu’il ne sait rien en particulier, mais que le télégramme (câble-gramme) du professeur Eliott disant de venir trouver Blane venait de là.

Blane reprend : des ondes étranges – pas celles d’un radar – rebondissent contre la Terre. John demande si ces ondes proviennent bien d’un lieu extérieur à la Terre, par exemple la Lune ou Mars. Blane confirme que les ondes proviennent d’une sphère extérieure. – mais pas de la Lune ou de Mars, ou d’aucune planète connue. John demande alors qu’en est-il de la planète X, et pourquoi se précipiterait-elle vers la Terre. Va-t-elle entrer en collision avec la Terre ? Blane répond que non, du moins pas de plein fouet. John demande alors si cela n’est pas déjà arrivé auparavant, par exemple avec la comète de Haley. Blane répond qu’aucun astre ne s’est approché d’aussi près de la Terre que la planète X d’ici trois semaines, si leurs calculs sont corrects.

John demande alors ce qu’il arrivera, et Blane répond qu’il aimerait le savoir. Dans le meilleur des cas, il y aura des perturbations atmosphériques – probablement des tsunamis. John demande alors ce qu’il arrivera dans le pire des cas – et là, Blane ne répond rien. John reprend son interrogatoire : et que vient faire le professeur Eliott dans cette histoire ? Blane répond que c’est Eliott qui a découvert la planète X. Et que fait Eliott à Burry ? Burry est le point de la Terre qui sera le plus proche de la planète X. John demande alors comment on se rend à Burry…

Plus tard, John débarque dans un village de pêcheur à Burry. C’est Enid, la fille du professeur Eliott qui vient le chercher en décapotable. Ils roulent alors depuis le quai jusque dans le brouillard… à vive allure et en devisant joyeusement.
Alors que la nuit tombe, ils arrivent dans la cour du château vieux de plusieurs siècles dans lequel le professeur Eliott a élu domicile. D’après la légende, il s’agissait de fortifications contre les raids viking.

ImageImageImageImage

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 6867
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: L'Homme de la planète X, le film de 1951

Messagepar Greenheart » Mer 28 Juin 2017 12:21

Vu la conjonction des dates de sorties qui ne peut être due au hasard, j'ai la forte impression qu'il s'agit d'une tentative vite fait mal fait de profiter du succès de la Chose venue d'un autre monde de Howard Hawkes, sur le thème similaire de l'envahisseur extraterrestre. Seulement dans le cas de l'Homme de la planète X, la production est non seulement complètement fauchée (le village de pêcheur est à l'évidence peint derrière les acteurs, il n'y a que deux ou trois décors, une maquette à tout casser, les accents sonnent super faux), mais le scénario est bourré de clichés et d'approximations scientifiques grossières ("ils contrôlent la volonté avec un rayon je ne sais pas lequel ni comment", "la terre est frappée d'ondes provenant d'une sphère (spatiale) extérieures - je ne sais pas lesquelles mais pas radar", "Burry est le point de la Terre le plus proche de la planète X quand elle arrivera à proximité..." les scénaristes ont seulement oublié que la Terre tourne !!!).

Plus encore ce cliché malsain que la fille du professeur, que le héros a connu petite fille, va forcément tomber dans les bras du héros et réciproquement : je sais bien que les acteurs, les producteurs et surtout les agents Hollywoodiens aiment la chair fraîche, mais quel genre d'homme aurait envie de coucher avec une toute jeune fille qu'il a rencontré pour la première fois à la maternelle alors qu'il était déjà adulte ? :roll:

La chose venue d'un autre monde est en revanche le vrai film d'horreur avec une ambiance, une mise en scène qui dégage et un enchaînement très vraisemblable des évènement, avec une vraie montée en tension.
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 6867
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56


Retourner vers Cinema

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron