Annihilation, le film de 2018

Infos et retours sur les films sortis ou à venir au cinéma.

Comment avez-vous trouvé ce film ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
1
100%
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
0
Aucun vote
Excellent.
0
Aucun vote
Génial !
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 1

Annihilation, le film de 2018

Messagepar Greenheart » Mar 26 Sep 2017 21:21

ImageImage

Annihilation (2018)

Annoncé aux USA et en Angleterre le 23 février 2017.
Annoncé en France pour le 7 mars 2018.

De Alex Garland (également scénariste) ; d'après le roman de Jeff VanderMeer ; Natalie Portman, Jennifer Jason Leigh, Tessa Thompson, Oscar Isaac, Gina Rodriguez, Sonoya Mizuno, Tuva Novotny, Cosmo Jarvis, Honey Holmes, David Gyasi, Bern Collaço, Kumud Pant, Ed Manner, Crystal Clarke, John Schwab.

Pour adultes et adolescents ?

(Presse) Une biologiste part en expédition avec son mari dans la jungle pour remonter à la source d'animaux transgéniques monstrueux.

***



La bande annonce 1 officielle HD : https://youtu.be/ufaDurSCKOk

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 6997
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Annihilation, le film de 2018

Messagepar Greenheart » Mar 26 Sep 2017 21:25

Alex Gardland a toujours de bonnes idées, assez prometteuses pour aller voir le film, mais presque toujours désormais, il y a déception, non seulement par le sempiternel dérapage vers l'horreur, ou plus exactement le slasher - mais surtout par un scénario à trous doté en général d'un énorme jeu de c... ,
Spoiler : :
le plus récent étant par exemple, dans Ex Machina, d'imaginer qu'un créateur de robots puisse supposer que pour que sa créature réussisse sont test de l'intelligence artificiel, elle devra tuer son client et exterminer l'humanité entière.
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 6997
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Annihilation, le film de 2018

Messagepar Greenheart » Mer 13 Déc 2017 23:08



Première bande annonce HD officielle : https://youtu.be/89OP78l9oF0
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 6997
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Annihilation, le film de 2018

Messagepar Greenheart » Dim 4 Fév 2018 16:43

***



Seconde bande annonce officielle HD : https://youtu.be/lHG6I6Ec4yA

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 6997
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Annihilation, le film de 2018

Messagepar Greenheart » Ven 2 Mar 2018 22:32

Premiers retours dont celui de Dark Horizons, et apparemment, c'est à nouveau une daube, avec de jolis effets spéciaux et pas d'intrigue ni d'univers, juste des effets spéciaux.
Sous réserve de l'avoir effectivement vu (la semaine prochaine sur Netflix en France), mais j'ai peu de doute compte tenu du passif des précédents films / scénarios de Garland...

Annihilation confirme la première impression que plus aucun scénariste hollywoodien ou anglais ne sait écrire quelque film que ce soit de valable, dans le sens passionnant à découvrir, divertissant et enrichissant, et qu'on reverra avec plaisir.
Ce qui signifie que le cinéma, que ce soit en salle ou sur Internet est un média à l'agonie, et comme l'implosion des recettes va prendre de l'ampleur, la fine équipe à qui nous devons d'avoir coulé le cinéma va (continuer de) se précipiter sur les séries télévisées et autres mini-séries de prestige comme la misère sur le pauvre monde - et couler ce média à son tour.

Heureusement, il nous restera toujours la lecture et la bande dessinée, à faire et diffuser soi-même, sans quoi les mêmes gros nuls vont rappliquer aussi :top:
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 6997
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Annihilation, le film de 2018

Messagepar Greenheart » Mar 13 Mar 2018 22:51

Diffusé sur Netflix à partir de ce lundi 12 mars 2018.

...ça commence mal, avec du baratin mystique en guise de cours de biologie, sur la première cellule de l'univers : l'héroïne (et donc la production), semble royalement oublier l'existence des virus, dont le matériel génétique est strictement celui de la cellule, ce qui explique pourquoi un virus peut infecter ou modifier si facilement une cellule.

Plus largement, cela illustre la terrible étroitesse d'esprit de tant de gens qui ne peuvent pas imaginer que l'univers puisse ne pas avoir de début ni de fin, et qui en guise de vérité scientifique, nous resservent encore et encore les Bibles des uns des autres "au commencement il n'y avait rien et ce fut la Création... et à la fin, ce sera l'Apocalypse", alors que les textes bibliques ont été remaniés des milliers, des millions de fois par des ignorants assoiffés de pouvoir, donc fiabilité zéro, plus générant par définition des mots employés les paradoxes de "qu'est-ce qu'il y avait avant le commencement / qu'est-ce qu'il y aura après la fin". Or les paradoxes, dans la réalité, ça n'existe pas : Achille gagne toujours sa course avec la Tortue, pourvu que le philosophe qui les observe ne s'endorme pas avant à fixer la ligne d'arrivée - et 0,99999... n'est pas égal à 1, sans quoi 1 serait égal à 1,111111.... qui serait égal à 1,222222.... et ainsi de suite jusqu'à l'infini. Tous ces paradoxes sont des erreurs de représentation, générées par le système de représentation (les mots, la notation numérique etc.).

Même combat pour la croyance stupide en un Temps linéaire et réel : le début de la Machine à explorer le Temps, une romance scientifique H.G. Wells qui présente le Temps comme une dimension, confondant allègrement la réalité avec ses représentations qui n'existent que dans l'imagination de l'observateur, alors même que les protagonistes du roman admettaient d'entrée de jeu qu'au contraire des autres dimensions, personne ne s'était jamais déplacé d'avant en arrière (alors qu'on peut avancer et reculer sur une longueur, on peut aller à droite ou à gauche d'une largeur et on peut monter et descendre d'une hauteur - cqfd, le Temps n'est pas une dimension - plus il est prouvé médicalement le présent est une illusion générée par le cervelet (partie du cerveau qui fonctionne comme un buffer d'imprimante en retenant les sensations du corps arrivant dans le désordre pour n'en restituer que certaines, présentées comme arrivant simultanément, alors que cela est impossible).

...

Et le début est super lent, avec des effets sonores inquiétants : l'héroïne fait le ménage, son mari revient, il saigne de la bouche et a un malaise, est emmené à l'hôpital, elle est interrogée par une femme sous prozac... et 20 minutes plus tard, flash back !!! :prison:
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 6997
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Annihilation, le film de 2018

Messagepar Greenheart » Mar 13 Mar 2018 23:12

Passons sur les lesbiennes qui servent à rien à part essayer de faire croire au public concerné qu'on pense à eux / elles.

Une équipe constituée intégralement de femmes, parce que l'équipe précédente (toutes les équipes précédentes ?) étaient constituées d'hommes et ne sont jamais revenues indemnes ? L'idée ne leur est venue qu'après trois ans ?
Aucun message reçu depuis la zone depuis trois ans et personne n'a eu l'idée de faire du morse avec un flash, de tendre un câble et de communiquer par ondes physiques ?
Personne ne se souvient de ce qui s'est passé entre leur entrée dans la zone et trois jours plus tard : aucune de ces femmes ne sait prendre des notes sur du papier ?

Spoiler : :
Spoiler : première rencontre, un alligator. Même sans mutation, un alligator peut vous arracher la jambe ou vous attirer au fond du marigot rien qu'en vous surprenant alors que vous marchez au bord de l'eau.
Alors si en plus vous faites comme l'une des membres de l'expédition, entrer dans la cabane direct dans le noir, puis patauger dans l'eau en hurlant, pas besoin là encore de mutation ou d'effets spéciaux pour terminer en viande pourrie toute mâchouillée.


Pourquoi aucun véhicule ? Elles n'aiment pas pédaler (à vélo, en pédalo, si le problème c'est électricité) ? Il y a une cabane au bord de l'eau, où est passée la route pour y aller ?
... et une base militaire entière, sans aucune route pour y aller.

Spoiler : :
L'héroïne (et la réalisation insiste lourdement) : le Miroitement (The Shimmer) est une tumeur cancéreuse, comme le cancer des cellules qu'étudie l'héroïne au début du film. Donc le Miroitement est une cellule qui, hum, avale tout. Sauf qu'un cancer est un ensemble de cellules qui se multiplient sans tenir compte des besoins de l'hôte, et sans que l'immunité (d'autres cellules très soucieuses des besoins de l'hôte) ne parviennent à les éliminer. Autrement dit, je sens monter la métaphore foireuse et la Science Fantasy bancale.

Et s'il y a des alligators dans l'eau, pourquoi ils n'attaquent pas le canot ?


Et ben vla qu'ils trouvent une carte mémoire, et aucun problème pour la lire sur la caméra vidéo. Pouvaient pas communiquer qu'ils disaient.

Spoiler : :
Après le flash-back la ressaucée des found footage, et en prime c'est de la mutilation téléphonée.


...Et à la 46ème minute, la doctoresse du groupe fait une crise de nerf et nie la réalité de ce que tout le monde vient de voir (une vidéo truquée) parce qu'elle vient de voir une opération chirurgical et un bête parasite filmée en vidéo ? Elle a fait ses études chez Club Dorothée ? Elle n'a jamais vu de film d'horreur mieux truqué ou de reportage d'actualité non censuré ? c'est pourtant pas ça qui manque en ce moment.

***

Tout cela empeste le repompage graphique de The Last of Us : le réalisateur a juste rajouté des paillettes aux champignons. :mrgreen:

***

Spoiler : :
56ème minute. Sans doute dans l'espoir de réveiller le télespectateur (ou bien parce que le scénariste était à court de dialogue), une certaine Sheppard a l'étrange idée de sortir et de se faire emporter par ce qui ressemble à un sanglier géant. Alors qu'elle savait parfaitement qu'il y avait des alligators dehors.


Et évidemment, s'en suit la sempiternelle dispute entre les héroïnes, parce que, lalala, il n'y a pas assez de conflit entre les héros (et les conflits entre les héros sont la seule chose que ces scénaristes de m...rde prétendent savoir écrire).
Bien sûr, cela a échappé à la production que les héroïnes sont des militaires : elles sont censées obéir sans discuter, sinon on les met au trou ou on les fusille.

Puis, alors qu'elle vient de rappeler à tout le monde que leur mission était de se rendre (d'urgence) à un phare, vla ty pas que l'héroïne décide de partir à la recherche des restes d'une des membres - prétexte bien sûr à aller cueillir des noisettes et des petites fleurs (ou plus exactement admirer la faune et la flore locale). Et comme ils ne sont pas censé avoir de moyen de s'orienter, elle compte retrouver comment son chemin (apparemment sans problème) ? Plus je rappelle aux apprentis aventuriers qu'un des principes fondamentaux de la survie en milieu hostile (en montagne, en forêt, etc.), c'est jamais seul quand on peut l'éviter, et l'héroïne crapahute tandis que le reste de son escouade reste le cul par terre à rien f...tre

Spoiler : :
(ou possiblement à fumer du shit pour soulager son cancer, puisque l'armée autorise l'envoi de soldats à l'agonie en mission)...


Et plus d'une heure après avoir affirmé péremptoirement que les ondes radios ne passait pas, la même militaire a changé d'avis : les ondes radios sont brouillées en fait.
Et depuis trois ans, personne n'a eu l'idée de prendre des notes, de le tracer sur un mur ou le graver dans une tole de la base militaire, ou de laisser un post-it ? :cartonrouge:
Plus personne n'a eu l'idée d'entrer dans la zone en combinaison environnementale : tout est contaminé, tout mute, et ils s'imaginent vraiment qu'ils sont invulnérables ?
Alors qu'une jungle ou un marécage ou n'importe quelle eau souillée parfaitement naturelle peut vous tuer en quelques jours ou vous bouffer littéralement et vous coller des parasites ?

1:08 et la prétendue scientifique semble réaliser cela quand dans son microscope elle découvre des cellules en train de se reproduire à la manière du Cirque du Soleil...

1:13 : et ça y est en vl'a une qui nous joue la grande scène de la folie, parce que, c'est comme ça.
Plus besoin d'écrire des personnages, des dialogues, des intrigues : il n'y a qu'à mettre en scène des "fous", même pas besoin de savoir pourquoi ils sont comme ça.
Jeu de c...

D'un autre côté, c'est un film d'Alex Garland et c'est arrivé dans tous les films récent d'Alex Garland à peu près à cette heure-là.

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 6997
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Annihilation, le film de 2018

Messagepar Greenheart » Mer 14 Mar 2018 00:15

Enfin arrivé au phare... rappelez-moi pourquoi elle n'a pris le bateau ?

Le pompon ! :nrv:

Spoiler : :
Imaginez que, après que votre expédition ait été massacrée, vous ayez fait tout ça pour comprendre pourquoi votre mari est dans le coma et que vous découvrez la preuve que ce n'est pas votre mari qui est revenu.
Qu'est-ce que vous faites ? Bien sûr, vous allez explorer un trou bizarre avec une folle à l'intérieur - certainement pas essayer de rentrer chez vous, quelle idée stupide, avec la carte vidéo de la caméra que vous avez trouvé, bien sûr.

Bon, en tout cas je sais maintenant où Alex Garland est allé pomper son scénario en forme mouchoir de poche : The Last of Us pour le décor, et Solaris / Stalker pour le phare. Et un décor qui rappelle vaguement la salle de pilotage du premier vaisseau extraterrestre Alien 1978 pour le terrier sous le phare.
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 6997
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56


Retourner vers Cinema

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron