Le cabinet du docteur Caligari, le film de 1920

Les films sortis de 1921 à 1940.

Comment avez-vous trouvé ce film ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
0
Aucun vote
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
0
Aucun vote
Excellent.
0
Aucun vote
Génial !
1
100%
 
Nombre total de votes : 1

Le cabinet du docteur Caligari, le film de 1920

Messagepar Greenheart » Sam 25 Avr 2015 13:41

ImageImageImageImage

Das Cabinet des Dr. Caligari (1920)

Sorti en Allemagne le 27 février 1920.
Sorti en France le 15 mars 1922.
Sorti aux USA le 17 février 1921.
Sorti en blu-ray allemand le 13 juin 2014 (région B, pas de version française).
Sorti en blu-ray anglais le 29 septembre 2014, collection Masters Of Cinema (région B, sous-titres anglais, pas de version française).
Sorti en blu-ray américain le 18 novembre 2014 (région A, pas de version française) chez Kino Lorber.

De Robert Wiene. Avec Werner Krauss, Conrad Veidt, Friedrich Feher, Lil Dagover, Hans Heinrich von Twardowski, Rudolf Lettinger.

Pour adultes et adolescents.

Dans un parc mal entretenu, deux hommes assis discutent. Le plus âgé déclare qu’il existe des fantômes, qui l’ont fait déserter et son cœur, et sa maison, et sa femme, et ses enfants. Alors une jeune femme en longue robe blanche apparait au détour du chemin. Elle marche lentement, regardant droit devant elle, comme hypnotisé. Cependant, lorsqu’elle passe devant les deux hommes, et que le plus jeune, soudain radieux, serre l’épaule du plus âgé, elle écarte des bras les longues tiges qui pendent des arbres. La jeune femme s’éloignant, le jeune homme, Franzis, explique à son voisin qu’il s’agit de sa fiancée, et que ce qu’elle et lui ont enduré ensemble est plus étrange que tout ce que l’autre aurait pu endurer. Et il décide de lui raconter toute l’histoire…

Dans la petite ville où il était né se tenait la foire annuelle. Quelqu’un… Un vieil homme aux chapeau haut de forme, avec des lunettes épaisses, en redingote, chargé de livres – un savant – et marchant avec une canne… Le jeune homme avait un ami, Alan, étudiant comme lui-même. Las de lire, il était sorti, avait acheté l’édition spéciale du jour consacré à la Foire, et avait retrouvé Franzis chez lui pour le convaincre d’aller avec lui visiter la fête foraine. Pendant se temps, le savant se rend chez le maire de la ville, qui est, parait-il, de très mauvaise humeur. Cependant, le Docteur Caligari, n’en a cure et se fait annoncer. Le maire est juché sur un tabouret si haut qu’il domine de tout son corps ceux qui viennent le trouver. Il crie à Caligari d’attendre et le vieillard se vexe. Puis le maire descend de son tabouret, et Caligari présente sa demande pour un permi de momnter un spectacle à la Foire. Le maire s’inquiète de la nature du spectacle, et Caligari l’informe qu’il s’agit de somnambulisme – et obtient son autorisation. Une foule aimable se presse dans le dédales des tentes, estrades et manèges de la fête foraine. Caligari n’est pas vraiment de ceux-là, et observe dédaigneux les gens et les manèges. Caligari sort d’une tente, déplie une grande affiche représentant un jeune homme maigre tout en noir aux paupières closes, et commence son boniment.

Plus tard, la police découvre que le secrétaire de la mairie vient d’être assassiné, à l’aide d’un étrange outil pointu. Pendant ce temps, c’est au tour de Franzis et Alan d’arpenter les allées. Ils entendent le boniment de Caligari, présentant le miraculeux Césare, somnambuliste, 33 ans, qui a dormi toute sa vie en continu, jour et nuit – et devant les yeux du public, Cesare s’éveillera de sa transe similaire à la Mort. La foule commence à entrer sous la tente, et Alan veut absolument en être, traînant Franzis à sa suite à travers les rangs serrés du public. Sous la tente, il y a une petite scène, et une espèce de cercueil dressé. Après quelques mots de plus, Caligari ouvre le cercueil, révélant le dénommé César endormi, grand, pâle et maigre. Caligari se présente comme son maître et prétend l’appeler. Cesare trésaille, renifle, et commence à ouvrir les yeux, très grands, puis il tend ses mains et fait un premier pas hors du cercueil… Arrivé sur le devant de la scène, ses bras descendent lentement. Caligari salue le public et annonce que César répondra aux questions du public : il connait toutes les réponses, tous les secrets, le passé et le futur, on peut tout lui demander… Très impressionnés, Franzis s’élance au-devant de la scène et demande combien de temps il lui restera à vivre. Et Cesare répond : jusqu’à l’aube du prochain jour.

ImageImageImageImage

***



La bande-annonce officielle en HD restaurée : https://youtu.be/gkPdvRontMc
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7840
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Retourner vers Années 1920 et 1930

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités