La 4ème dimension S01E20: Requiem (1960)

Les séries commencées entre 1961 et 1970.

Comment avez-vous trouvé cet épisode ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
1
100%
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
0
Aucun vote
Excellent.
0
Aucun vote
Génial !
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 1

La 4ème dimension S01E20: Requiem (1960)

Messagepar Greenheart » Dim 26 Juin 2016 15:51

Image Image

The Twilight Zone S01E20: Elegy (1960)
Traduction du titre original : Élégie.

Diffusé aux USA le 19 février 1960 sur CBS US.
Diffusé en France le 21 août 1965 sur ORTF 1 FR.
Sortie en blu-ray américain de la saison 1 le 14 septembre 2010 (région A seulement).
Sorti en blu-ray français de la saison 1 le 25 octobre 2011 (région B seulement, plus compressé que l'américain, bonus manquants).

De Rod Sterling ; réalisé par Douglas Heyes ; sur un scénario de Charles Beaumont d'après sa propre nouvelle ; avec Cecil Kellaway, Jeff Morrow, Don Dubbins, Kevin Hagen.

Pour adultes et adolescents.

Une fusée dans l’Espace. Le temps ? le jour d’après demain. Le lieu ? Un coin éloigné de l’univers. Les personnages ? Trois hommes perdus dans les étoiles. Trois hommes qui partagent l’urgence ordinaire de tous les égarés : ils cherchent la route qui les ramènera chez eux. Et dans un moment, ils vont le trouver. Mais pas un chez-eux qu’il faut visiter : une expérience étrange, inexplicable, qu’il faut ressentir.

La fusée entame sa descente dans l’atmosphère. Les trois astronautes sont pleins d’espoir et se calent dans leurs fauteuils : s’ils n’atterrissent pas, ils seront à court de carburant, subissant la décélération. Puis ils touchent terre et se précipitent au pupitre affichant l’analyse de l’atmosphère : 20.95% d’oxygène ; 78.09 d’azote. Ils ne comprennent pas : c’est la composition de l’air terrien. Un autre lit la mesure de la gravité : une unité – et de s’émerveiller : il s’agit des mêmes conditions que la surface de la Terre, alors qu’ils sont à 655 millions de miles de la Terre.

Comme l’un des trois astronautes – Peter Kirby – s’élance vers la porte de sortie, le capitaine James Weber le retient : ces mesures pourraient être fausses. Pete réplique que cela ne changerait rien : ils ne sont pas près d’aller voir ailleurs. Pete ouvre la porte, qui donne directement sur un pré entouré d’arbres. Comme l’échelle descend, Pete demande de répéter à quelle distance ils sont censés être de la Terre : 655 millions de miles. Seulement c’est bien en face d’une grande typiquement terrienne qu’ils viennent d’atterrir – avec un tracteur chargé de paille, et un chien en arrêt devant un abreuvoir.

Comme Pete s’exclame qu’ils sont de retour sur la Terre, son camarade répond que non. Alors Pete pointe le chien : comment ils appellent ça alors ? un martien ? Pete essaie d’appeler le chien, qui ne bouge pas d’un poil. Pete déclare que cela ne change rien : ils n’ont qu’à regarder les arbres qui entourent la ferme – cela ne peut-être que la Terre. Alors le troisième astronaute, Kurt Meyers, demande comment on appelle le véhicule chargé de paille, et le capitaine Weber explique que cela s’appelle un tracteur : ces véhicules étaient en service au temps du 20ème siècle, avant la Guerre Totale. Pete demande alors à son capitaine s’ils sont sur la Terre d’il y a 200 ans ? Le capitaine Weber répond que c’est une théorie intéressante, et qui en vaut une autre. Cependant, à la connaissance du capitaine Weber, la Terre n’a jamais eu plus d’un soleil – et cette planète en a deux.

ImageImageImageImage

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7840
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: La 4ème dimension S01E20: Requiem (1960)

Messagepar Greenheart » Dim 26 Juin 2016 15:54

Et encore un exploit de la traduction : confondre un requiem (Requiem) avec une élégie (Elegy) :mdr2:

Et un tour de plus au musée de cire, et toujours aucun développement de l'idée de départ, aucune initiative, aucune notion de quarantaine, et aucun périscope à bord et encore moins de drone pour inspecter le terrain avant d'aller explorer à pieds et sans arme ni protection particulière un lieu possiblement contaminé ou hanté par un tueur en série.
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7840
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56


Retourner vers Les séries des années 1960

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron