Chapeau Melon... S04E11: Un steed de trop (1965)

Infos et retours sur les séries et téléfilms diffusés ou à venir à la télévision.

Comment avez-vous trouvé cet épisode ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
1
100%
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
0
Aucun vote
Excellent.
0
Aucun vote
Génial !
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 1

Chapeau Melon... S04E11: Un steed de trop (1965)

Messagepar Greenheart » Dim 21 Mai 2017 19:10

ImageImageImage

The Avengers S04E11: Two's A Crowd (1965)
Traduction du titre original : Deux, c'est trop (jeu de mots sur l'expression "à deux c'est bien, à trois c'est trop".

Noter que cet épisode est aussi numéroté S04E12

Quatrième saison noir et blanc.
Diffusée en Angleterre le 18 décembre 1965 sur ITV1.
Diffusée en France le 9 juillet 1991 sur TF1 FR.
Sorti en blu-ray anglais région B coffret 7 BR (image excellente 1080p format original 1:33; anglais et allemand sous-titré anglais, LPCM 2.0 correct, nombreux bonus)
Sorti en coffret blu-ray français le 20 octobre 2015 (commentaires des épisodes manquants, petits problèmes de vitesse et de portions manquantes dans les versions françaises).

De Brian Clemens. Avec Patrick Macnee, Diana Rigg,

Pour adultes et adolescents.

Un petit avion à hélice survole Londres armé d’une bombe. Un homme dégarni – l’ambassadeur russe Brodny – se sert une tasse de punch sur sa terrasse. Puis il entend le vrombissement croissant des moteurs, et cherche en vain l’avion… Soudain, l’avion lâche sa bombe – miniature, qui tombe dans le saladier d’où l’ambassadeur venait de servir. Brodny repêche la bombe miniature et trouve un message scotché autour : Arrive à 12 heures, PSEV.

Mme Peel sonne à la porte de Steed sans réponse. Elle pousse la porte, aperçoit Steed apparemment inconscient affalé sur le divan : elle se précipite. Alors un homme en gabardine qui s’était embusqué bondit dans le dos de la jeune femme. Mme Peel lui attrape les pouces et les tord tout en plaquant les mains de son agresseur au sol, qu’elle écrase ensuite de la pointe de sa bottine.

Steed se relève tout sourire et annonce que l’homme à la gabardine – le major Carson – lui doit désormais cinq livres. Puis Steed présente le militaire à genoux encore en train de grimacer de douleur à Mme Peel comme si de rien était. Puis il ajoute que, comme il l’avait assuré au Major Carlson, Mme Peel a toutes les qualifications requise pour le travail en question.

Mme Peel relâche enfin la pression de sa bottine des mains du Major et demande de quel travail Steed parle. Steed explique qu’elle sera son assistante dans sa mission de protection de la conférence. Mme Peel demande alors de quelle conférence parle Steed, et le Major lui répond : une rencontre entre les ministres de la Défense, pour le surlendemain. Steed représentera la sécurité du territoire, mais ils sont certains qu’une tentative d’infiltration aura lieu alors. Mme Steed demande par qui, et le Major répond, par le Colonel Psev.

Steed présente alors Psev comme le roi des espions… et d’indiquer deux épais classeurs portant le nom de Psev en précisant que ce n’est qu’une partie de son dossier. Mme Steed déclare que c’est impressionnant, mais Steed souligne qu’ils n’ont pas la moindre idée de à quoi Psev ressemble – ils n’ont même pas une photo. Le Major Carlson intervient : ils sont cependant certain que Psev est en Angleterre. Et Steed de compléter : où qu’aille Psev, son entourage va. Carlson conclut : et ils ont une photo de ces gens – Alicia Elena, la secrétaire de Psev ; Vogel, son assistant ; Shvedloff, son assistant en second ; Pudeshkin… Troisième assistant ? propose Mme Peel.

Steed reprend : ils sont tous arrivés dans le pays la nuit dernière, et à part ces quatre-là, personne n’a jamais vu Psev – et ils sont certains que c’est Psev qui tentera de faire échouer la conférence. Comme Peel rappelle que Psev est impossible à identifier, Steed remarque que Psev est malgré tout humain, et a certaines habitudes : la crème de violette, un alcool – certains cigares, Jamaïcain Torpedo numéro 2. Il aime les beaux habits et sa garde-robe est plus importante que celle d’une armée de spéculateurs boursiers. Et il a un loisir très particulier, que Mme Peel trouvera certainement fascinant : le modélisme aérien télécommandé.

***

Ici la page de l'épisode du site dissolute.com avec tous les détails de production : https://www.dissolute.com.au/the-avenge ... crowd.html

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7809
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Retourner vers Télévision

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron