Le Ministère du Temps S01E03: Comment se réécrit le Temps

Infos et retours sur les séries et téléfilms diffusés ou à venir à la télévision.

Comment avez-vous trouvé cet épisode ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
0
Aucun vote
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
1
100%
Excellent.
0
Aucun vote
Génial !
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 1

Le Ministère du Temps S01E03: Comment se réécrit le Temps

Messagepar Greenheart » Mer 31 Mai 2017 05:58

ImageImageImage

El Ministerio Del Tempo S01E03: Cómo se reescribe el tiempo (2015)

Diffusé en Espagne le 9 mars 2015 sur RTVE ES.
Sorti en blu-ray espagnol le 29 avril 2015 (multi-régions, espagnol seulement).
Annoncé en France et à l'international sur NETFLIX FR.

De Javier Olivares et Pablo Olivares, avec Rodolfo Sancho, Aura Garrido, Nacho Fresneda.

Barcelone, 20 mars 1880. Dans un grand silence, seulement troublé par le pendule de l’horloge du salon et le tapotement d’un pinceau, un artiste peint à huile le portrait de la famille Folch – le père debout, la mère assise dans un fauteuil et leur fille Amelia, debout derrière elle. Seulement il y a beaucoup d’idées qui se bousculent alors dans la tête d’Amelia : elle a 23 ans, et elle a sauvé la vie du Têtu, le héros de la résistance espagnole à Napoléon, Juan Martin Diez ; elle connait (intimemen) Lope de Vega, l’écrivain le plus célèbre du Siècle d’Or espagnol (17ème siècle) ; elle a vue l’Armada Invincible – elle voyage à travers le temps comme quelqu’un qui prendrait le tramway ; mais elle ne peut rien dire de ses secrets, pas même à ceux qu’elle chérit le plus, ses parents…

Comme Amelia porte la main à son front, elle est immédiatement rappelée à l’ordre par le peintre, déjà agacé : si elle pouvait arrêter de bouger… Aussitôt la mère d’Amélia soupire : ces derniers temps elle ne sait pas ce qui se passe avec sa fille : elle a toujours la tête dans les nuages ! Puis après un jour de plus à mentir, Amélia s’est rendue en 2015 au Ministère du Temps et a visionné les archives vidéos. Pendant ce temps, Julian Martinez, le secouriste, s’entraîne à l’art de la guerre au stand de tir sous la surveillance de Ernesto Jimenez – et son côté, Alonso travaille dur pour se mettre à jour concernant les costumes du 21ème siècle.

Dans le stand de tir, les cibles de papier reviennent à leur tireur. Ernesto Jimenez a collé toutes ses balles dans le cœur de sa cible ; Julian a réussi à toucher une fois le papier, mais pas le personnage dessiné sur la cible. Julian remarque avec aplomb qu’il sauve les vies, il ne les enlève pas. Jimenez répond avec le même aplomb qu’il y a des missions où tout tourne mal, et pour sauver des vies, Julian doit d’abord sauver la sienne. Julian répond qu’alors il faut espérer que sa vie ne se froisse pas aussi facilement que les cibles du stand de tir. De son côté, Alonso est tombé en extase devant des photos de motos Harley Davidson… Parfois, ils ont le temps de fêter les anniversaires : Angustia, la secrétaire du sous-secrétaire au Ministère du Temps, apporte un gâteau aux fruits et à la crème à son protégé, le peintre Velasquez, qui s’occupe au Ministère de faire les portraits robots des criminels temporels.

Comme quelqu’un s’étonne qu’il n’y ait qu’une seule bougie sur le gâteau, Angustia répond que ceux qui veulent savoir l’âge de Velasquez n’ont qu’à consulter la Wikipedia. Julian remarque en souriant que pour quelqu’un né au 17ème siècle, Velasquez a l’air très en forme. Velasquez répond qu’il prend soin de sa personne. Angustia s’impatiente et fait souffler la bougie à Velasquez. Et comme Amelia se rappelle de cet instant, elle se dit que s’ils avaient su ce qui les attendait, ils n’auraient pas tant ri.

La commune de Cerbère, dans les Pyrénées orientale française, en 1940. Dans la forêt froide, deux hommes courent à travers les fougères étiolées, tandis que les aboiements se rapprochent : deux soldats nazis mènent les chiens, tandis qu’un officier en gabardine et ses deux fusiliers suivent. Les fusiliers ouvrent le feu, et un premier homme tombe, touché à la jambe. L’autre essaie de le relever, mais trop lents, ils sont rattrapés. L’officier sort son pistolet automatique et achève le blessé. Horrifié, le second homme tombe et supplie en français l’officier de ne pas tuer : il a des informations très secrètes pour Himmler. L’officier nazi lui demande en français de quelles informations il s’agit. L’autre répond qu’il sait comment voyager à travers le Temps.

ImageImageImageImageImageImage

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7698
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Retourner vers Télévision

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron