Electric Dreams S01E10: Le truc paternel (2018)

Infos et retours sur les séries et téléfilms diffusés ou à venir à la télévision.

Comment avez-vous trouvé cet épisode ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
0
Aucun vote
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
0
Aucun vote
Excellent.
1
100%
Génial !
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 1

Electric Dreams S01E10: Le truc paternel (2018)

Messagepar Greenheart » Dim 24 Juin 2018 20:43

ImageImageImage

Philip K. Dick's Electric Dreams S01E10: The Father Thing (2017)
Noter que les épisodes de la série n'ont pas de titre français, même dans le DVD hollandais les proposant en version française.

Diffusé en France et à l'international le 12 janvier 2018 sur AMAZON FR (tous les épisodes de la saison 1 dont les quatre inédits sur SKY TV).

De Ronald D. Moore et Michael Dinner ; réalisé par Alan Taylor ; scénario de Kalen Egan et Travis Sentell, d'après la nouvelle Foster, You're Dead! (1955) de Philip K. Dick ; avec Annalise Basso, Maura Tierney, Connor Paolo, Alice Lee, Algee Smith, Martin Donovan, Emily Rudd.

Pour adultes et adolescents

Charlie, un jeune garçon d’une dizaine d’année, commence son blog vidéo en affirmant que son père Matthew n’était pas un gros c.n : il était toujours là pour lui. Le mois dernier, il devait aller à New-York pour une conférence – mais il est revenu deux jours en avance, parce qu’il ne voulait pas manquer le match éliminatoire de Baseball de son fils et sa balle gagnante. De fait, sans le pousser, Matthew entraînait Charlie à frapper mieux la balle... Et après tout ce qui est arrivé (le visage du garçon est marqué d’une ecchymose sur la joue droite et son front barré d’une cicatrice), Charlie pense que son père aurait été fier de lui...

Trois jours auparavant. Ce qui ressemble à des fragments d’un astéroïde survole brièvement la lune avant de tomber droit sur la Terre. Cette nuit-là, Charlie et son père campent à la belle étoile – enfin, façon de parler parce que le ciel est plutôt couvert. Sous la tente, à la lumière de leur lanterne, Matthew interroge son fils sur les scores de leur équipe de Baseball favorite, année après année, et la composition de l’équipe – et Charlie répond presque toujours juste, surtout quand son père lui souffle la bonne réponse.

Alors qu’ils vont pour s’endormir, le père regarde le fils d’un air de regret, et Charlie demande ce qui se passe. Mais Matthew répond, rien du tout. Il éteint la lampe, et Charlie demande à son père s’il peut lui poser une question. Oui. N’importe quelle question. Matthew rallume la lumière et confirme : Charlie peut lui poser toutes les questions qu’il veut. Alors Charlie demande quelle est le nombre maximum de lancer qu’un lanceur peut envoyer, sans compter les balles ratées, à un batteur donné, sans voir arriver un nouveau batteur pour le remplacer. Matthew ferme et ouvre les yeux, presque soulagé et répond : six. Alors Charlie jubile : faux monsieur, faux ! La réponse, c’est onze.

Mais à peine Charlie a-t-il terminé son explication, et la lampe de nouveau éteinte, le père et le fils sont alertés par une série de battements sourds semblant provenir du ciel. Ils sortent, et découvrent le ciel de nuit bas nuageux transpercé en plusieurs parts d’étranges étoiles filantes qui tombent directement à la verticale sur la région – comme un drôle de feu d’artifice. Charlie est émerveillé et sourit, Matthew franchement inquiet.

ImageImageImageImageImageImage

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7294
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Retourner vers Télévision

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 1 invité

cron