Valerian (2017)

Les films sortis de 2001 à 2019.

Re: Valerian (2017)

Messagepar Greenheart » Dim 5 Nov 2017 17:09

Premières impressions.

Le film est très beau, les acteurs principaux correspondent sans problème aux rôles.
Après il y a de (très) gros problèmes.

Ce n'est pas Valérian, mais plutôt un gros mélange, avec d'énormes clashs avec l'univers d'origine : Point Central n'est certainement pas né l'amour de la Terre pour la Paix et la Prospérité, c'est exactement le contraire.
Ce ne sont pas Valérian ni Laureline qui sont mis en scène : le problème n'est pas physique ou expressif, mais le fait de n'avoir tenu aucun compte des bandes dessinées, de l'histoire original des personnages.
L'action est systématiquement interrompu par des disputes écrites au kilomètre entre Valérian et Laureline, qui ne servent à rien et détruisent l'émerveillement.

Quant à la suite de l'action, c'est en gros une suite de "gags" futuristes, qui tourne (rame) à vide en comparaison des formidables premiers albums de la série bande dessinée : il est bien trop tard quand à coup de scènes - piqués de l'Ambassadeur des Ombres plaquées sur une intrigue qui oublie d'expliquer le principal et emprunte aux militaires de pacotilles du Cinquième élément - on arrive enfin à une espèce d'histoire, qui a des bonnes intentions mais bien trop détournées pour porter.

Plus à trop vouloir mettre en avant Laureline comme la seule compétente, ils font passer Valérian pour un gros nul. Autrement dit, un exemple de pseudo féminisme toxique, qui a besoin d'enfoncer les autres pour faire la belle tandis que dans les faits, il n'y a aucun mérite à l'ingéniosité, puisqu'il n'y a pas d'intrigue et que la progression dans le récit ne tient qu'au bon vouloir du scénariste (mâle). Plus la méthode de drague de Valérian ("t'es super belle, j't'épouse quand tu veux, on commence par la Lune de Miel ?" tient du harcèlement sexuel lourdingue mettant en danger la mission des (pseudo) agents.

...à chaque instant, la bande dessinée original me manque énormément : le cinéma que je me faisais dans la tête à partir des albums était mille fois plus génial.

Hâte que les droits reviennent à quelqu'un de plus respectueux des récits qu'il adapte, et déçu que Luc Besson ait joué à George Lukas au lieu de livrer un vrai film, une vraie adaptation, sans aucune excuse puisque cette fois, les moyens de recréer à l'écran les bandes dessinées étaient là, et bien là.
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8118
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Valerian (2017)

Messagepar Greenheart » Sam 23 Déc 2017 13:45

Image

Valérian et la Cité des Mille Planètes, le coffret 3 blu-ray 3D + 2D + bonus (2017)

Sorti en France le 4 décembre 2017.
Durée du film : 2h16min.

Sur le film : vraiment délicat à juger. La production est somptueuse et dans l'écriture il y a volonté évidente d'aventure, d'évasion et d'humanisme - donc en aucun cas le film ne mérite les critiques américaines et anglaises, voire françaises, très dures qu'il a reçu, et que je dois donc mettre sur le compte des monopoles à la Weinstein qui tentent d'empêcher et ruiner les sorties de blockbusters européens. Oui, Valérian et Laureline tiennent plus du couple de figurines animés que de personnages incarnés, et oui, cela vient d'une écriture focalisée sur l'action et l'idée de sortir à l'international, tout en censurant tous les éléments originaux des bandes dessinées - et oui, les scénaristes n'ont pas le sens de l'humour qui nous ferait vraiment rire - mais là encore, je suppose qu'aucun gag ne passerait le mur de la compatibilité avec l'ensemble des marchés du monde, et du coup, vous pouvez considérer Valérian le film comme une version stérilisée par radiation de la bande dessinée.

Maintenant, si je me place du point de vue du lecteur des bandes dessinées Valérian, je suis très déçu de ne rien retrouver de l'univers et des scénarios des bandes dessinées originales, scénarios qui continuent d'être pillés et copyfraudés par les américains (cf. Star Trek Beyond). Besson emprunte et détournent quelques espèces, le concept de point central et quelques scènes de l'Ambassadeur des Ombres tout en collant dessus un bout du titre de l'Empire des Mille Planètes, mais si ces albums sont un jour fidèlement adaptées à l'écran, par exemple par des intelligences artificielles réalisatrices / scénaristes / productrices, vous verrez des films complètement différents, et avec peu de chance de faire le rapport, hormi les quelques éléments graphiques empruntés par Besson. La série bande-dessinée original n'a pratiquement aucun défaut jusqu'au grand déraillement de 1980 (tous les albums qui ont suivi Les héros de l'Equinoxe), et Valérian, la série télévisée animée, a dû de la même manière que Besson zapper l'adaptation fidèle pour éviter le même crash.

Enfin, comparer Valérian au Cinquième élément est possible. Le Cinquième élément est plus personnel pour Besson, et était déjà perfusé à l'imagination de Mézières, que Christin a toujours crédité de la luxuriance imaginative des albums Valérian. Le Cinquième élément est une ode à la Science-fiction multi-référencées, et bien sûr trébuche sur le même travers qui frappe tous les récits de "débutants" : une naïveté qui sonne creux, mais qui dans le cas du Cinquième élément est rachetée par le thème qui s'y prête, et des élans de pure passion (comme la scène de l'air d'opéra), authentiques et émouvants. Valérian le film suit clairement le même cahier de charge, et sonne également creux, parce que déraciné des albums. Aussi bien Valérian que le Cinquième élément sont vendus comme des divertissements, et c'est ce qu'ils sont, donc vous ne serez pas volés, au contraire de tant de blockbusters sortis par exemple en 2017.

Image 2D : 1080p Excellente - Les effets spéciaux sur l'image (scène de désert) peuvent gommer les textures de peau ou pire (effets vidéos bruités), mais dans l'ensemble les détails HD y sont jusqu'aux cils. Apparemment, le film est encore plus beau et les trucages d'aspect plus réalistes qu'au cinéma.

Son : Original Anglais Dolby (Atmos) TrueHD 7.1 - très bon. De beaux effets de spatialisation des voix et effets sonores, une profondeur de son confortable, mais pas hyperréaliste - impossible de localiser les instruments de l'orchestre, pas d'effet "espace du lieu traversé à l'écran" (comme la répercussion des voix et bruits via les hauts-parleurs arrières et latéraux).

Bonus : pas encore visionnés, mais hâte de les voir.

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8118
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Valerian (2017)

Messagepar Greenheart » Mer 4 Mar 2020 13:04

Ruiné par Valérian (en tout cas selon Besson), Europa Corps est vendus à des (fonds de pension ?) américains.

Criblée d'une dette pharaonique estimée à 180 millions d’euros, EuropaCorp était placée sous procédure de sauvegarde judiciaire depuis neuf mois. Après avoir refusé une reprise par Pathé en juillet dernier, Luc Besson a finalement accepté, via son conseil d'administration, de restructurer sa société de production cinématographique et de céder ses parts majoritaires. Selon un communiqué publié ce 28 février, le groupe français EuropaCorp sera désormais contrôlé à plus de 60% par le fonds d’investissement new-yorkais Vine Alternative Investments et à plus de 6% par Falcon, un autre fonds américain


https://www.programme-tv.net/news/cinem ... -par-deux/

Pour la prochaine fois qu'un prochain Besson compte adapter une bd française à succès multi-plagiée par les ricains en disposant du circuit de distribution adequat : adaptez la bande dessinée pour de vrai, le scénario sera meilleur et le public viendra et restera pour la suite. Et arrêtez de gaspiller le budget et de le gonfler artificiellement.
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8118
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Précédente

Retourner vers Années 2000 et 2010

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron