Ghost In The Shell, le dessin animé de 1995

Les films des années 1981 à 2000.

Comment avez-vous trouvé ce film ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
0
Aucun vote
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
0
Aucun vote
Excellent.
0
Aucun vote
Génial !
1
100%
 
Nombre total de votes : 1

Ghost In The Shell, le dessin animé de 1995

Messagepar Greenheart » Lun 17 Aoû 2015 21:07

ImageImageImage

GHOST IN THE SHELL/攻殻機動隊 Gōsuto in za sheru / Kōkaku kidōtai (1995)
Traduction du titre original : Le fantôme dans la machine / Police mobile blindée Anti-Emeute.
Autre titre : Ghost in the Shell / Mobile Armored Riot Police)

Sorti au Japon le 18 novembre 1995.
Sorti en Angleterre le 8 décembre 1995.
Sorti aux USA le 29 mars 1996.
Sorti en France le 29 janvier 1997.
Sorti en blu-ray japonais le 19 décembre 2008 édition 3 BR+CD (multi-régions, japonais LPCM 2.0 ; Dolby TruHD 6.1, anglais DD 2.0, pas de version ni sous-titres français)
Sorti en blu-ray américain édition 2.0 1080p et montage original 1080i le 24 novembre 2009 (Région A et B, DTS-HD MA 6.1 japonais et anglais pour la version 2.0 ; DTS 2.0 japonais et anglais pour la version originale, pas de version française).
Sorti en blu-ray français édition 2.0 seulement (Région B, inclus le DVD du montage original).
Sorti en blu-ray américain 25ème anniversaire le 23 septembre 2014 (région A, LPCM 2.0 japonais faiblard ; Anglais HD MA 5.1, très bon)

De Mamoru Oshii, sur un scénario de Kazunori Itô, d'après la bande dessinée de Masamune Shirow ; avec Atsuko Tanaka, Akio Ôtsuka, Kôichi Yamadera, Yutaka Nakano, Tamio Ôki, Tesshô Genda, Iemasa Kayumi.

Pour adultes et adolescents.

Dans un futur proche, les réseaux informatiques quadrilleront notre univers. Mais ce progrès n’effacera ni les nations, ni les éthnies.

2029. Sur le réseau de la Police, une alerte est donnée à toutes les unités aériennes : un 208 dans le secteur C3 : l’espace aérien de la zone doit être fermé. De fait, deux hélicoptères futuristes noirs passent au-dessus de tours en construction illuminées chacune d’un idéogrammes dorés. Tranquillement assise sur une corniche, le Major Motoko Kusanagi, une femme-cyborg portant une visière de vision virtuelle espionne ce qui se passe dans un bureau plus bas : un membre du personnel diplomatique américain ( ?) rassure un ingénieur japonais qui tente de fuir le pays en emportant avec lui des secrets militaires : son pays couvrira toutes ses traces, et le diplomate prétend faire confiance au transfuge pour réparer le programme informatique secret. Mais l’ingénieur essaie alors d’expliquer que le projet 2501 n’est pas forcément buggé.

Alors que l’ingénieur essaie d’expliquer en quoi consiste le projet 2501, le Major reçoit un message radio : la Section 9 qu’elle commande est prête à intervenir. Se relevant et ôtant ses lunettes de vision virtuelle, Kusanagi accuse réception du message. Et comme son interlocuteur lui fait remarquer qu’il y a beaucoup d’interférence sur la ligne, Kusanagi répond, blasée, qu’il y a sans doute un câble mal branché quelque part. Elle tombe alors son manteau, et se retrouve nue face à la ville embrumée illuminée.

Dans le centre de commande de la section 9, Togusa fait remarquer à Batou qu’ils risquent un incident si leur section 6 interfère avec leur opération. Batou répond que la section 6 n’aura pas le choix : si la section 6 arrête le diplomate responsable de la tentative de vol de secret militaire, ils seront obligés de le déporter. La section 9 antiterroriste nettoiera – ce sont eux qui font le sale boulot. Puis Togusa donne le signal du début de l’opération. De sa corniche, le Major se jette dans le vide – le puits de lumière au bas du cercle des tours.

Une escouade de police débarquent dans la tour. Les hommes en noir du diplomate sortent des pistolets mitrailleurs et tirent des rafales dans le couloir, mais leur chef fait cesser le feu et les policiers de la section 6 entre. Les mains en l’air, .le diplomate oppose au chef de la section 6 son immunité diplomatique. Le chef de l’escouade lui oppose qu’acheter un des programmeurs du Japon est une atteinte à la sûreté de l’Etat et un kidnapping. Le diplomate répond que le programmeur, un dénommé Daïta, a demandé l’asile politique, ce qui est un droit légal. Le chef de l’escouade de police menace alors Daïta de mort, et le diplomate proteste : son pays à lui est un pays de démocratie et de liberté. Alors ils entendent le Major éclater de rire et douter de cette affirmation. Puis les aquariums qui décoraient les murs éclatent en bris de verre : ce n’étaient que les fenêtres qui diffusaient une image tridimensionnelle – Frappé de trois balles tirées d’un silencieux, le crane du diplomate explose en une gerbe de câbles, de métal et de sang.

Le chef de l’escouade ordonne alors aux policiers de mitrailler les fenêtres, puis le calme revenu, ils se précipitent et le chef des policiers aperçoit le Major s’effacer littéralement du paysage tandis qu’elle continue sa chute dans le vide, son pistolet encore à la main : la peau de la cyborg est un camouflage thermo-optique.

***



La bande annonce officielle HD : https://youtu.be/p2MEaROKjaE
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8041
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Ghost In The Shell, le dessin animé de 1995

Messagepar Greenheart » Jeu 30 Juil 2020 17:51

Restauré pour l'édition 4K HD du 8 septembre 2020.



La bande-annonce officielle : https://youtu.be/jgPs90-9n0s

Il n'est pas précisé à ma connaissance si c'est l'excellente version originale du dessin animé qui sera présenté, ou bien la version altérée avec des images de synthèse, les couleurs modifiés et des effets ajoutés à l'image.

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8041
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56


Retourner vers Années 1980 et 1990

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron