Le Vol du navigateur, le film de 1986

Les films des années 1981 à 2000.

Comment avez-vous trouvé ce film ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
0
Aucun vote
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
0
Aucun vote
Excellent.
0
Aucun vote
Génial !
1
100%
 
Nombre total de votes : 1

Le Vol du navigateur, le film de 1986

Messagepar Greenheart » Jeu 21 Juil 2016 12:52

ImageImageImage

Flight Of The Navigator
Traduction du titre original : L'envol du navigateur.

Sorti aux USA le 30 juillet 1986.
Sorti en blu-ray français le 1er mai 2012 (édition défectueuse, image et son décalé, image de mauvaise qualité).
Sorti en blu-ray anglais le 19 novembre 2012 (région B; anglais LPCM 2.0, sous-titré anglais).
Sorti en blu-ray allemand le 25 mars 2011 (région B, image et son excellents, anglais et allemand DTS HD MA 5.1, pas de sous-titres anglais)

De Randal Kleiser ; sur un scénario de Mark H. Baker, Michael Burton et Matt MacManus ; avec Joey Cramer, Paul Reubens, Cliff De Young, Veronica Cartwright, Sarah Jessica Parker, Albie Whitaker, Matt Adler, Howard Hesseman, Robert Small, Jonathan Sanger, Paul Reubens.

Pour adultes et adolescents.

4 juillet 1978, le Championnat de Frisbee pour Chiens de la Floride du Sud. Ce qui semble être une soucoupe volante argentée traverse le ciel et passe devant la ligne des gratte-ciels… pour être violemment happée par un berger allemand, particulièrement enthousiaste – comme tous les autres chiens du concours, excepté Brooser, le chien de David, qui ne semble se décider à courir après un frisbee que lorsqu’il a touché terre. Du coup, Jeff, le petit frère de David charrie son aîné, prétendant que Brooser n’arrivera jamais à attraper un frisbee.

Soudain une ombre gigantesque survole le terrain de jeu et le public s’immobilise, tandis qu’un vrombissement menaçant descend sur la foule : c’est un dirigeable massif qui survole lentement les lieux. Alors que la petite famille repart, la mère de David déclare qu’elle sera trop fatiguée pour cuisiner ce soir et le père de David propose alors de dîner avec des hamburgers. Comme ils croisent les enfants des voisins en train de s’amuser avec des tuyaux d’arrosage, Jeff veut jouer ce soir avec Billy, leur voisin. Son père l’y autorise, mais il doit revenir avant la tombée de la nuit, pour le feu d’artifice. Aussitôt, Jeff descend de la voiture familiale et David l’insulte copieusement quand la voiture repart, son petit frère en faisant autant en retour.

Comme ils arrivent devant la maison tandis que la radio joue « You’re the One That I Want », les parents de David essaient de le convaincre de mieux s’entendre avec son petit frère – en vain. Sa mère conclut en lui demandant d’essayer de se souvenir qu’il est l’aîné. Tandis que David est resté à caresser son chien devant la maison, une fille – Jennifer – passe à vélo en faisant sonner sa sonnette et en le saluant et en lui souriant. David la regarde s’en aller avec ses amis, puis rentre dans la maison et monte à l’étage… pour observer à la lunette Jennifer sur les bateaux.

Son père le surprend, pensant que David allait descendre regarder le match avec lui. Il regarde dans la lunette. Il confronte son fils : David craque bien pour Jennifer Bradley. David, faussement nonchalant, nie : il connait à peine Jennifer. Son père lui demande alors s’il a déjà essayé de parler à la jeune fille – mais David répond qu’il ne sait pas comment – et que c’est impossible de parler aux filles. Son père répond qu’il faut juste essayer d’amorcer la conversation, et fait une démonstration : « Salut ! Comment tu vas ? C’est un beau vélo ! » Et d’ajouter que lorsqu’on doit apprendre à nager, il faut se jeter l’eau.

La conversation est interrompue par la mère de David qui vient rappeler à son fils qu’il ne faut qu’il oublie de nourrir son chien. David descend dans le jardin, alors que la nuit semble être tombée. Puis alors qu’il vient de donner la nourriture, sa mère lui demande d’aller chercher Jeff qui aurait dû déjà être rentré. David proteste : Jeff a huit ans, il peut rentrer tout seul ! Sa mère répond qu’elle le sait, mais qu’elle n’aime pas que Jeff rentre seul la nuit. David tente encore de parlementer, mais sa mère lui répond de se dépêcher – et ils mangeront ensuite les hamburgers et installeront les feux d’artifices de David. David cède et appelle Brooser… Dans la nuit, ils traversent la voie ferrée, puis la forêt. Brooser n’est vraiment pas rassuré. David répond aux gémissements de son chien que tout ce qu’il faut faire, c’est d’avoir l’air de quelqu’un de responsable, parce que c’est ce que les filles aiment. Alors qu’il marche, David lève la tête et voit apparaître derrière la cime des arbres, un objet énorme sphérique, avec des feux de signalisation rouge – le dôme d’un château d’eau.

Le garçon et le chien dépassent le château d’eau, et dans la pénombre, David reprend : son problème, c’est qu’il ne sait plus quoi attendre de la vie… David entend un craquement devant lui, et s’immobilise. Il appelle son petit frère plusieurs fois, sans réponse. Il y a du brouillard et David avance plus lentement. David entend un craquement à nouveau, tandis que son chien s’élance. David crie de reculer, parce qu’il a un pistolet. Il ramasse un bâton.
Soudain, quelque chose bondit et pousse un cri affreux : Jeff, le petit frère de David, qui se moque de lui. David va pour le poursuivre – mais il entend son chien gémir et aboyer, alors David rebrousse chemin pour trouver son chien au bord d’un ravin. Le chien refuse de bouger, David glisse – et chute au fond du ravin.

David se relève, rajuste son sac à dos, escalade le ravin, appelle en vain son chien. David traverse à nouveau la voie ferrée, rejoint sa maison et frappe violemment à la porte de sa maison, hurlant à son « looser » de petit frère d’ouvrir la porte verrouillée. Alors une vieille dame ouvre la porte. David lui demande qui elle est. Elle lui demande qui il est. David, étonné, répond qu’il vit là, et la vieille dame, d’abord surprise, lui sourit, et lui répond qu’il est trompé de maison. Elle va pour refermer la porte, mais David demande où est sa mère. La vieille dame lui répond qu’elle n’en a aucune idée et lui demande s’il s’est perdu. Il la pousse pour entrer dans la maison, qui n’est pas du tout meublée et décorée comme la sienne…
La vieille dame proteste. David court à la cuisine pour essayer de trouver sa mère, puis monte l’escalier pour aller dans sa chambre – mais ce n’est plus sa chambre, mais celle d’un vieil homme, qui lui demande ce qui ne va pas. Bloqué dans l’escalier, David fond en larmes et demande où sont ses parents… Le vieil homme demande alors à sa femme d’appeler la police.

David se retrouve à attendre au commissariat dans l’indifférence générale. C’est alors qu’il entend à la télévision que la police enquête sur une panne d’électricité générale ayant frappé les deux comtés. L’inspecteur Bill Freeman vient trouver David, pour lui demander s’il n’a toujours pas faim. Mais il est interrompu par l’une de ses collègues, qui lui amène la fiche qui est ressortie quand ils ont cherché le nom de David Scott Freeman dans leur ordinateur : le signalement correspond complètement à celui de David – âge, cheveux, vêtements, sac à dos.

Bill Freeman demande alors s’ils ont pu retrouver les parents. Sa collègue répond que oui, mais demande à Bill de regarder la date de la disparition sur la fiche. Bill répond que c’est sûrement une faute de frappe. La collègue répond qu’elle a vérifié trois fois et qu’il n’y a pas d’erreur : David Scott Freeman a été déclaré légalement mort. À ces mots, David se fâche : qui est mort ? Bill répond que personne n’est mort, et qu’ils font résoudre l’énigme. Dans la voiture de police, la collègue interroge encore David, parce qu’il lui faut encore quelques réponses pour le dossier : quel âge a David ? Il l’a déjà dit, 12. Quelle est la date de ce jour ? Le quatre juillet. De quelle année ? 1978. À ces mots, la policière regarde Bill, qui conduit, et qui demande à David qui est le président des Etats-Unis ? David est très surpris : comment la police peut-elle avoir besoin de ça pour ses dossiers ? Il finit par répondre : Jimmy Carter. Les policiers n’ont rien à répondre à cela.

***



La bande annonce HD : https://youtu.be/gVebPEYiq2o

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8116
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Le Vol du navigateur, le film de 1986

Messagepar Greenheart » Ven 24 Nov 2017 02:01

Remake annoncé par Neill Blomkamp chez OATS Studio.

http://www.darkhorizons.com/blomkamps-o ... or-remake/

Plutôt en de bonnes mains donc.

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8116
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56


Retourner vers Années 1980 et 1990

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron