Predator, le film de 1987

Les films des années 1981 à 2000.

Comment avez-vous trouvé ce film ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
0
Aucun vote
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
0
Aucun vote
Excellent.
1
100%
Génial !
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 1

Predator, le film de 1987

Messagepar Greenheart » Jeu 7 Mai 2015 15:16

ImageImageImage

Predator (1987)

Sorti aux USA le 12 juin 1987.
Sorti en France le 19 août 1987.
Sorti en Angleterre le 1er janvier 1988.
Sorti du blu-ray américain le 15 avril 2008.
Sorti du blu-ray français du 27 août 2008 (premier master, sombre mais détaillé)
Sorti du blu-ray français du 7 juillet 2010 (second master "fondu", sans détails fins).
Sorti du blu-ray français 3D du 18 décembre 2013 (mauvaise 3D post-produite, master fondu).

De John McTiernan, d'après le scénario de Jim Thomas et John Thomas. Arnold Schwarzenegger, Carl Weathers, Kevin Peter, Elpidia Carrillo, Bill Duke, Jesse Ventura, Sonny Landham, Richard Chaves, R.G. Armstrong, Shane Black, Kevin Peter Hall.

Pour adultes et adolescents.

Un hélicoptère arrive sur une base américaine au bord de la mer. Dutch en descend, et salue le Général. À l’intérieur d’un baraquement, le Général lui explique qu’ils viennent de perdre un hélicoptère il y a 18 heures. L’hélicoptère transportait un membre du ministère et son assistant. Leur position est connue grâce à un signal radio. En voyant la carte, Dutch demande si ce membre du ministère a l’habitude de voyager du mauvais côté de la frontière. Le général soupire et hoche la tête, mais prétend que l’hélicoptère s’est perdu. Et d’après lui, ils sont tombés aux mains de la guerrilla. Dutch demande alors pourquoi faire appel à ses mercenaires plutôt qu’à l’armée régulière. C’est alors qu’un officier qui assistait à l’entretien assis au fond de la salle lui répond que c’est parce qu’un idiot leur a dit que Dutch était le meilleur pour ce genre de mission. Ce n’est autre que Dillon, un ami de longue date de Dutch, qui désormais travaille pour la CIA. Dutch lui serre la main et après un court bras de fer que Dutch gagne, Dutch insiste sur le fait que son équipe fera du sauvetage, pas de l’exécution. Dillon décrit une mission d’un jour, à partir du point de chute jusqu’au camp d’internement. Dillon fera partie de la mission, ce qui fait tiquer Dutch : son équipe travaille d’ordinaire en autonomie.

Les deux hélicoptères de l’expédition décollent vers l’intérieur des terres et survolent à basse altitude la jungle. Baignés dans une lumière rouge, les membres du commando s’occupent. Dutch apprend alors de Dillon qu’ils n’auront aucun soutien armés s’ils sont attaqués, ce qui est à nouveau inhabituel et un mauvais point de plus. Puis c’est la descente en rappel non loin du point de chute de l’hélicoptère perdu et le commando commence à progresser à travers la jungle… Ils ne tardent pas à trouver l’hélicoptère écrasé, encore retenu par un arbre. Ils trouvent deux corps ensanglantés. Ils ont été abattus chacun d’une balle dans la tête, et l’hélicoptère a été pillé, après avoir été abattu d’un missile à tête chercheuse infrarouge. Dutch trouve alors la guerrilla un peu trop bien équipée, mais Dillon ne s’étonne de rien. Un des hommes de Dutch, Billy, l’informe qu’il y avait 12 guérilleros et 2 prisonniers, mais aussi un commando de six américains qui ont suivis les guérilleros. Et cela n’étonne pas non plus Dillon, mais l’un des hommes de Dutch lui confie que l’affaire commence à lui rappeler leur mission en Afghanistan. Intrigué par des battements d’ailes, ils découvrent alors trois corps écorchés et vidés, que des vautours commençaient à dévorer. Dutch se fait remettre une plaque d’immatriculation et reconnait le nom d’un béret vert de Fort Bragg, Tim Hooper, qui n’avait rien à faire ici. Dillon maintient qu’il n’est au courant de rien, mais Dutch est certain qu’ils ne sont pas venus de leur propre initiative. Quant à Billy, il reconstitue le scénario de l’exécution : des tirs dans toutes les directions, aucune trace d’un assaillant, donc pas d’embuscade, et les trois autres hommes de Hooper ont simplement disparu – ils n’auraient jamais quitté les lieux de l’exécution.

Image

***



La bande annonce HD : https://youtu.be/Y1txEAywdiw
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8041
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Predator, le film de 1987

Messagepar Greenheart » Jeu 28 Sep 2017 22:46

Nouvelle bande annonce pour la ressortie du 30ème anniversaire annoncée aux USA pour novembre 2017.

***



Ici : https://youtu.be/SFoQL6gqhFM

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8041
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56


Retourner vers Années 1980 et 1990

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron