Traitement de choc, le film de 1973

Les films sortis de 1961 à 1980.

Comment avez-vous trouvé ce film ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
0
Aucun vote
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
0
Aucun vote
Excellent.
0
Aucun vote
Génial !
1
100%
 
Nombre total de votes : 1

Traitement de choc, le film de 1973

Messagepar Greenheart » Jeu 16 Juil 2015 15:23

ImageImageImage

Traitement de choc (1973)

Sorti en France le 18 janvier 1973.
Sorti aux USA en novembre 1974.
Sorti en DVD français le 23 mai 2005, multizone, restauré, master HD, version française seulement, pas de sous-titres, interview du réalisateur-scénariste en bonus).

De Alain Jessua (également scénariste), sur un scénario de Roger Curel ; avec Alain Delon, Annie Girardot, Robert Hirsch.

Pour adultes.

Hélène Masson, une jolie femme d'affaire vieillissante, conduit sportivement sa voiture de sport sur la petite route normande qui longe l'Atlantique et mène à la clinique du Docteur Devilers. Hélène se retrouve alors avec un pick-up sur la plate-forme qu'elle ne peut dépasser car la route est trop étroite sur ce tronçon. Il y a six jeunes immigrés portugais assis sur la plate-forme, qui lui sourient et elle leur sourit en retour. Puis Hélène Masson peut enfin dépasser le camion et elle arrive très vite à la clinique. Elle se présente à la réception de la clinique de la part de son ami de longue date, Jérôme Savignat, qui l'a recommandée. De la terrasse de sa chambre, où elle a vu sur la mer et le phare, Hélène voit alors arriver le pick-up et les jeunes immigrés descendre. Puis une voix sucrée lui annonce dans le haut-parleur de sa chambre que le dîner sera servi à 5 heures.

Hélène retrouve son ami Jérôme à la table du dîner : elle lui explique qu'elle est pleine de fric, mais claquée, qu'elle se sent vieille. Cela fait cinq années qu'elle n'a pas arrêté de travailler, et elle est seule. Jérôme lui assure qu'après quelque jour dans la clinique, elle ne sera plus la même : d'abord il y a le climat, le vent qui vous fouette, le soleil... c'est un micro-climat, le sait-elle ? Et puis il y a la mer qui la lavera, la purifiera, l'eau, l'élément premier : elle va se sentir renaître, elle va se sentir comme un bébé. À ces mots, Hélène sourit : elle n’en demande pas tant ! Puis ce sera le traitement, sur laquelle Hélène Masson s’interroge encore : cela marche si bien que cela ces cellules fraîches ? Un vrai miracle selon Jérôme, qui trouve le docteur Devilersfascinant. Ce n’est cependant pas celui-ci qui circule parmi les tables, mais son assistant, le Docteur Bernard.

Le lendemain, Hélène attend en peignoir devant le bureau du docteur Devilers. Tandis qu’un couple s’émerveille sur la gentillesse des employés portugais, tellement meilleurs que les espagnols de l’année d’avant, Jérôme ressort du bureau comme effondré. Puis c’est au tour de Hélène d’être reçue… par l’assistant du docteur Devilers. Le docteur Bernard commence par lui demander son âge – 38 ans – puis si elle a eu des maladies graves – aucune. Puis il demande si elle connait Jérôme Savignac, évoquant sa grande fortune, ce qui surprend Hélène. Puis il demande à la chef d’entreprise de marcher derrière un écran, puis de s’immobiliser. Il trace alors la courbe du dos de la femme, et, Hélène ayant remis son peignoir, lui montre la courbe, laquelle, selon lui, indique un replis sur soi, un excès de stress.

Le traitement commence par un bain bouillonnant : l’infirmière, particulièrement tonique, lui assure qu’après quelques jours passés dans la clinique, elle ne sera plus la même : le climat de l’océan, il n’y a rien de tel – le vent du large qui vous fouette, le soleil… C’est un micro-climat, le sait-elle ? À l’étape suivant, un jeune homme qui attend avec elle se présente : il s’appelle René Gassin. Ils n’ont pas le temps de discuter davantage : Hélène est déjà appelé pour sa douche au jet. A l’étape suivante, Hélène a le temps de discuter un peu en portugais avec l’un des jeunes employés portugais, nommé Joao. Ils sont interrompus par un employé, qui demande à Joao d’aller sur un autre poste.

ImageImageImageImage

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8128
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Traitement de choc, le film de 1973

Messagepar Greenheart » Jeu 16 Juil 2015 15:59

Image

Traitement de choc (1973), le DVD français de 2005.

Sorti en France le 17 mai 2011 (multi-zone, français seulement, pas de sous-titres, remasterisé HD).

Sur le film : un formidable film de Science-fiction / Thriller horrifique, qui demeure d'une actualité extrême, cauchemardesque et marquant durablement l'imagination. Les français pouvaient faire d'excellents films, brillants, fins, pertinents et spectaculaires. Bon retour donc dans les années 1970 où la censure et la volonté des gouvernements d'abêtir les foules n'étaient pas aussi achevée que dans les années 1990 / 2000 / 2010.

Image : 1:66, 16/9ème compatible 4:3, Très bonne. Il est bien sûr regrettable que le film ne soit pas disponible en haute définition. Le master HD permet cependant une assez belle mise à échelle. La restauration n'est pas parfaite car il peut rester des petits coups à l'image, mais les détails fins des décors et des vêtements ne demandent qu'à sortir, avec certains plans très légèrement granuleux et d'autres presque cristallins.

Son : Français mono dolby digital. Évidemment, bloqué dans le haut-parleur central avant. Cela sonne bien, les dialogues sont clairs, la musique qui fait irruption dans le film lors de plusieurs scènes fait son effet, bref le spectacle est réussi. Maintenant, un vrai mono-incompressé réparti sur de la stéréo donnerait l'illusion de la 3D et de l'hyperréalisme. En 5.1, le film, déjà traumatisant en mono, pourrait être dantesque.

Bonus : un seul, très bon, l'interview du réalisateur-scénariste Alain Jessua, mais très intéressant, ce qui n'a rien de surprenant vu l'excellence de l'écriture et de la réalisation du film.

En attendant la sortie en blu-ray, ce DVD donne cependant une idée assez claire de la réussite que ce serait, à la condition bien sûr d'y ajouter un son incompressé pour achevé le tableau et peut-être d'éliminer les derniers coups à l'image qui traînent encore ça et là.
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8128
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Traitement de choc, le film de 1973

Messagepar Greenheart » Mar 17 Nov 2020 16:58

Image

Reçu le blu-ray américain "Shock Treatment" (Région A, lisible sur un lecteur multi-régions ou américain). édition avec CD de la bande original inclus, tirage limité à 3000 exemplaires.
Ne pas confondre avec d'autres films portant le même titre et produits ultérieurement, et qui sont des daubes.

Image : 1080p / 24 images par seconde. bonne limitée. Je souligne que la colorimétrie est la bonne, aucun virage - tout parait naturel, aucun coup à l'image. Il y a sur le générique et sur chaque plan sur le visage des femmes une perte des détails fins de la texture des peaux et des cils, qui me semble venir de la source - quelqu'un a-t-il voulu gommer les rides de ces dames ? En tout cas, ces plans poudroient plus que les autres. Après, cela pourrait aussi être dû à un autre problème, comme par exemple la pellicule de moins bonne qualité, ou encore un transfert qui ne serait pas fait à partir des négatifs d'origine, ou plus probablement de l'éclairage du plateau (les scènes de plage sont presque cristallines). Plus généralement, les détails fins HD sont souvent à la ramasse, en particulier ceux du décors et surtout quand l'action se précipite. Les détails des vêtements peuvent apparaître et se brouiller dans le même plan, donc possiblement une compression pas au top. En revanche dans de nombreux plans, les textures de peaux y sont, jusqu'aux cils, mais curieusement pas vraiment celles des cheveux fins. Là encore, soit un problème de compression, soit un problème de source du scan, soit les deux.

Son bon : français et doublage anglais, sous-titre anglais optionnels : mono redoublé. Pas de problème, juste dommage qu'il n'ait pas été possible de produire un mix aussi immersif et percutant que l'action le réclamait. D'un autre côté, la violence physique et psychologique est déjà très forte.

Bonus : ce sont de nouveaux bonus, de bonne qualité visuelle et sonore, intéressants. La bande annonce n'est pas correctement restaurée (des photos virées à résolution SD avec des coups à l'image, rayures etc.), d'un goût douteux et qui spoile tant que ça peut). Cependant l'interview de Jessua sur le DVD français est beaucoup plus explicite concernant l'envers du décor du cinéma français et la manière dont les politiques et financiers qui ont actuellement la main mise sur le cinéma français, ont organisé sa censure politique.

En conclusion : Je m'attendais à pire, j'espérais encore meilleur mais au total c'est une belle présentation d'un sommet de la SF française avec des bonus dignes de ce nom. Les dialogues et l'intrigue sont toujours aussi efficaces, la montée en tension formidable - le film et le propos n'ont pas vieilli à mes yeux, et on dirait bien que c'est une caractéristique commune à plusieurs films de Jessua. J'ai lu beaucoup de critiques prétendant que le film n'a rien de choquant, je doute fortement de l'honnêteté de ces textes : soit ces gens sont des psychopathes finis, soit ce sont des gens qui cherchent à dissuader le plus de gens possibles de voir ce film à cause de ce qu'il dénonce, et qui est plus que jamais d'actualité.

Je rappelle que le film est pour adultes et adolescents (nudité, gore et violence réalistes, et la production ne prend pas de gants).

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8128
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56


Retourner vers Années 1960 et 1970

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron