Jonathan Strange... S01E01: Les amis de la magie anglaise

Les séries commencées de 2011 à 2020.

Comment avez-vous trouvé cet épisode ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
0
Aucun vote
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
0
Aucun vote
Excellent.
1
100%
Génial !
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 1

Jonathan Strange... S01E01: Les amis de la magie anglaise

Messagepar Greenheart » Ven 11 Sep 2015 08:21

ImageImageImage

Jonathan Strange & Mr. Norrell S01E01: The Friends of English Magic (2015)

Diffusé en Angleterre le 17 mai 2015 sur BBC 1 UK.
Sorti en blu-ray anglais le 15 juin 2015 (Région B, coffret 2BR, anglais seulement, 1080/50i, LPCM 2.0 anglais seulement, sous-titré anglais).
Sorti en blu-ray américain le 11 août 2015 (Région A, identique au blu-ray anglais).

De Toby Haynes, d'après le roman de Susanna Clarke ; avec Marc Warren, Ariyon Bakare, Bertie Carvel, Enzo Cilenti, Alice Englert, Vincent Franklin, John Heffernan, Edward Hogg, Paul Kaye, Eddie Marsan, Brian Pettifer, Charlotte Riley, Samuel West.

Pour adultes et adolescents.

Un corbeau s’agite dans sa cage, tandis que dans un laboratoire encombré d’étagères et des tables surchargées de pots et de bocaux, un homme – Mr. Segundus – poursuit ses préparatifs, suivant scrupuleusement les instructions d’un bout de papier vieux et froissé couvert d’inscription : il verse de l’eau dans une cuvette en cuivre, y jette deux bâtonnets, puis un os dans une main, l’autre main tendue paume ouverte au-dessus de l’eau, il se concentre… et rien ne se passe. Furieux, il range et sort dans la rue en courant. De la fenêtre d’une librairie voisine, un homme à l’air louche l’observe, tandis qu’on lui annonce que ses livres sont prêts.

Il y a quelques années, il y avait dans la ville de York, un club de magiciens qui se réunissaient à l’auberge de l’Estoile (Starre Inn) le troisième vendredi de chaque mois, et se lisaient les uns aux autres de longs en ennuyeux discours à propos de l’Histoire de la Magie Anglaise, non sans avoir fait auparavant un très bon repas. Ils étaient supposés être des gentilshommes-magiciens, ce qui voulait dire qu’ils n’avaient jamais fait du mal à quiconque en usant de la magie, pas plus qu’ils ne leur avaient fait le moindre bien. En fait, et à dire vrai, aucun de ses magiciens n’avait jamais lancé le plus petit sort, ni par magie causé le tremblement d’une seule feuille sur un arbre, ou modifié la course d’un seul mouton de poussière, ou changé un seul cheveux de n’importe quel tête – avec cette seule réserve mineure : ils profitaient d’être réputé comme étant parmi les plus sages et les plus magiques gentilshommes du Comté de York.

Ce soir-là, à la table de l’honorable Club de la Magie de York (York Society of Magic ), on donne enfin la parole à Mr. Segundus. Il commence par remercier le Club, et vanter sa grande bibliothèques de livres magiques – il désigne alors au passage l’unique étagère ne comptant en tout et pour tout que cinq volumes décolorés et très abîmés. Puis Segundus rappelle qu’il a étudié bien des années l’Histoire de la Magie – les chroniques du Roi Corbeau, celles des grands magiciens du temps jadis. Il a lu les nouveaux articles publiés, et a même contribué en augmentant un peu leur nombre. Sauf que récemment, il a commencé à se demander pourquoi les grands exploits magiques qu’il ne cesse de lire, demeurent dans les pages de ses livres et ne sont pas vus dans la rue, ou bien… sur le champ de bataille : Segundus a commencé à se demandé pourquoi les magiciens modernes sont incapables de faire s’opérer la magie sur laquelle ils écrivent. En bref, Segundus veut savoir pourquoi la Magie n’est plus pratiquée en Angleterre.

Ce à quoi le président de l’assemblée répond que c’est une mauvaise question : les magiciens étudient la magie, son Histoire. Ils ne l’accomplissent pas : on n’attend pas d’un astronome qu’il crée des étoiles, ou d’un botaniste qu’il se mette à créer des fleurs. Segundus concerne qu’il s’agit bien d’une question enfantine, mais veut objecter. Le président de l’assemblée lui coupe immédiatement la parole : la Magie classique, n’est pas digne des gentilshommes de ce Club, ni digne d’aucun gentleman en fait. Et de remarquer qu’il espère que Segundus n’a pas essayé de lancer lui-même des sorts. Les convives se mettent alors à rire, tous sauf un seul, Honeyfoot, qui hoche la tête, assurant du regard son soutien à Segundus.
Le lendemain, Segundus sort furieux de chez un vendeur de livres qui l’avait assuré qu’une commande arriverait certainement pour lui ce jour-là, et rappelle que le vendeur avait pris une Guinée en garantie de leurs paiements. Immédiatement, le vendeur rend la Guinée à Segundus et lui souhaite une bonne journée, lui refermant sa porte au nez. Comme Segundus s’éloigne, il est rattrapé par Honeyfoot, qui se présente et lui explique qu’il était au Club la nuit précédente. Segundus veut s’excuser pour son discours, mais Honeyfoot l’assure qu’il n’a pas été dérangé, et qu’en fait Segundus s’est montré très pertinent : pourquoi ne fait-on plus de la Magie ? Segundus s’inquiète de n’avoir trouvé aucune réponse, et surtout de n’avoir retrouvé aucun livre de Magie : comment croire qu’aucun n’ait été possédé à York.

Segundus entre dans une autre librairie, talonné par Honeyfoot, qui fait remarquer que les livres de Magie sont très rares. En les entendant, le veneur de livre disparait précipitamment. Segundus agite violemment la clochette de cuivre posée sur le comptoir. Pour Honeyfoot, il faut que Segundus entende que les livres de Magie sont plus précieux que des rubis : même le Club n’en a que quelques pages. Honeyfoot pensent que le Club devient rassi, et a besoin d’opinions nouvelles. Le vendeur de livre se montre enfin, mais c’est pour annoncer que les livres que recherchait Segundus ont été vendus. Segundus proteste : il les avaient réservés. Le vendeur prétend être désolé. Segundus change alors de tactique : cela n’a aucune importance. Il demande alors des livres sur la nature des nuages, de la pluie et de l’atmosphère.

Ravi de pouvoir lui en trouver, le vendeur disparait dans les réserves. Comme Honeyfoot s’exclame qu’il est lui-même fasciné par les nuages, Segundus lui répond de garder l’œil ouvert, et passe par-dessus le comptoir pour s’emparer du registre du commerçant : au moins, il va pouvoir trouver quel démon ne cesse de lui soustraire ses livres. Et Segundus trouve un nom – Norrell – et une adresse – Hurtfew Abbey.


ImageImageImageImageImageImage

***



La bande annonce officielle HD : https://youtu.be/iE1nsOoTJos

***



Un extrait officiel HD : https://youtu.be/sDujirtX8U4

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8041
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Jonathan Strange... S01E01: Les amis de la magie anglais

Messagepar Greenheart » Jeu 23 Avr 2020 10:24

Absolument magnifiquement produit, bien joué, fidèle au roman pour autant que je puisse en juger, et de la pure Fantasy urbaine, donc réussite absolue - inédit en France bien entendu.
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8041
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56


Retourner vers Les séries des années 2010

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron