People Of Earth S01E02: Parrainé par (2016)

Les séries commencées de 2011 à 2020.

Comment avez-vous trouvé cet épisode ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
0
Aucun vote
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
0
Aucun vote
Excellent.
0
Aucun vote
Génial !
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 0

People Of Earth S01E02: Parrainé par (2016)

Messagepar Greenheart » Dim 29 Jan 2017 20:46

ImageImageImage

People Of Earth S01E02: Sponsored By (2016)
Autre titre : The Group.

Diffusé aux USA pour le 31 octobre 2016 sur PBS US.

De David Jenkins ; avec Wyatt Cenac, Ana Gasteyer, Oscar Nuñez, Michael Cassidy, Alice Wetterlund, Luka Jones, Brian Huskey, Nancy Lenehan, Tracee Chimo, Da'Vine Joy Randolph, Björn Gustafsson, Ken Hall.

Pour adultes et adolescents.

Jonathan Walsh court sur un tapis roulant dans son vaste bureau de magnat de la presse, tout en laissant un message à son ex reporter Ozzie avec son kit main libre. Insistant pour appeler Ozzie « son pote », Jonathan affirme qu’Ozzie n’arrête pas de lui manquer et comme ils ne se voyaient pas beaucoup en ce moment, Jonathan voulait s’assurer que tout allait bien.

Sans prendre garde au message de son ex-patron, Ozzie contemple en soupirant la couverture du guide « Votre expérience et vous » de Starcrossed (qui veut aussi bien dire « traversé par les étoiles » que « sévèrement fâché avec les étoiles ») à la reliure spiralée que lui a remis Gina Morrison, l’animatrice du groupe des Expérimencés – qui en est également l’auteure (avec Gerard « Gerry » Johnson »).

Le lendemain matin, Ozzie quitte le Motel Beacon Arms (« les bras de l’émetteur ») tandis que la fin du message de Jonathan Walsh résonne encore : Ozzie sera toujours le bienvenue s’il veut retourner travailler dans son journal métropolitain – et toute manière Jonathan continuera d’appeler, car – grand sourire – Ozzie leur manque, ici, sur la Terre. Réalisant que sa conclusion n’était peut-être pas la plus appropriée, Jonathan perd son sourire.

De son côté, Ozzie s’est présenté au commissariat, déclarant passer prendre le rapport de la police pour la gazette de Beacon. Le policier semble étonné, alors Ozzie demande s’il y a quoi que ce soit à rapporter. Le policier ouvre son registre et demande s’il veut le rapport de cette semaine-là ; Ozzie confirme. Le policier déclare qu’un homme a abattu un écureuil. Ozzie fronce des sourcils. Le policier relit son registre et corrige : l’homme a tiré – et raté un écureuil.
Ozzie fait mine de s’enthousiasmer. Puis pose la vraie question qui le préoccupe : la police de Beacon garde sa voiture à la fourrière. Le policier déclare alors qu’il pensait bien avoir reconnu Ozzie : il est la biche.

Ozzie a alors un flash de Gina qui lui expliquait au diner que parfois les accidents de voiture impliquant des animaux étaient des faux souvenirs fabriqués pour masquer des enlèvements extraterrestres. Ozzie revoit alors de nuit le panneau de sortie de Beacon avec le petit losange jaune alertant du danger de croiser un animal sauvage qui voudrait traverser la route., et juste après lui au volant roulant droit sur une biche en plein milieu de la route, comme sortie de nulle part.
Ozzie relève la tête, à nouveau dans le commissariat, et le policier est en train de s’excuser : il n’était pas en train de sous-entendre qu’Ozzie avait délibérément heurté une biche… Ozzie répond sans broncher que c’était pourtant de quoi cela avait l’air.

En ville, Ozzie entre dans le café de La Fève Remarquable pour y retrouver Gina, qui a hâte de connaître son avis sur le guide qu’elle lui a remis, et Ozzie répond qu’il l’a lu de la première à la dernière page. Aussitôt Gerry – qui est aussi là – lui demande ce qu’il en a pensé. Gerry est enchanté d’entendre que Ozzie a trouvé le volume plutôt difficile – mais ce que veut surtout savoir Gina, c’est si Ozzie a déjà choisi un parrain.
Ozzie se souvient du chapitre 7, et compare l’idée à la tradition chez les Alcoolique Anonymes, et Gina confirme , ce n’est pas dissemblable du tout : ils encouragent chacun à trouver cette personne « spéciale », car il est très important d’avoir quelqu’un à appeler quand on se sent seul ou confus – comme une colle émotionnelle qui scelle le lien. À ces mots, Gerry a un air on ne peut plus convaincu et ne quitte plus des yeux Ozzy, attendant clairement d’être choisi sur le champ.

ImageImageImageImage

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7896
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Retourner vers Les séries des années 2010

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron