Belphegor S01E01: Le Louvre (1965)

Les séries commencées entre 1961 et 1970.

Comment avez-vous trouvé cet épisode ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
0
Aucun vote
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
0
Aucun vote
Excellent.
0
Aucun vote
Génial !
1
100%
 
Nombre total de votes : 1

Belphegor S01E01: Le Louvre (1965)

Messagepar Greenheart » Jeu 19 Fév 2015 20:56

ImageImageImage

Belphegor S01E01: Le Louvre (1965)

Diffusé le 6 mars 1965 sur ORTF 1 FR.
La série est rediffusé en 1978 sur Antenne 2 en 13 épisodes d'une demi heure.
Sorti en DVD français le 18 avril 2001 (TF1 vidéo, édition 2 DVD).
Sorti en DVD allemand le 20 septembre 2013 (nouveau master).

De Claude Barma (également scénariste). Avec Juliette Gréco, René Dary, François Chaumette, Yves Rénier, Christine Delaroche, Sylvie.
D'après le roman de Arthur Bernède.


Pour adultes et adolescents.

Paris, 1965. Le marché aux puces. André Bellegarde est dans un café à parler à un de ses camarades de ce qui épatait sa défunte mère : les coïncidences. Il est interrompu par un vieil homme, selon lequel la mère de Bellegarde avait raison. Plus tard, alors qu'il flâne dans les rues du quartier, le vieil original l'interpelle et l'invite à consulter son "placard à coïncidences," rempli de coupures de presses rangées dans des boites de conserves. Des boites car le vieillard compte enterrer tout son stock pour les sauver de la guerre atomique. "Asie 1881, pluie de grenouilles à Bornéo, marques de ventouses sur l'Everest" - ces faits sont d'autant plus invraisemblables qu'ils sont lointain. Alors le vieillard sort la boite de la France : "Versailles, un fantôme apparaît dans la galerie des glaces..."

Le même jour, au Musée du Louvre, le gardien Gautrais vient témoigner de ce qui s'est passé la nuit dernière : à 2 heures du matin, lorsqu'il faisait sa ronde, arrivé dans les salles du rez-de-chaussée, il coupe sa lampe comme la Lune éclaire la galerie. Alors il aperçoit une silhouette à 10 mètres près de la statue du Dieu Barbare, et tire deux fois, sans que l'intrus ne bouge. Gautrais panique, s 'éloigne, revient : la silhouette a disparu. Le directeur le prend pour un fou. D'après son dossier, Gautrais est surnommé "glouglou", à cause d'un problème avec l'alcool, mais malgré sa peur d'être accusé d'alcoolisme, il a quand même fait son rapport. On retrouve les balles sur place. Le directeur constate qu'il est impossible que l'intrus ait pu échapper à Gautrais. c'est alors qu'ils découvrent que le socle de la statue du Dieu Barbare a été éraflé. Le socle est plein, la statue est pleine, pas de passage secret ou de cachette mystérieuse, ni de trésor... Le directeur en revient à sa première hypothèse : Gautrais a eu des visions. Alors que le Directeur s'apprête à appeler la police malgré tout, un autre gardien, Sabourel, prétend que les gardiens du Louvre sont suffisamment nombreux pour se débrouiller seuls et coincer l'intrus, s'il y en a un. La nuit suivante, Gautrais ne peut se résigner à rester chez lui mais sa femme tente de le dissuader - mais aussitôt celle-ci endormie, il renfile son uniforme et se rend au Louvre. Il croise les autres gardiens, et insiste pour voir Sabourel, lequel, selon ses collègues, se croit à la chasse au tigre. Revenant sur les lieux de l'apparition, Gautrais découvre le corps ensanglanté de Sabourel, assassiné et disposé dans l'exposition.

Quand Bellegarde voit le récit de la mort de Sabourel relaté dans les journaux du Dimanche, il veut en parler au vieillard, mais celui vient de décéder, à la même heure que Sabourel. Coïncidence ? Pour savoir si le fantôme du Louvre existe ou non, Bellegarde décide de se faire enfermer dans le musée et d'y passer la nuit.

***



La bande-annonce : http://youtu.be/SLr7jekV124
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8041
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Retourner vers Les séries des années 1960

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron