Les mystères de l'Ouest S01E01: La nuit des ténèbres (1965)

Les séries commencées entre 1961 et 1970.

Comment avez-vous trouvé cet épisode ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
0
Aucun vote
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
1
100%
Excellent.
0
Aucun vote
Génial !
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 1

Les mystères de l'Ouest S01E01: La nuit des ténèbres (1965)

Messagepar Greenheart » Sam 28 Mar 2015 15:52

ImageImage

The Wild Wild West S01E01: The Night Of The Inferno.
Traduction du titre original : L'Ouest très sauvage, la Nuit de l'Enfer.

Dans la nuit, la pluie, à la gare de Difficult Run (Virginia), un vieux soldat ivrogne chantonne à côté d’un réverbère. Des soldats escortant un fourgon arrive et les soldats se hâte. L’ivrogne va interroger le cocher : les militaires viennent chercher à la gare un renégat, James West, qu’ils doivent ensuite pendre. Effectivement, l’homme menotté est tiré hors du train, et l’ivrogne se moque de lui, imitant le cri des corbeaux et mimant la pendaison. Le fourgon roule jusqu’à une prison et West est amené dans un des bureaux. Il est alors présenté… au président Grant, qui le salue, et s’excuse d’avoir eu à le malmener : l’agent était en couverture. Grant le considère comme leur meilleur agent et le pays est en danger : le Sud est dévoré par l’inflation, Washington par la corruption, et voilà qu’un nouveau danger menace, un dénommé Juan Manolo, dont le portrait orne le dossier, venu du Mexique, Sante De Cristo, dans la Vallée de l’Adalanto. Mais James ne repartira là-bas entre quatre planches, mais comme un dandy, propriétaire d’un train entier. En effet, il y a 6 mois environs, des raids ont commencés, par une bande surnommée les Gorilles, menaçant de faire basculer la région dans une guerre. Les raids suivent un certain motif, pointant vers la ville de Quemada, gouverné par un sadique nommé Juan Manolo, responsable de nombreux massacres et incendies volontaires.

Et sur la route du petit train privé de Jim West se trouve la carriole du Gordon’s Traveling Emporium. Frappe à la porte du luxueux wagon de West Artemus Gordon, qui n’est autre que le vieux soldat qui prétendait se réjouir de la pendaison prochaine de West et récupérer ses bottes. Gordon entre et prend ses consignes, car c’est lui aussi l’un des agents du président Grant. Manolo a fait fuir les habitants de Quemada et aurait débarquer avec des canons et munitions pour commencer la guerre. À Gordon de trouver les armes, tandis que West trouve Manolo et le ramène prisonnier à Washington – ou bien il tuera Manolo. Gordon est réticent, mais les ordres sont les ordres. Pour lui prouver qu’ils sont en position de force, West lui montre que le jeu de billards qu’ils étaient en train de faire cache déjà plusieurs moyens d’assassiner quelqu’un : l’une de boules est explosive : l’une des queues de billard cache un poignard, l’autre une arme à feu. Gordon parti, West se change pour la mission : son costume, d’allure serré, cache pourtant poignard, révolver miniature, munitions, un autre révolver qui peut jaillir de sa manche – un arsenal auquel s’ajoute le colt à la ceinture et un fusil. Puis il s’en va sur son cheval noir jusqu’aux ruines fumantes de Quémada que les villageois sont encore en train d’abandonner.

Quémada est une petite ville du Far West tout en bois, au bas d’une colline surmontée par une hacienda de pierre, une maison de jeu, la Casa Estrella. West va trouver le drugstore tenu par un chinois de très grande taille fumeur d’Opium, Wing-Fat. West déclare qu’il vient acheter des informations, et Fat l’invite à discuter dans la boutique. West prétend avoir une proposition intéressante pour Juan Manolo. Fat conseille à West de passer par une amie de Manolo, Miss Lydia Monteran, qui gère la Casa Estrella. Fat remet à West un message pour Manolo si West parvient à rencontrer Manolo, et n’exigera qu’un modeste pourcentage si West parvient à faire affaire. Fat emmène West à la Casa Estrella, et Gordon, déguisé en mendiant, assiste à leur départ. Fat se retire aussitôt après avoir laissé West être présenté à Lydia Monteran, qui lui propose de monter à l'étage: elle se souvient très bien de lui, West l'a abandonnée, et faite arrêtée - l'affaire lui a coûté plus de 20.000 dollars. Elle ordonne à West de quitter sa maison, mais West insiste: il paraîtrait que la Casa Estrella serait plutôt la maison de Juan Manolo. Alors Lydia Monteran sort un révolver. West parie qu'elle n'osera pas tirer. Elle ouvre immédiatement le feu sur lui...

ImageImageImageImage

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8041
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Retourner vers Les séries des années 1960

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron