La chose venue d'un autre monde, le film de 1951

Les films sortis de 1941 à 1960.

Comment avez-vous trouvé ce film ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
0
Aucun vote
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
0
Aucun vote
Excellent.
1
100%
Génial !
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 1

La chose venue d'un autre monde, le film de 1951

Messagepar Greenheart » Mer 20 Mai 2015 13:11

ImageImageImage

The Thing From Another World (1951)

Noter que le film est à l'origine en noir et blanc mais qu'il existe une version colorisée.

Sorti aux USA le 27 avril 1951.
Sorti en France le 23 janvier 1952.
Sorti en VHS américaine.
Sorti en LaserDisc américain.
Sorti en DVD américain le 13 septembre 2005 (pas de bonus).
Sorti en DVD français le 8 novembre 2006, édition collector, chez Montparnasse (bonus qui ne sont pas d'époque, master numérique restauré).
Sorti en DVD français le 18 septembre 2007, édition simple chez Montparnasse (pas de bonus à part la présentation, même master).

De Christian Nyby et Howard Hawks (également scénariste), sur un scénario de Charles Lederer et Ben Hecht, d'après la nouvelle "Who Goes There?" de John W. Campbell Jr. . Avec Kenneth Tobey, Margaret Sheridan, James Arness, Robert Cornthwaite, Douglas Spencer, James Young, Dewey Martin, Robert Nichols, William Self, Eduard Franz.

Pour adultes et adolescents.

Par moins 30, le journaliste Scott rejoint trois pilotes militaires en train de jouer aux cartes dans un club : le capitaine Hendry, son navigateur et son copilote. Scott est à la recherche d’un scoop et a déjà recontré deux généraux – dont Fogarty – sans en trouver, mais les militaires lui disent qu’il se passe quelque chose dans le pôle Nord, du côté de la base scientifique dirigée par le professeur Carrington, à 3000 km de là. C’est alors que le capitaine Handry est appelé par le général Fogarty et c’est justement à propos de Carrington : il aurait découvert un genre d’avion d’un modèle inconnu qui se serait crashé à proximité de leur base, alors qu’aucun de leur avion n’est manquant, mais il peut s’agir d’un russe. Le général accepte que Hendry emmène le journaliste Scott, à la condition qu’il ne l’égare pas sur la banquise.

Alors qu’ils sont encore à trois heures de la base, ils reçoivent un message radio de celle-ci les alertant de perturbations magnétiques intenses dérèglant tous les instruments, les enjoignant à vérifier leur position. Ils attérissent néanmoins à proximité de la base, directement sur la banquise, leur avion étant monté sur skis. Arrivés ils rencontrent le docteur Chapman et sa femme dans le foyer, et comme Patrick Hendry s’esquive rapidement pour rencontrer la jolie Miss Nicholson, car il veut des explications sur quelque chose qu’elle a écrit sur son torse pour se venger du fait qu’il l’avait fait boire à Anchorage. Il lui reproche d’être partie avant son réveil, et il veut s’excuser que les choses soient allés trop vite, et voudrait reprendre leur relation depuis le début, mais la jeune femme refuse d’en parler et l’emmène auprès du docteur Carrington. Ils retrouvent Carrington au radar, qui demande à Miss Nicholson de noter que la déviation magnétique se poursuit. Il lui fait ensuite lire ses notes : la veille, le 1er novembre à 18h15, leurs sismographes ont enregistré un impact à l’Est de la base, suivi de la déviation magnétique de 12°, impossible à moins que 20.000 tonnes de fer n’aient été écrasées. Ils ont également des photos d’un point lumineux dans le ciel, dont la trajectoire varie, ce qui exclue l’hypothèse d’un météore. Grace à l’heure de l’explosion et des ondes, ils peuvent retrouver l’objet, à 80 km de la base, seulement 20.000 tonnes de fer c’est un peu beaucoup.

L’avion de Hendry décolle en direction du point d’impact, et en naviguant à vue, ils arrivent au point d’impact : une trainée et un cercle fondu puis recongelé sont visibles sur la glace et le compteur Geiger mesure une élévation des radiations… Sur place, ils commencent à prendre des photos, puis s’avancent vers le centre du cercle et y trouvent un aileron non identifié… Comme ils observent une ombre à travers la glace, ils s’écartent pour se positionner aux extrémités : l’avion est circulaire – ils ont trouvé une soucoupe volante. Et l’aileron semble être d’un alliage inconnu. Ils décident alors d’examiner l’intérieur. Comme le journaliste veut alerter le monde entier, Hendry refuse. Il demande à ce que l’on alerte d’abord le général Fogarty. Ils ont cependant moins d’une heure avant que le soleil ne se couche et que la température descende en-dessous du supportable pour leur équipage.

Image

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 9515
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Retourner vers Années 1940 et 1950

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron