Bird Box, le film de 2018

Infos et retours sur les films sortis ou à venir au cinéma.

Comment avez-vous trouvé ce film ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
1
100%
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
0
Aucun vote
Excellent.
0
Aucun vote
Génial !
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 1

Bird Box, le film de 2018

Messagepar Greenheart » Lun 17 Déc 2018 21:08

Image

Bird Box (2018)
Traduction du titre français : La boite à oiseaux.

Annoncé en France et à l'international le 21 décembre 2018 sur Netflix FR.

De Susanne Bier ; sur un scénario de Eric Heisserer, d'après le roman de 2014 de Josh Malerman ; avec Sandra Bullock, Trevante Rhodes, John Malkovich, Jacki Weaver, Rosa Salazar, Sarah Paulson, Danielle Macdonald, Lil Rel Howery, Tom Hollander, Machine Gun Kelly, BD Wong, Pruitt Taylor Vince.

Pour adultes et adolescents.

(Horreur)

Malorie est une artiste-peintre qui semble avoir décider d'ignorer sa grossesse, et ne songer qu'à son art. Ce jour-là, les journaux télévisés annoncent une épidémie de suicide de masse en Europe de l'Est. Alors que son amie Jessica l'emmène pour échographie à l'hôpital, elle s'obstine à refuser de connaître le sexe du bébé, et son attitude révolte la femme médecin au point qu'elle lui conseille de songer à abandonner l'enfant pour le faire adopter. Sortie de l'examen, Malorie va vomir aux toilettes mais en sortant, elle reconnait une jeune femme blonde qu'elle avait aperçu dans le couloir en train de se cogner volontairement la tête contre une vitre. Malorie fait immédiatement le lien avec les informations du matin : elle se précipite dehors pour remonter dans la voiture de Jessica, la suppliant de quitter la ville aussi vite que possible. Avant même le prochain feu rouge, le chaos les rattrape et quand Jessica consent enfin à griller le feu rouge, le téléphone de celle-ci se met à sonner dans le sac à l'arrière. Malorie cherche alors à l'attraper, quittant des yeux la route. Jessica s'exclame alors quelque chose comme "c'est affreux", et tente de lancer leur voiture contre les véhicules qui vont en sens inverse...

****



La bande annonce HD :https://youtu.be/o2AsIXSh2xo

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7840
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Bird Box, le film de 2018

Messagepar Greenheart » Lun 17 Déc 2018 21:41

L'auteur du roman de 2014 s'inquiétait déjà du fait que plusieurs de ses idées se retrouvent dans The Happening 2008 et The Road 2009 sortis avant son roman.
A présent, on retrouve aussi le début du roman Cell (2006) de Stephen King, adapté en film en 2016, et Bird Box sort après Sans un bruit 2018 (a quiet place) développé depuis 2016.

Le point commun entre tous ces films, est qu'il s'agit moins de film de Science-fiction que de film horreur - et ce sont en fait les clichés horrifiques qui se ressemblent tous.
Reste à voir quelle part de Science-fiction et autres éléments d'écriture feront l'originalité de Bird Box.
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7840
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Bird Box, le film de 2018

Messagepar Greenheart » Dim 20 Jan 2019 17:31

Le Canada nous fait son flocon de neige en prétendant censurer l'utilisation d'images d'archives dans les films au prétexte de respecter la sensibilité des habitants d'une ville, qui n'apparaissent pas dans l'extrait en question, tandis que la ville n'est pas reconnaissable. Bien sûr, cela arrive après que Netflix ait annoncé que le film a été regardé par des millions de gens, pas au moment de la sortie : l'indignation n'existe que dans l'espoir de récupérer des dollars qu'on n'a pas travaillé pour les gagner et ce genre de déclaration devrait se payer très cher en retour, beaucoup plus cher que le retour sur indignation attendu par les flocons, comme toutes les fausses indignations des flocons de neige.

https://www.20minutes.fr/arts-stars/cul ... erroviaire

https://www.20minutes.fr/arts-stars/med ... is-netflix

Et puis quoi encore ? :nrv:

Plus c'est de la censure : comme le Japon a réussi à faire croire que le tsunami et fukushima n'ont jamais tué personne en escamotant toutes les images des morts, comme les vrais responsables des enfants morts brûlés vifs à Londres ont échappé à leur responsabilité et prétendent censurer un épisode de Thunderbirds are go pour éviter que tout le monde s'en rappelle, cette ville et le Canada sont responsables à 100% de faire circuler sans sécurité des trains dangereux en pleine zone habitée et d'avoir tués toutes les victimes (on ne les voit pas dans le clip). Comme disaient nos policiers après avoir éclaté littéralement la tête d'un manifestant qui ne les attaquait pas et leur tournait le dos : "vite, vite, ramasse les douilles". Ne pas laisser de preuve et réécrire l'Histoire.

Le Canada comme les USA comme les anglais ou les français ou les japonais et tant de maires, et tant de gens "honnêtes" qui prétendent survivre en fabriquant des armes pour les vendre à des dictatures qui découpent les gens vivants dans leur consulat sont complètement responsables des pires horreurs de ce monde et prétendent en prime les cacher au nom du respect de ceux qu'ils tuent. Cf. les JT de cette semaine où l'on voit notamment un représentant d'une chambre canadienne s'indigner que l'on ose se préoccuper du sort des femmes victimes de l'Arabie Saoudite et compromettre les gros profits que ces marchands ignobles réalisent sur le dos, souvent à coup de bombes. Quant aux emplois soit-disant préservés par les ventes d'armes servant à massacrer et envahir le monde entier, cela veut seulement dire que tous les gens compromis dans leur fabrication et leur commerce, famille compris sont criminels contre l'humanité, au même titre qu'ont pu être jugés les comptables et autres balayeurs des camps de concentration de n'importe quelle époque et de n'importe quelle échelle - mais chose étrange, nos glorieux vainqueurs se gardent bien de condamner les leurs.

Ce qui me fait penser : entendez-vous le profond silence des metoo qui résonne à travers la planète quand il s'agit de dénoncer l'Arabie Saoudite ? ou encore les mille viols des petites anglaises par un réseau mafieux pakistanais, avec la bénédiction de la police, des services sociaux, de la justice et du gouvernement anglais ? Et pour cause : ce mouvement n'a jamais défendu les femmes dans la réalité, et depuis le début. Et ce sont les mêmes metoo qui ont attaqué et menacé les féministes âgées pour les faire taire. Rappelez-vous en, et répliquez en conséquence : aucun mouvement d'égalité des droits n'a pour but l'égalité des droits quand il bafoue les propres droits de ceux et celles qu'ils prétendent défendre.

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7840
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56


Retourner vers Cinema

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron