La servante écarlate, la série télévisée de 2017

Les épisodes diffusés ces trente derniers jours.

Comment avez-vous trouvé cette série ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
0
Aucun vote
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
0
Aucun vote
Excellent.
0
Aucun vote
Génial !
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 0

La servante écarlate, la série télévisée de 2017

Messagepar Greenheart » Sam 25 Mar 2017 11:15

ImageImage

The Handmaid's Tale (2017)

Deux saisons.

Diffusé aux USA à partir du 26 avril 2017 sur HULU US.

De Bruce Miller ; d'après le roman de 1985 de Margaret Atwood ; avec Elisabeth Moss, Samira Wiley, Joseph Fiennes, Yvonne Strahovski.

Pour adultes ?

(roman) Suite à la pollution, les femmes capables d'enfanter sont devenues rares. Celles qui le peuvent sont désormais forcées de le faire dans une société organisée en castes dominée par une théocratie. Les USA sont désormais la République de Gilead où règne l'Apartheid et l'extermination des minorités religieuses et chacun doit porter le vêtement de sa caste.

***



La bande annonce officielle HD : https://youtu.be/PJTonrzXTJs

***

Saison 1 (2017)

***

Saison 2 (2018)

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7819
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: La servante écarlate, la série télévisée de 2017

Messagepar Greenheart » Sam 25 Mar 2017 11:39

Pas besoin d'infertilité pour installer des dictatures religieuses exploitant les femmes comme les hommes, et ce depuis la nuit des temps.
Dans le même genre, nous pourrions en France produire une série de Science-fiction dans un proche avenir où il pourrait y avoir des attentats à Paris et à Nice causant 200 morts.

Quand les "féministes" comprendront que c'est seulement en faisant cesser toute réduction des êtres humains (ou animaux) à des objets, quelque soit leurs sexes, leur cause pro-vie progressera pour de vrai.
Et non les femmes ne sont pas génétiquement moins violentes ou moins capables de perpétrer des atrocités : dans ce domaine, pas besoin de lutter pour l'égalité des sexes, seul la censure qui règne en France permet de prétendre le contraire.

Enfin la Science-fiction comme toutes les fictions donne des idées aux spectateurs / lecteurs : ce n'est pas en leur répétant que les femmes (ou les hommes, ou les enfants) sont exploitées que le monde changera, mais en montrant des femmes, des hommes et des enfants libres, heureux, dans un monde meilleur, qui sait régler les problèmes avec humanité et s'épanouir.

Reste à voir The Handmaid's Tale, la servante écarlate, et constater à quel point la série va s'enfoncer dans le pathos complaisant ou au contraire montrer comment on reconstruit un monde meilleur et on le fait durer.
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7819
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: La servante écarlate, la série télévisée de 2017

Messagepar Greenheart » Mer 3 Mai 2017 22:02

Den Of Geek a encore frappé : :mad2:

http://www.denofgeek.com/us/tv/the-hand ... spirations

Dans un de ces articles pondus pour que le site attire quotidiennement des clicks, le chroniqueur du moment ose lister les sources d'inspiration du roman, donc de la série dystopique qui met en scène l'exploitation de femmes intégralement voilées par une dictature religieuse qui nie tous leurs droits et les inféodent à des hommes.

Voici la liste limitative selon Den Of geek de ce qui aurait pu inspirer Margaret Atwood :

Les puritains (occidentaux), la guerre froide entre les USA et la Russie, le décret 770 en Roumanie, les enfants volets en Australie, les mutilations sexuelles féminines en Afrique noire (surtout pas les mutilations sexuelles masculines pratiquées par certaines religions pourtant parmi les plus en vues du globe), une américaine rétrograde prétendant que les femmes devaient rester à la maison, l'Holocauste (donc les camps de concentration nazis des années 1930-1940).

Et l'article de conclure sur :

The question with dystopian fiction always seems to be, "could it happen here." No one needs to be told that when it comes to The Handmaid's Tale, we should be contemplating "when" rather than "if." It behooves us to remember that this has all happened before, and if we're not careful, it will all happen again.


Traduction "La question avec la fiction dystopienne semble toujours être "est-ce que cela pourrait arriver ici ?" Personne n'a besoin qu'on lui dise qu'en ce qui concerne La servante écarlate, nous devrions envisager "quand" plutôt que si". Il nous incombe de nous rappeler que tout cela est arrivé avant et si nous ne sommes pas prudent, cela arrivera à nouveau."

Sauf que c'est arrivé non seulement avant, mais cela arrive maintenant : des femmes intégralement voilées et traitées comme des mineures, voire comme des esclaves, qui lorsqu'elles osent enlever leur voile sur Facebook ou conduire une voiture ou choisir qui elles veulent aimer, se retrouve en prison, bastonnées, lapidées, lynchées, brûlées à l'acide ou au pétrole, ou pendues tous les jours...

La question à poser serait donc plutôt pourquoi un site comme Den Of Geek a choisi de faire l'autruche, de censurer, de détourner son regard sur ce que précisément la Servante Ecarlate dénonce : l'esclavage des femmes, la privation de leur liberté, la déchéance de leurs droits civiques, le piétinement de leurs droits humains. Tout ce que vous pourrez voir dans la Servante écarlate n'est simplement pas de la fiction, mais de l'actualité.

Adroitement, Den Of Geek a organisé son site pour que les commentaires à cet article ne soient pas immédiatement visibles et partagés.
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7819
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: La servante écarlate, la série télévisée de 2017

Messagepar Greenheart » Jeu 4 Mai 2017 00:51

Renouvelé pour une seconde saison.
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7819
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: La servante écarlate, la série télévisée de 2017

Messagepar Greenheart » Lun 15 Jan 2018 19:49

***



Bande annonce saison 2 officiel HD : https://youtu.be/xxQhWrAcQnE

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7819
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: La servante écarlate, la série télévisée de 2017

Messagepar Greenheart » Jeu 8 Mar 2018 22:45



Bande annonce S2 officiel HD : https://youtu.be/Sg_Gmb0ntfw

De manière assez dérangeante, la vague de protestation contre les harcèlements sexuels et la discrimination des femmes conduit à toujours plus de séries et de films où :

a) les femmes sont bafouées et maltraitées au-delà de l'imaginable
b) elles répondent à la violence par toujours plus de violences - curieusement aucune apologie sérénissime de Mère Thérésa n'est annoncée à Hollywood ou sur Netflix cette année.
c) et la civilisation recule jusqu'à l'apocalypse de zombies violeurs et violeuses.

Je suppose que bientôt tous les films et toutes les séries y compris les dessins animés pour la jeunesse et les séries Disney vont s'aligner sur le pire du p.rn. gore au nom du respect des femmes.

Et pendant que les télespectateurs s'enfonceront dans l'horreur et l'apitoiement sur eux-mêmes et le pauvre monde, personne ne bougera le petit doigt pour changer les choses pour de vrai, en bien, au-delà des énormes diversions gesticulatoire et jeux de c...ns qui pleuvent comme vache qui pisse en ce moment (type on célèbre la journée de la femme et des mesures pour l'égalité pendant qu'elles meurent aux urgences faute de soin et de soignants, quelque soit leurs sexes).
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7819
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: La servante écarlate, la série télévisée de 2017

Messagepar Greenheart » Ven 7 Juin 2019 16:41

Les médias américains réalisent enfin (à la troisième saison) que The Handmaid Tale est du "torture p0rn", c'est-à-dire de la violence gratuite faites aux femmes pour vendre des clics.

Alzheimer sans doute, ou trop d'antidépresseur mélangé à de la coco, ou encore l'abus de smartphone et des neurones trop cuits par les micro-ondes pour encore fonctionner correctement, vu qu'ils auraient pu s'en rendre compte dès le premier épisode, ou noter comment le film (pourtant décent) était promu.

https://www.20minutes.fr/arts-stars/ser ... -feministe

Mais ce n'est pas gagné, puisque tous ces gens n'ont pas encore réalisé que Game of Thrones étaient aussi du "torture p0rn", alors que l'alternance systématique "paire de seins" / "meurtres, tortures et mutilations " à chaque épisode auraient tout de même dû leur mettre la puce à l'oreille, à défaut d'un rat dans le ventre. Plus HBO (et Canal Plus qui tente d'imiter cette chaîne américaine) est vraiment coutumier de ce genre de spectacle, sous prétexte de divertissement de grande qualité et d'exactitude historico-fantaisiste.


Et « Game of Thrones » alors ?

L’autrice conclue [qui prétend que montrer encore et encore des femmes violées, qui ne deviennent fortes et se rebellent que si elles sont violées etc., ce n'est pas du torture p0rn], avec un argument plutôt convaincant : « Dans Game Of Thrones qui est aussi une dystopie, personne ne s’interroge sur les violences faites aux femmes. Cette tendance raconte quelque chose de notre société : lorsque les violences sont perçues par la victime, c’est toujours moins accepté et lorsque les intrigues sont portées par des personnages féminins, c’est toujours plus critiqué. »


L'autrice étale d'ailleurs son ignorance (illétrisme ?) puisqu'elle confond dystopie et violence faites aux femmes.

Bien sûr, quand on meetoïsme ses articles, on se garde logiquement d'avoir des lectures variées, comme par exemple d'inclure "l'été indien d'une paire de lunettes", le premier exemple qui me vient d'une dystopie où la violence est dirigée contre les hommes ou en littérature générale "Sa Majesté des mouches" qui est en gros un massacre de jeunes garçons (aucune fille à l'horizon) sous prétexte d'une leçon de morale et de politique

Spoiler : :
... qui fait diversion du fait que les deux dernières guerres mondiales ont été causées et organisées par des adultes (souvent très âgés) qui dans les faits ont massacré directement des millions de jeunes hommes forcés sous leurs drapeaux, avec pendant la première guerre mondiale, encore et encore des stratégies qui les envoyait à l'abattoir, sans aucune perspective de survie ou de gain tactique. On célèbre les morts du débarquement, et pendant ce temps, personne ne va chercher et pendre les profiteurs de guerre - ceux qui l'ont organisées, ceux qui se sont considérablement enrichis, et ceux qui ont toujours pignons sur rue. Car non, ce ne sont pas des garçons à peine pubères qui ont organisé et financé les deux guerres mondiales.


De toute manière l'autrice est complètement à côté de la plaque psychologiquement : se faire violer ne vous rend pas plus fort, que vous soyez une femme ou un homme, et personne n'est violé pour l'encourager à se rebeller :

Spoiler : :
Pas sûr que cela apaise les déçus, comme Nora Bouazzouni : « Il faudrait donc qu’une femme endure les pires tortures pour se rebeller. On dirait que ces personnages de femmes se façonnent par les violences. June n’est pas un personnage résigné, elle se rebelle depuis le début. »

Néanmoins, la série trouve encore des fans qui s’accrochent au penchant engagé de la série. « J’attends la saison 3 avec impatience ! » déclare Iris Brey, auteure du livre Sex and The Series. Pour elle, la saga ne verse absolument pas dans le torture porn. « C’est l’une des seules séries qui réfléchit à la manière dont on montre le viol : elle le filme à travers le regard, la perception, de la femme violée. Elle veut montrer un acte qui déshumanise le personnage. Forcément c’est désagréable à regarder et insoutenable, mais nous nous sommes habitués à regarder le viol comme un élément scénaristique. On ne peut pas parler de torture porn, la mise en scène de ces viols comporte un message, ces viols sont perçus comme des moments interminables et traumatisants. »


*

...dans la réalité, c'est exactement le contraire - le viol détruit à vie ses victimes et les rend beaucoup plus fragiles et dociles que ceux qui n'ont pas été violés, et c'est même pour cela qu'il est pratiqué systématiquement dans une majorité d'invasions ou en entreprise en cas de harcèlement sexuel, promotion canapé, ou encore à l'école et à l'université ou même en famille. Ce qui ne veut pas dire que la victime ne doit pas se battre pour sa sécurité après un viol, et ne doit pas mettre hors d'état de nuire ses violeurs et leurs sponsors, et tenter de reprendre une vie décente au lieu de laisser tout faire et se mépriser davantage. Mais les victimes de viols parviennent à retrouver une partie de leur innocence en imitant les gens indemnes, qui ont gardé leur innocence et leurs comportements gagnant-gagnants, pas en se repaissant de victimes et de vengeurs qui en plus relèvent de la pure fiction pour vendre de la soupe.

Les productions violentes et malsaines comme The Handmade Tale ou Game Of Thrones utilisent simplement l'ultraviolence pour faire du fric : voire encore et encore des sévices sur quelqu'un à la télévision, présenté en plus comme un héros ou une héroïne, bloque le cerveau logique, qui du coup ouvre grand la porte de l'inconscient aux messages publicitaires et propagandaires - un espace vide que les chaînes de télévision vendent ensuite à des annonceurs ou des dictateurs.

Montrer un viol sous tous les angles ou le montrer du point de vue du violé ne rachète rien, ne change rien à la toxicité d'un spectacle malsain répété encore et encore. Ce n'est pas de l'Art, et ce n'est pas pour votre bien et encore moins pour celui que l'acteur / l'actrice ou des victimes / violeurs / violeuses du monde réel. Cf. Perfect Blue, l'animé limpide sur la question. On peut raconter un viol, mais si c'est pour vendre davantage d'abonnement ou de pop-corn ou des voitures ou des serviettes hygiéniques ou du détachant de cuvette de WC, ce n'est pas pour prévenir tous les malheurs du monde et certainement pas pour réconforter les victimes. Et si c'est pour encourager le lynchage des violeurs ou du premier venu qui fera l'affaire, c'est encore pire.


***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7819
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56


Retourner vers L'actualité des séries

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron