Dans la brume, le film de 2018

Infos et retours sur les films sortis ou à venir au cinéma.

Comment avez-vous trouvé ce film ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
0
Aucun vote
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
1
100%
Excellent.
0
Aucun vote
Génial !
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 1

Dans la brume, le film de 2018

Messagepar Greenheart » Mer 28 Mar 2018 11:25

ImageImageImage

Dans la brume (2018)
Titre anglais : Just A Breath Away (à un seul souffle de distance).
Traduction anglaise du titre original : In The Mist.

Sortie annoncée en France pour le 4 avril 2018.

De Daniel Roby ; sur un scénario de Guillaume Lemans, Jimmy Bemon, Mathieu Delozier ; avec Romain Duris, Olga Kurylenko, Fantine Harduin, Michel Robin, Anna Gaylor, Erja Malatier, Réphaël Ghrenassia, Maurice Antoni.

Pour adultes et adolescents

(presse) Le jour où une étrange brume mortelle submerge Paris, des survivants trouvent refuge dans les derniers étages des immeubles et sur les toits de la capitale. Sans informations, sans électricité, sans eau ni nourriture, une petite famille tente de survivre à cette catastrophe... Mais les heures passent et un constat s'impose : les secours ne viendront pas et il faudra, pour espérer s’en sortir, tenter sa chance dans la brume...

ImageImageImageImageImageImage

***



La bande annonce officielle HD :https://youtu.be/nvzsSqquL5k

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7294
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Dans la brume, le film de 2018

Messagepar Greenheart » Mer 28 Mar 2018 11:36

Rappel le brouillard rouge de Blake & Mortimer, le récent nuage pyroclastique de Seuls et bien sûr l'agent orange bien réel de Monsanto, dont le Gaucho massivement épandu actuellement en France est apparemment le composant de base.

Une sortie à saluer : je crois que le dernier film de genre à ne pas être une comédie débile, un polar glauque ou un film d'horreur inutile a dû être le Pacte des Loups.
La bande-annonce semble de plus dépourvue de propagande, d'incohérence grossière ou de logique pro-mort ou sexiste, avec une porte potentiellement ouverte sur un nouvel univers fictionnel.
Je pense aller le voir au cinéma, la seule difficulté va être de trouver une salle techniquement décente. :shock:
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7294
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Dans la brume, le film de 2018

Messagepar Greenheart » Mer 4 Avr 2018 13:09

Aucune promotion du film pour l'instant sur tous les JT d'hier et d'aujourd'hui.
Par contre toutes les chaînes s'extasient sur un film étranger, Jeannot le Lapin ?

... ça fleure bon une consigne de censure gouvernementale et médiatiquement coordonnée, tout ça : surtout que les français n'aillent pas voir un film montrant possiblement une attaque chimique sur Paris. :ripeer:
Le gouvernement estime sans doute que ces grenouilles de français ne devraient même pas imaginer qu'on puisse songer à les faire cuire, ou exiger que ceux qu'ils payent si chers pour leur sécurité leur rendent des comptes...

Cela me rappelle l'époque où Jacques Martin et consorts s'était reconnu en présentateur exploitant le voyeurisme de son public dans Le Prix du Danger et avait interdit de faire la promotion du film sur les chaînes publiques de l'époque.
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7294
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Dans la brume, le film de 2018

Messagepar Greenheart » Mer 4 Avr 2018 18:41

Nombreux retours positifs.
Hâte de le voir.
Le film serait québecois et non français.
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7294
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Dans la brume, le film de 2018

Messagepar Greenheart » Jeu 9 Aoû 2018 19:52

Image

Reçu le blu-ray TF1 sorti le 7 août 2018.

Sur le film : un des très rares films de SF francophone, bien écrit, bien réalisé, avec un côté presque temps réel,
Spoiler : :
et les jeux de c.ns sont plus ou moins crédibles (le chien, le feu). Les petits (minuscules) indices que la production sème expliquent tout, mais si on les loupe, on peut croire que le film se termine en queue de poisson et que la catastrophe est seulement un prétexte à effets spéciaux et situations de survie (Walking Dead sans zombie, cf. le making of). Ce n'est pas le cas, le boulot d'écriture a été fait correctement - une fois n'est pas coutume.
Le problème est le manque d'éclat, le manque d'idée et un jeu des acteurs trop distants - les héros ne donnent pas l'impression de vivre ce qu'ils sont en train de vivre, et je retrouve presque toujours ce défaut dans bien trop de films français, comme si les acteurs étaient incapables d'induire des micro-expressions ou de donner un accent de vérité à leur voix en faisant remonter les véritables émotions liées aux situations que leurs personnages sont censés vivre. C'est bien dommage.

Image :correct. Bonne profondeur de champ - le thème du film par nature est nuisible aux détails fins HD, mais même en pleine lumière, les détails fins sont à la ramasse (cils impossible à discerner, texture des vêtements et peau limitent, cheveux fins aux abonnés absent) et j'ai des artefacts de mouvement dans toutes les scènes sur mon système. Diagnostic, image trop compressée, un problème fréquent sur les blu-rays français "populaires".

Son : correct. Agréable sans plus. Il y a une bonne immersion, et le film se prête à de nombreux effets sonores spectaculaires. Malheureusement, le son semble légèrement gommé et bloqué en détail et en intensité, en particulier les basses qui auraient dû faire trembler le salon lors de la première scène de panique. De même impossible de distinguer dans l'espace des instruments de l'orchestre et les voix (soupirs etc.) n'ont jamais l'air de venir du salon.

Bonus : un reportage sur le tournage avec interviews des acteurs et du réalisateurs, plus les effets spéciaux. Correct, mais manque d'énergie.

Conclusion : le manque de détails fins ou d'hyperréalisme sonore ne vient pas à l'évidence de la production, donc c'est à l'éditeur TF1 que nous devons l'image et son trop compressés. Je conseille donc a priori d'investir plutôt dans la future édition allemande en espérant que ce ne soit pas des potes à TF1 qui se chargent de cette édition-là... Sinon, à voir, parce que écrit et réalisé avec soin et dans le respect du genre, et supporte bien la revoyure.

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7294
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56


Retourner vers Cinema

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron