The Mandalorian, la série télévisée de 2019

Infos et retours sur les séries et téléfilms diffusés ou à venir à la télévision.

Comment avez-vous trouvé cet épisode ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
0
Aucun vote
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
0
Aucun vote
Excellent.
0
Aucun vote
Génial !
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 0

The Mandalorian, la série télévisée de 2019

Messagepar Greenheart » Ven 15 Nov 2019 21:36

Image

The Mandalorian (2019)
Deux saisons de huit épisodes chaque.

*

Traduction du titre en français : Le mandalorian.

Diffusé aux USA et à l'international à partir du 12 novembre 2019 sur Disney Plus.

De Jon Favreau, d'après les premiers films Star Wars ; avec Pedro Pascal, Gina Carano, Nick Nolte.

Dyn Jarren, un chasseur de prime ressemblant fortement à Bobba Fett est un chasseur de prime blasé qui a des difficultés à se faire payer compte tenu des petits soucis récents de l'Empire. Après avoir livré sous forme de tablette congelé ses précédents contrats, non sans avoir massacré au passage quelques civils, il décroche une nouvelle mission très prometteuse en terme de prime, et massacre encore davantage de monde pour récupérer le précieux colis.

***


La bande annonce officielle HD ("dans une semaine") : https://youtu.be/hnmk0K9eKCA

***

Saison 1 (2019 - 8 épisodes)

The Mandalorian S01E01 : Chapitre 1
The Mandalorian S01E02 : Chapitre 2

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7896
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: The Mandalorian, la série télévisée de 2019

Messagepar Greenheart » Ven 15 Nov 2019 21:47

Eh bien on dirait que Jon Favreau n'aura pas réussi à sauver celui-là.

* Huit épisodes seulement la saison ? Petit joueur.

* S'inscrivant tout à fait dans l'air du temps, The Mandalorian détourne des histoires originales et un univers destinés à donner l'espoir et raconter les exploits de héros humanistes pour glorifier un tueur de masse. Oh, je suis certain que la production tentera de justifier le gros tas de cadavres par épisode, le plus important étant de conditionner les petits nenfants et les plus grands à dézinguer à la commande un maximum de vrais gens comme dans un jeux vidéo : allez, les spectateurs de Disney +, on enfile son go-pro et on va acheter une arme lourde au supermarché du coin et un max de munition et on dira que les clients et les écoliers sont des méchants tout pleins masqués ? Le bidule pour ne pas avoir à recharger est justement en promo si vous venez de vous abonner à Disney+ !

* J'ai l'impression d'un produit super-froid, limite désincarné, car complètement inexpressif et avec des dialogues à la masse, à vous faire regretter Jar-Jar.

* On dirait vraiment un fan-film de Star Wars, et certainement pas le Star Wars des années 1980, et Disney continue de piller Valérian (et Firefly pour faire bon poids).

* Le premier épisode joue visiblement la montre et pourrait être raconté en trois minutes chronos. Il s'y passe dix fois moins de choses que dans un épisode de Star Trek classique / vingt fois moins de choses que dans le second épisode de Firefly / trente fois moins de choses que dans un épisode des Mystères de l'Ouest. Et bien entendu c'est extrêmement prévisible, surtout si vous connaissez Firefly, qui au moins faisait du Western dans l'Espace qui était vraiment dans l'Espace.

* Je crains qu'il ne s''agisse d'un pur recyclage - des copier / coller de tout ce que vous avez déjà vu dans les films. Pourquoi ai-je l'impression qu'il n'existe que deux planètes dans cet empire. Et bien sûr, une planète toute de glace et une planète toute de désert, et peu importe que dans la réalité, le climat n'est jamais le même sur toute une planète.

* La référence à Clint Eastwood est limpide - et bien sûr à côté de la plaque si l'on s'en réfère aux Star Wars originaux (Lucas se vantait d'avoir écrit un nouveau Guerre et Paix), mais Clint Eastwood avait une gueule et du style, et Sergio Leone était déjà un pasticheur, alors pasticher un pastiche de pastiche, cela commence à faire bien misérable en fait.

***spoilers... euh, enfin tellement peu original que***

https://www.cbc.ca/news/entertainment/m ... -1.5357120

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7896
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: The Mandalorian, la série télévisée de 2019

Messagepar Greenheart » Mar 19 Nov 2019 23:32

Les campagnes de fausses informations de chez Disney se poursuivent, avec le service après-vente de The Mandalorian, assuré en payant une société de sondage pour essayer de faire croire que c'est le succès du siècle, euh, de la décennie, euh de l'année, euh du mois, euh du jour, enfin bref... Source Darkhorizons qui cite Variety.

http://www.darkhorizons.com/the-mandalo ... gh-demand/

Voici la version Disney

the show lodged nearly 40 million ‘demand expressions’ and had stronger U.S. demand than four of 2019’s biggest streaming originals – “The Umbrella Academy,” “When They See Us,” “The Dark Crystal: Age of Resistance” and “Good Omens”.


Traduction : l'épisode a encaissé près de 40 millions de demande de visionnage (euh ? pourquoi une telle expression alambiquée, les gens qui ont demandé à voir n'ont en fait pas vu l'épisode, mais alors ce n'est pas un taux d'audience...) et a eu une demande américaine plus forte que quatre des plus grandes séries originales en streaming de 2019 - "The Umbrella Academy", "When They See Us", "The Dark Crystal : Age of Resistance" et "Good Omens".

Eh non, les séries cités ne sont pas "les plus grandes séries originales" en streaming de 2019 à ma connaissance. Par exemple, The Boys, pourtant présenté comme un succès phénoménal d'audience au point qu'Amazon Prime a publié les chiffres d'audiences, ne figure pas dans ces titres. Et curieusement, Good Omens, est présenté comme un succès d'audience, alors qu'Amazon n'a pas à ma connaissance divulgué de chiffres d'audiences. Blague à part, toutes ces séries sont à peine supportables, voire ne supportent pas la vision complète de leur première saison.

Et voici la mise en perspective :

That said, the series registered less than 40% of the demand of Netflix’s supernatural hit “Stranger Things” over the same time period, was also behind DC Universe’s “Titans,” and didn’t crack the Top 10 for the week across networks and digital services.


Cela dit, la série a enregistré moins de 40% de la demande de la série surnaturelle à succès de Netflix "Stranger Things" au cours de la même période, a également été derrière "Titans" de DC Universe, et n'a pas atteint le Top 10 de la semaine sur les réseaux et services numériques.

Comment The Mandalorian n'a-t-il pas pu atteindre le top 10 avec 10 millions d'abonnés annoncés et une nouveauté censée être la plus attendue de l'année ? de la franchise Star Wars par-dessus le marché ? Comment le bouche à oreille en une semaine n'a-t-il pas réussi à faire monter au sommet l'audience de The Mandalorian ?

https://www.theverge.com/2019/11/13/209 ... xar-launch

A moins bien sûr que l'épisode ne soit aussi médiocre que je le pressens quand je lis soigneusement les critiques et visionne les bandes annonces...

Et puis, ce n'est qu'un premier épisode : normalement, un succès en matière de série se mesure à l'audience du second épisode - si le premier est bon, le second épisode attire davantage de spectateurs - je veux dire, des vrais, des qui regardent l'épisode, pas des qui se contentent de répondre à un sondeur "peut-être que je le regarderai un jour... mais c'est bien pour vous faire plaisir alors..."

Sincèrement, qu'est-ce qu'une "demand expression" = "une expression de demande", et pourquoi ne pas le préciser d'emblée ?

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7896
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: The Mandalorian, la série télévisée de 2019

Messagepar Greenheart » Mer 27 Nov 2019 21:24

J'ai la réponse à ma question : Disney + revendique non pas des abonnés payants mais des gens qui ont téléchargé son appli en vue de peut-être un jour regarder Disney+.

http://www.darkhorizons.com/disney-stil ... her-svods/

Disney+ has ranked as the No. 1 overall free app in the U.S. on Apple’s App Store and Google Play since launch and has generated $5 million through in-app purchases so far, sending Disney stock to new heights today. Even so, there’s no independent verification of Disney’s published numbers so far and thus no way at present to determine the actual number of paid subscribers.


Traduction : Disney+ s'est classé au premier rang des applications gratuites aux États-Unis sur l'App Store d'Apple et Google Play depuis son lancement et a généré 5 millions de dollars grâce à ses achats d'applications jusqu'à présent, propulsant les actions Disney vers de nouveaux sommets. Malgré cela, il n'y a pas de vérification indépendante des chiffres publiés par Disney jusqu'à présent et donc aucun moyen de déterminer le nombre réel d'abonnés payants à l'heure actuelle.

On ne se refait pas : au cinéma, Disney prétendait déjà avoir des succès mirifiques en obligeant les exploitants à maintenir les films à l'affiche même quand les salles étaient vides et comptabilisait comme vendus des places qui font seulement partie d'un forfait, et dont les acheteurs n'avaient pas prévu de revoir cinq fois le même film.

Tout le box-office américain est possiblement bidouillé tout autant que les rotten tomatoes et autres sites qui prétendent éliminer tous les avis négatifs pour plus d'objectivités, ce qui permet de faire monter artificiellement les droits des films via les autres médias, en particulier ceux qui sont ensuite seulement maintenu à dispo en streaming alors que personne ne les stream parce qu'il les a déjà vu suffisamment (une fois suffit quand le scénar et la construction d'univers ne suivent pas, ne parlons même pas des acteurs ou des effets spéciaux aux rabais qui violent à tour de bras les lois de la physique).

Et du coup, la seconde nouvelle selon laquelle le lancement de Disney+ n'a eu aucun impact sur les abonnements aux services de streaming déjà existant s'explique très facilement : personne n'a encore eu à payer et lâcher par exemple Netflix pour Disney+.

Plus, qui sait si l'internet du coin va supporter de céder encore plus de bande passante aux services de streaming 4K qui se bousculent désormais sur des réseaux si peu performants que votre hébergeur tente systématiquement de vous piquer la bande passante qu'il vous a chèrement fait payer ? Personne n'a encore expliqué le gros coup de mou de Netflix en Europe d'il y a une ou deux semaines.

***

Spoiler : :
Un commentaire suite au publi-reportage de Deadline.com pour le prochain star wars, dont l'auteur copie-colle les "éléments de langage" des précédents "publi-reportages" pour les films star wars. Le film va exploser les ventes de tickets (alors achetez le vôtre), la production va corriger les erreurs des précédents etc.

https://deadline.com/2019/11/star-wars- ... 202796194/

Anonymous
on November 27, 2019 9:13 am

I have four kids, ranging in ages 6-12, and not a single one of them could care less about this movie. Disney has ruined Star Wars. The Force Awakens was a beat-for-beat repeat of Star Wars, like the infamous remake of Psycho, but with monumentally uninteresting characters, not to mention completely ignoring events from the first three movies. The Last Jedi was, well, unwatchable. Trashing Luke Skywalker, a boring, morose misfire… my kids couldn’t even sit through the damned thing. The Disney movies have achieved what no one thought possible — they made the prequels look good. Bad Robot is like the alien species in Independence Day — they’re like locusts, moving from franchise to franchise, consuming everything, leaving nothing in their wake.


***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 7896
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56


Retourner vers Télévision

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 0 invités

cron