Une sirène à Paris, le film de 2020

Infos et retours sur les films sortis ou à venir au cinéma.

Comment avez-vous trouvé ce film ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
0
Aucun vote
Correct.
1
100%
Bon.
0
Aucun vote
Excellent.
0
Aucun vote
Génial !
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 1

Une sirène à Paris, le film de 2020

Messagepar Greenheart » Ven 11 Juin 2021 10:08

Image

Une sirène à Paris (2020)

Sorti en France au cinéma le 11 mars 2020.
Ressorti en France au cinéma le 22 juin 2020.
Sorti en blu-ray allemand le 21 mai 2021.
Sorti en blu-ray français le 25 mai 2021 (apparemment déjà épuisé).

De Mathias Malzieu (également scénariste) sur un scénario de Stéphane Landowski, d'après le roman de 2019 de Mathias Malzieu, avec Nicolas Duvauchelle, Marilyn Lima, Tchéky Karyo, Rossy de Palma, Alexis Michalik, Romane Bohringer.

Pour adultes et adolescents

(comédie romantique musicale) Les surprisiers sont ceux dont le pouvoir d’imagination est si puissant qu’ils sont capables de changer le monde, tout au moins le leur, ce qui constitue un excellent début... Un homme à sacoche, veste et chapeau patine avec énergie le long des quais patine avec énergie alors que la nuit tombe sur Paris. Plus tard, dans un petit cabaret, un barbu annonce le numéro de chant de Gaspard Neige, un homme flocon qui ne fond jamais, et les barbarettes.

« L’amour à mort, j’ai déjà donné, jamais je ne retournerais au pays des fées... » chante Gaspard, tandis qu’au-dessus de kyu un client moustachu glisse à l’oreille de la serveuse que les fantômes de ses souvenirs sont au comptoir. La serveuse l’engage alors à la suivre, ouvrant une trappe qui mène à la cave où se produit le spectacle. La cave est presque déserte mais les quelques clients semblent sous le charme.

Le même client marche plus tard sous un pont en chantonnant les paroles de la chanson, mais il se tait et marche, les yeux écarquillés vers l’escalier donnant sur la Seine, attiré par un chant féminin surnaturel – et s’enfonce dans l’eau verte, le sourire aux lèvres.

Pendant ce temps, le patron essaie de faire entendre à Gaspard que du point de vue financier, il ne pourra pas garder à la fois les Barberettes, le Flower Burger et le Voice-O-Graph, mais Gaspard ne l’entend pas cette oreille. Cependant, quand à son tour il sort sur le quai et passe sous le pont, il entend l’écho de la voix surnaturelle, mais se détourne et rentre chez lui.
Sur le pas de sa porte, Gaspard est surpris par Rossy (de Palma), sa voisine, qui veut lui offrir un œuf : elle ne voudrait pas qu’il finisse seul comme elle. Comme il referme la porte, Rosie revient coller son oreille au battant. Et alors que Gaspard sniffe et relit ses carnets pour revivre quelques souvenirs d’enfance en mangeant des fruits dans sa baignoire... sur les quais, un marin-pêcheur barbu sans domicile fixe qui écoutait un 45 tours des Barberettes, est à son tour attiré par la voix surnaturelle jusqu’au fond de la Seine.

Le lendemain matin, deux livreurs frappent à la porte de Gaspard : le patron a vendu le Flower Burger et lui a rendu son Voice-O-Graph. Gaspard patine jusqu’au bar pour s’indigner auprès de son père : sa mère et sa grand-mère n’auraient jamais vendu le Flower Burger. Son père lui répond qu’il a plus de souvenir que lui dans ce bar, et le chasse.

Plus tard, dans la nuit, patinant le long du quai, Gaspard aperçoit une jeune fille blonde évanouie sur le pavé baigné par les flots de la Seine, seulement vêtue d’une queue de sirène. Tâchant de la réveiller, Gaspard réalise que la queue n’est pas un déguisement, et faute de ranimer la jeune fille, il la porte dans ses bras en ville et tente de persuader un taxi de l’aider à amener l’inconnue à l’hôpital Saint André.

***



La bande annonce HD officielle : https://www.youtube.com/watch?v=8BP71QwUZjI

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8448
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Une sirène à Paris, le film de 2020

Messagepar Greenheart » Ven 11 Juin 2021 10:20

Amélie Poulain rencontre (laborieusement) la Forme de l'eau...

Il parait que le roman de 2019 est meilleur. Le film commence déjà au-dessus des autres productions SF / Fantastique du moment, et avec Mathias Malzieu (de Dyonisos) au commande, on peut être certain qu'il s'agit d'un vrai récit.
Spoiler : :
A noter le retour du thème de la crise cardiaque déjà au centre de Jack et la Mécanique du Cœur, le film pour enfants à ne pas montrer aux enfants, déjà adaptation d'un concept album.


Comme presque tous les films français, coup de mou des deux tiers. Et également le défaut très fréquent de la plongée dans la fascination nombriliste.

Spoiler : :
Il y a quelque chose d'atroce à écouter-voir le héros s'émerveiller de la quarantaine d'assassinats avec préméditation dont sa sirène se vante, tandis que les confettis en forme de cœur pleuvent autour d'eux : waouh, que c'est joli !!! :mad2: :eeek2: :cartonrouge:

Et il ne réalise même pas que la pêche (industriel) ne se pratique pas dans la scène en plein Paris, ni que vu la proximité du lieu de découverte de la sirène suppose que c'est elle qui lui a fait perdre tous ses clients récemment. Il est vrai que l'amour rend aveugle, et surtout que l'insuffisance cardiaque réduit l'activité cérébrale. Mais à l'arrivée, l'excuse scénaristique ne sert que prétexte à jeu de c.ns.


Le film est raté car la fable est vaine, mais il est réellement musical, et quelque part dans un coin du crâne m’est resté une précieuse parcelle de la magie qui aurait dû s’épanouir d’un bout à l’autre du film. Sûr que le budget était trop court pour un nouvel Amélie Poulain qui fait décerner à Jeunet le vrai titre de « constant surprisier ». Dans le cas d’Une sirène à Paris et je suis vraiment désolé si la critique est dure, ce serait plutôt comme si Besson avait réalisé Amélie, devenue blonde péroxydée dans le reboot.

Mathias Malzieu et toute son équipe a réellement du talent, et pas seulement musical, mais ce talent parait comme bridé dans ce film. Et comme d’autres ont pu l’écrire, il est vrai que Rossi De Palma est la seule à avoir une présence digne de ce nom, possiblement à cause de ce jeu de bois commun à tant d’acteurs / actrices français, mais également à cause de choix scénaristiques qui privent d’empathie donc de magnétisme tous les personnages. Cela n’a pas bridé Rossi, sans doute parce que c’est une star recrutée pour son étoile, et que personne ne serait allé empêcher de briller.
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8448
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56


Retourner vers Cinema

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron