Dune, le film de 2021

Infos et retours sur les films sortis ou à venir au cinéma.

Comment avez-vous trouvé ce film ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
1
100%
Bof...
0
Aucun vote
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
0
Aucun vote
Excellent.
0
Aucun vote
Génial !
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 1

Dune, le film de 2021

Messagepar Greenheart » Jeu 23 Sep 2021 20:09

Image

Dune (2021)

Ce film est un remake du film de 1984 d'Alan Smithee (aka David Lynch).

De Denis Villeneuve (également scénariste), sur un scénario de Jon Spaihts et Eric Roth, d'après le roman de Frank Herbert ; avec Timothée Chalamet, Rebecca Ferguson, Oscar Isaac, Josh Brolin, Stellan Skarsgård, Dave Bautista.

Pour adultes ?

(dans un énorme pet) Les rêves sont des messages des profondeurs.

« Ma planète Arrakis est si belle quand le soleil est bas, roulant sur les sables : vous pouvez voir l’Epice dans l’air. A la nuit tombée, les écumeurs d’Epice atterrissent : les étrangers luttent contre le temps pour échapper à la chaleur du jour. Ils ravagent nos terres sous nos propres yeux. Leur cruauté vis-à-vis de mon peuple est tout ce que j’ai connu. Ces étrangers, les Harkonnens, sont arrivés bien avant que je naisse. En contrôlant la production d’Epice, ils sont devenus obscènement riches. Plus riche que l’Empereur lui-même. Nos guerriers ne pouvaient libérer Arrakis des Harkonnens, mais un jour, par décret impérial, ils étaient partis. Pourquoi l’Empereur a-t-il choisi ce chemin et qui seront les oppresseurs qui succèderont ? »

Dune, première partie.

Le bruit de la pluie, des flashs d’une Bene Gesserit, et un jeune homme se réveille en short dans une petite chambre éclairée d’une lampe orangée. Nous sommes en l’An 10191 sur la planète Caladan, le monde d’origine de la Maison des Atreïdes, une planète gorgée d’eau, nuageuse et apparemment orageuse. Descendu prendre son petit déjeuner après avoir mis au moins une chemise, le jeune homme entend sa mère lui dire que c’est une bonne chose qu’il se soit levé tôt : son père veut qu’il soit en uniforme d’apparat avant l’arrivée du messager de l’Empereur. Apparemment encore endormi, le jeune homme répète étonné : « uniforme d’apparat ? » puis « militaire ? » (est-ce qu’ils ont des uniformes civils sur Caladan ?). Sa mère corrige : « de cérémonie », et cela semble soulager le jeune homme, qui apparemment doit s’habiller seul.

Puis le jeune homme demande pourquoi ils ont besoin d’endurer tout cela alors que tout est déjà décidé ? Sa mère qui semble ne pas avoir beaucoup de vocabulaire, répond « cérémonie ». Elle verse de l’eau d’une carafe dans deux verres. Il la remercie. Elle répond que si il veut son verre, il doit la forcer à le lui donner, et elle boit son propre verre. Alors il sort un couteau et bondit… Et en fait, non. « Utilise la voix ! » ordonne sa mère. Le jeune homme proteste, il vient seulement de se lever et pourtant cela ne devrait pas l’empêcher de dire le mot magique, ou de se lever et se verser lui-même un autre verre.

Le jeune homme susurre : « Donne-moi l’eau » (toujours pas le mot magique, mais comment Caladan et les Atréïdes élèvent leur fils, comme des milléniums ?). La mère insiste : le verre n’entend pas la voix de son fils, il faut qu’il commande à sa mère. Le jeune homme darde ses adorables yeux noisettes sur sa mère qui sent son cœur fondre et elle va immédiatement s’agenouiller devant lui avec le verre d’eau… Et en fait non, toujours pas, c’est une mère indigne qui refuse un verre d’eau à un pauvre enfant, tout cela sous le regard de Patrick Stewart aka le capitaine Picard dont l’imposant portrait en costume de toréro surplombe la scène. Etonnamment, ce film n’a pas été annulé pour apologie de la tauromachie – décidément les wokes choisissent seulement les cibles désignés par leurs employeurs et ceux-là doivent avoir des actions dans Dune.

Le jeune homme se décide à articuler l’ordre sans que rien ne sort de sa bouche, plus il doit vraiment être enroué le matin parce qu’il parle comme un ventriloque avec une voix de femme âgée, ce qui franchement craint pour donner un ordre pris au sérieux : « Donne-moi l’eau ! » et toujours pas le mot magique. C’est donc bien vrai que les films et les séries incitent à ne plus respecter l’autorité. La mère du jeune homme prend le verre, puis le repose. Très fière d’elle, elle humilie son fils d’un « presque ». Et il n’a toujours pas son verre d’eau. C’est bon, j’appelle la DASS. Incrédule, le fils répète « presque », parce que lui non plus n’a ni vocabulaire ni sens de la répartie, et que l’abus d’écran depuis son plus jeune âge fait de l’écholalie une seconde nature chez lui.

***



La bande annonce "globale" HD officielle : https://youtu.be/T17Y1vqN7g4

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8742
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Dune, le film de 2021

Messagepar Greenheart » Jeu 23 Sep 2021 20:22

Les retours des spectateurs français qui ont vu le film des années 1980 sont mauvais.

Spoiler : :
La nouvelle version semble faire remonter dans l'estime le film des années 1980 qui en comparaison serait doté de vrais personnages et d'un univers plus remarquable. Le style lisse et ultranumérique de Villeneuve déjà à l'oeuvre dans la séquelle de Blade Runner est également très mal perçu et certains acteurs ne savent simplement pas jouer. Enfin le film serait très frustrant, escamotant ou réservant les éléments du film des années 1980 à une seconde partie à sortir plus tard au cinéma.
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8742
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Dune, le film de 2021

Messagepar Greenheart » Ven 8 Oct 2021 01:24



Bande annonce américaine finale : https://youtu.be/pBYsSos0xhY
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8742
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Dune, le film de 2021

Messagepar Greenheart » Dim 17 Oct 2021 17:39

J'ai l'impression que quelqu'un n'a pas lu le livre de Herbert et s'est contenté de caviarder le film de Lynch. :roll:

...une version lisse, fade, lacunaire, désaturée et censurée du film de Lynch par des gens qui n'ont pas lu livre. De la redite de la version 1984 sans intérêt.
Tous les acteurs sont plusieurs crans en-dessous de la présence des acteurs du film, idem pour le décor qui perd en détail, en réalisme.

Et par contrecoup, effectivement, la version de Lynch remonte dans mon estime, mais c'est strictement le même phénomène que pour tous les films antérieurs au nivellement par le bas entrepris par les studios dans les années 2010 : les films et les séries sont devenus si mauvais, si copiés collés, si propagandaire et le budget en est tellement détourné de tout ce qui fait la valeur d'un film ou d'une série que tout ce qui a été tourné avant semble appartenir à une catégorie au-dessus : les films de séries B passent pour de la série A, les films simplement bien écrit et correctement joués et budgétés deviennent des chef-d'oeuvres et forcément culte en comparaison des ratages qui s'accumulent que même 99% de fausses critiques positives n'arriveront jamais à faire passer pour autre chose que de la m.rde écocide.

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8742
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Dune, le film de 2021

Messagepar Greenheart » Mer 20 Oct 2021 07:43

Sera disponible sur HBO MAX US le jour de sa sortie en salle aux USA, le 21 octobre 2021.

Apparemment, le studio est revenu sur sa promesse auprès du réalisateur et est persuadé que le film sera un échec en salle, donc essaie de récupérer du "profit" officiel par un jeu d'écriture pour limiter la casse.

La question demeure : est-ce qu'il y aura une seconde partie comme promis, et est-ce qu'elle sera encore plus délavée et caviardée que la première partie ? Parce qu'il reste encore bien peu du film de David Lynch à plagier.

Rappelons que diffuser un film de cinéma le même jour en streaming sert à comptabiliser les abonnés d'un site de streaming avec le même poids que des tickets achetés par des spectateurs physiquement présent dans la salle.

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8742
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Dune, le film de 2021

Messagepar Greenheart » Jeu 21 Oct 2021 20:11

Darkhorizons faisant de la retape pour la sortie américaine de Dune 2021 et se vautre magistralement :

Reviews for the film have been superb, the few complaints seemingly about the movie being what the source material is – cold, hard science-fiction and thus not easily emotionally accessible.


Traduction : Les critiques du film ont été superbes, les quelques plaintes semblant porter sur le fait que le film est ce que le matériau source est - de la science-fiction froide et dure et donc difficilement accessible sur le plan émotionnel.

Corrections :

a) les critiques n'ont pas été superbes (en France), le point commun étant la remontée du film de Lynch dans l'estime de ceux qui l'ont vu, parce que le film de Lynch est une véritable adaptation du roman avec du caractère.
b) Dune, de la Science-fiction "froide et dure" ? Est-ce qu'un seul de ces critiques (l'auteur du site compris) sait lire et a pris la peine de lire non seulement le roman original de F. Herbert mais un minimum de récits de SF ?

Dune n'est pas de la Science-fiction froide et dure, c'est un récit épique situé sur une planète = un planet opera (un space opera imité à une planète), qui ouvertement pastiche les épopées antiques (le nom Atréïdes ne vous dit-il vraiment rien ?). Herbert ne fait ni dans le jargon technologique, ni dans l'illustration scientifique mais plutôt dans le greco-biblico-coranique transposé dans un futur où les gadgets scientifiques relèvent de la Fantasy et les héros ont des pouvoirs parapsychiques comme dans Star Wars qui s'en est visiblement inspiré.

Si vous avez confronté l'adaptation de Lynch et celle de Villeneuve, vous ne pouvez avoir aucun doute sur le fait que la version de Villeneuve est un ersatz délavé de celle de Lynch et que Villeneuve n'a pas lu le roman de Herbert, contrairement aux artistes et scénaristes qui ont construit le film de Dune en partant du dossier monté par Jodorowski pour vendre son propre projet de Dune : ils étaient bien obligé parce qu'ils étaient les premiers à adapter Dune pour le cinéma des années 1980, époque à laquelle la concurrence SF était rude et le public des années 1970 et 1980 avait toutes les chances d'avoir vu de la SF et de la Fantasy de qualité juste avant la sortie du film et encore quelques années après.

Donc si quelqu'un a trouvé le Dune de 2021 froid et émotionnellement inaccessible, autant que Bladerunner 2023 et Arrival, les deux films de SF précédents de Villeneuve, c'est à cause de Villeneuve, et certainement pas à cause du roman original.

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8742
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56


Retourner vers Cinema

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron