Stowaway aka Le passager numéro 4, le film de 2021

Infos et retours sur les films sortis ou à venir au cinéma.

Comment avez-vous trouvé ce film ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
1
100%
Bof...
0
Aucun vote
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
0
Aucun vote
Excellent.
0
Aucun vote
Génial !
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 1

Stowaway aka Le passager numéro 4, le film de 2021

Messagepar Greenheart » Mar 27 Avr 2021 16:33

Image

Stowaway (2021)
Traduction : passager clandestin.
Titre français : le passager numéro 4.

Diffusé à l'international à partir du 22 avril 2021.

De Joe Penna (également sénariste sur un scénario de Ryan Morrison ; avec Anna Kendrick, Daniel Dae Kim, Shamier Anderson, Toni Collette.

Pour adultes et adolescents.

(presse) L'équipage d'un vaisseau spatial en mission de deux ans vers Mars est composé de la capitaine Marina Barnett, du biologiste David Kim et de la chercheuse médicale Zoe Levenson. Après avoir décollé de la Terre, l'étage supérieur de leur véhicule de lancement est attaché à la coque principale du vaisseau pour servir de contrepoids à la gravité artificielle basée sur l'inertie. Peu après le décollage, Barnett découvre l'ingénieur de soutien au lancement Michael Adams, un "passager clandestin accidentel" (NDR : donc ce n'est pas un passager clandestin mais plutôt un genre de naufragé). L'équipage commence à se lier avec lui, mais Barnett apprend bientôt que Michael a détruit par inadvertance le CDRA, un dispositif qui élimine le dioxyde de carbone de l'air du vaisseau.

***



La bande annonce officielle HD : https://www.youtube.com/watch?v=mM9u0LVOPoQ

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8440
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Stowaway, le film de 2021

Messagepar Greenheart » Mar 27 Avr 2021 16:43

Quelqu'un n'a pas encore compris que lorsqu'on promet une mission sur Mars, on veut voir une mission sur Mars.

Une grosse bouse comme Netflix sait si bien les accumuler sur son service de streaming (mais j'ai cru comprendre qu'Amazon Prime le diffusait au Canada), dans la lignée de Life sans le budget pour une créature extraterrestre qui bouffe tout le monde : Les "héros" semblent avoir été recrutés pour leur mission suite à un concours de débilité et maladie mentale et se livrent à un carnaval de jeux de c.ns, dont le point de départ et le point d'arrivée sont deux énormes jeux de c.ns.

Le film démarre parce qu'un technicien s'est retrouvé enfermé à bord du vaisseau spatial avant son décollage : personne ne vérifie les entrées et les sorties sur la base, personne ne constate d'anomalie dans le vol malgré le problème de différence de masse, personne n'a détecté le CO2 émis par le "passager clandestin" qui n'en est pas un, il a son badge mais celui-ci n'est pas équipé d'une puce RFID et il n'a aucun superviseur qui s'inquiéterait de quoi que ce soit si jamais il ne fait pas son boulot, part avec l'oxygène, le cuivre ou les circuits imprimés, se suicide ou pose une bombe.

La capitaine de la mission passe son temps à psychoter (c'est-à-dire avoir l'air constipé et débiter ses répliques d'exposition) et quand elle doit prendre la seule décision humainement et scientifiquement possible de rebrousser chemin, elle décide de continuer la mission alors qu'ils n'ont aucune chance de l'accomplir sans mort d'hommes, parce que vous comprenez, la mission devra être reportée.

Et ce "film" sort au moment même où Thomas Pesquet rempile à bord de l'ISS et où tout le monde peut se rendre compte que les astronautes sont d'abord recrutés chez des gens qui ne perdront pas leurs nerfs au premier caca à bord.

Stowaway : par des débiles, pour des débiles (profonds).
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8440
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56


Retourner vers Cinema

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron