Page 1 sur 1

Terreur extraterrestre, le film de 1980

MessagePosté: Ven 14 Mai 2021 19:10
par Greenheart
Image

Without Warning (1980)
Traduction : sans avertissement.
Autre titre : It Came Without Warning (c'est arrivé sans avertissement).

Sorti aux USA le 19 septembre 1980.
Sorti en France le 26 novembre 1980.
Sorti en blu-ray US le 5 août 2014 (première sortie en vidéo depuis la sortie du film).

De Greydon Clark ; sur un scénario de Lyn Freeman, Daniel Grodnik, Ben Nett, Steve Mathis ; avec Jack Palance, Martin Landau, Tarah Nutter, Christopher S. Nelson, David Caruso, Kevin Peter Hall.

Pour adultes et adolescents.

Un père despotique vient réveiller son fils avec lequel il est censé chasser dans les montagnes. Le fils finit par sortir de son camping car, et comme il constate que l'eau à côté est polluée, son père fouille le sac du fils et s'indigne d'y trouver des romans de Jack London. Le père fait feu une première fois sans prévenir son fils qui lui tournait le dos, puis cette fois, lui faisant face, le met en joue, faisant mine de l'abattre, estimant de cette manière enseigner à son fils l'importance de savoir se servir d'un fusil. C'est alors une espèce de nunchaku vivant le frappe, puis un autre et le père s'écroule. Le fils ne comprend d'abord pas ce qui arrive, puis voyant filer un autre nunchaku biologique dans sa direction, tente de faire feu avec son fusil, mais il n'est pas chargé.

Plus tard deux garçons et deux filles, Tom, Greg, Beth et Sandy partent pour la montagne dans une camionnette. S'arrêtant pour prendre de l'essence dans une station service pleines d'animaux soit fraîchement tués, soient empaillés, l'une des filles trouve un message dans les toilettes les avertissant qu'ils vont tous mourir, et le gérant de la station, Joe Taylor, leur déconseille formellement de continuer leur chemin, ce qui fait déjà au moins deux avertissements faisant mentir le titre du film en version originale. Pendant ce temps, un groupe de scouts explore les abords du camping-car sans découvrir les corps du père et du fils. Leur chef les envoie patauger dans l'eau, et va au camping car espérant emprunter un briquet pour allumer sa cigarette. Personne ne répond à ses appels, alors il tente d'allumer sa cigarette en frappant un silex contre une pierre... et se reçoit deux nunchakus biologiques. Juste après, les scouts aperçoivent quelque chose qui s'approche d'eux, et s'enfuient en hurlant le long de la rivière... tandis que sur la route toute proche passe la camionnette des adolescents, suivant elle aussi la rivière.

***

Re: Terreur extraterrestre, le film de 1980

MessagePosté: Ven 14 Mai 2021 19:35
par Greenheart
Mise à jour années 1980 des films d'horreur à la Corman des années 1950-1960, Terreur extraterrestre tient plutôt du slasher ("il n'en restera qu'une") qu'autre chose et parvient à laisser un certain temps le spectateur dans le doute, maximisant à peu de frais son inquiétude. L'idée rappellera le bien meilleur et plus percutant...

Spoiler : :
Predator, sauf que le chasseur extraterrestre tue le petit gibier et surtout on se demande bien ce que viendrait faire le macrocéphale d'Au-delà du réel et de Star Trek Original sur cette planète et surtout dans ce coin perdu. Il y a des jeux de c.ns, relativement bien amenés, comme le coup du vétéran à la gâchette facile, même si je croyais que les gens atteints psychologiquement ne pouvaient détenir des armes selon la loi américaine (lancez les rires enregistrés) -- et d'autres jeux de c.ns qui ne s'expliquent que par l'incompétence des scénaristes et leur volonté de forcer la progression du film d'une scène à l'autre.


Le film commence à traîner passé les premières scènes de massacre et les rebondissements même plausibles tiennent plus du "jouons la montre"
Spoiler : :
et la seule tactique du grand méchant aussi invulnérable qu'un tueur en série fantasmagorique est de se planter là bien en vue avec son super pouvoir d'invulnérabilité dont la seule limite serait l'explosion et le feu, mais rien de tout cela ne connaîtra le moindre début d'une explication. J'ajouterai pour faire bon poids, que la nuit est remarquablement claire en montagne et que l'héroïne est particulièrement douée pour les branchements électriques de détonateurs débranchés.


En conclusion, "Terreur extraterrestre" retient l'attention à condition de commencer à voir le film sans connaître son titre français qui divulgâche à mort le film et de supporter les slashers gore pas trop réalistes ni trop sadiques. Rien ne vous paraîtra original, mais la nostalgie et les talents d'acteurs de Palance et de Landau permettent aux rebondissements de soutenir un intérêt minimum jusqu'à un dernier tiers on ne peut plus prévisible, et répétitif
Spoiler : :
(surtout le gag à répétition du personnage de Palance et des mini-pizzas volantes : c'est le seul à pouvoir les retirer au couteau, encore et encore, tous les autres personnages meurent à la première pizza ou à la seconde)
.

***