Grève générale des techniciens US télé/ciné lundi 18/10/2021

Infos et retours sur les séries et téléfilms diffusés ou à venir à la télévision.

Grève générale des techniciens US télé/ciné lundi 18/10/2021

Messagepar Greenheart » Sam 16 Oct 2021 12:48

Sauf si les négociations aboutissent d'ici lundi, toutes les productions américaines devront s'arrêter de tourner.
Les productions HBO, Starz, et Showtime sont censées ne pas être concernés mais leurs techniciens pourraient se mettre en grève par solidarité.

Ce serait la première grève du genre depuis la seconde guerre mondiale.
Des photos ont circulé de tout le matériel préparé en vue de la grève.
Le syndicat International Alliance of Theatrical Stage Employees (IATSE) a demandé à tous les techniciens de ne pas laisser d'objets personnels sur leur lieu de travail en quittant leur poste vendredi 15 au soir.

La grève a été approuvée à 98% des votes des techniciens membres après l'échec des négociations débutées cet été avec Alliance of Motion Picture and Television Producers (AMPTP).

Dark Horizons a écrit:This marks the first time IATSE has come close to striking since World War II. The impetus here is over working conditions which sees many crew doing 14-hour days without breaks, skipping meals, and being forced to do weekend work. Part of the complication is streaming which has become the dominant player on the production side but is not paying in the same way as traditional film and television releases. IATSE is reportedly seeking regulations protecting meal breaks and rest periods, greater turnaround times, raising streamer rates, better funding of health and pension plans, and better pay for those on the lowest wages like assistants.


C'est la première fois que l'IATSE est proche de la grève depuis la Seconde Guerre mondiale. Les conditions de travail sont à l'origine de ce mouvement : de nombreuses équipes font des journées de 14 heures sans pause, sautent des repas et sont obligées de travailler le week-end. Une partie de la complication vient du streaming qui est devenu l'acteur dominant du côté de la production, mais qui ne paie pas de la même manière que les sorties traditionnelles de films et de télévision. L'IATSE chercherait à obtenir des réglementations protégeant les pauses repas et les périodes de repos, des délais d'exécution plus longs, l'augmentation des tarifs des streamers, un meilleur financement des régimes de santé et de retraite, et une meilleure rémunération pour les plus bas salaires comme les assistants.

Source
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8814
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Grève générale des techniciens US télé/ciné lundi 18/10/

Messagepar Greenheart » Dim 17 Oct 2021 18:16

Crise évitée de justesse, l'Alliance of Motion Picture and Television Producers a cédé sur la plupart des points exigés.
Donc pas de grève générale lundi.

Par contre j'aurai bien aimé voir ce qui serait arrivé si les USA (et l'Europe) avaient été privé de tous les nouveaux contenus télévisés pendant plusieurs semaines.
La grève des scénaristes nous avait par exemple fait découvert que les présentateurs de talk show ne faisaient que dire des textes écrits par d'autres.

Source

***edit***

L'accord n'est pas encore validé.

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8814
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Grève générale des techniciens US télé/ciné lundi 18/10/

Messagepar Greenheart » Sam 23 Oct 2021 11:58

Les JT français se sont fait écho du meurtre involontaire par Alec Baldwin de Halyna Hutchins, la responsable de la photographie sur le tournage

Comme à l'ordinaire, les faits ont, selon la chaîne, été soit censurés, soit complaisamment livrés sans l'éclairage indispensable, soit carrément instrumenté politiquement : la palme revenant comme d'habitude à BFM TV qui a fait tout sujet sur l'insinuation répétée en disque rayé selon laquelle Donald Trump aurait fait assassiner la victime par Alec Balwin pour se venger de l'acteur qui l'avait odieusement caricaturé sur Saturday Night Live, une émission prétendue comique qui sert essentiellement de véhicule de propagande aux Démocrates, un parti esclavagiste qui a multiplié les invasions illégales et organise la crise du covid tout en s'indignant chaque fois qu'on freine aux frontières le trafic de drogue et de clandestins.

Ce qu'il faut savoir :

a) Si la grève des techniciens avait eu lieu cette semaine au lieu d'être suspendue dimanche dernier soir, Halyna Hutchins serait encore vivante, quoique la production ne respectant aucune loi ni règlement, rien ne dit que le tournage n'aurait pas continué avec des techniciens mexicains embauchés à la va-vite, comme cela a été le cas le jour du meurtre.

b) Il y a eu de nombreux morts sur les tournages, célèbres, que les professionnels ne peuvent ignorer : Jon Philip Hexlum qui a cru pouvoir mimer le fait de se tirer une balle dans la tête avec la balle à blanc mortelle à bout portant, Brandon Lee, le fils de Bruce Lee, star de The Crow abattu lorsqu'il tournait une scène où son personnage était censé encaisser des tirs sans sourciller, ce qui a failli détruire la carrière du réalisateur Alex Proyas, l'équipe ayant oublié de vérifier si une balle n'était pas restée dans la chambre avant le canon, qui charge automatiquement la balle suivante du chargeur après le dernier tir.

c) la règle est que quelque soit l'arme à feu (en plastique, chargée à blanc etc.) elle ne doit jamais être pointée vers quelqu'un au moment du tir. Et celle-là, Alec Baldwin ne l'a pas respectée et ce n'est pas Trump ou l'un de ses partisans qui a fait feu en visant Halyna Hutchins. En revanche, il peut avoir obéi à la consigne de tirer en direction de la caméra et la responsable de la photographie à côté, ce qu'il aurait dû refuser de faire.

d) aucune arme ne doit circuler sur le plateau sans que tous les endroits pouvant contenir une balle n'ait été vérifié. Par ailleurs le poids d'une arme chargée avec une vraie balle est différent du poids d'une arme vide ou chargée à blanc parce que la balle à blanc est sensiblement plus légère.

e) les déclarations de la production sont incohérentes : le réalisateur légèrement blessé se serait trouvé "en face" de la victime. S'il avait été en face, cela veut dire qu'il y avait deux personnes dans la ligne de mire d'Alec Baldwin, et que Halyna Hutchins tournait le dos à la scène que filmait la caméra. Il y a eu d'autres incohérences, en particulier dans les mots confus utilisés pour désigner le projectile : la production et la police ont voulu laisser croire que l'arme aurait pour ainsi dire explosée accidentellement, et/ou contenait une balle à blanc. Les blessures occasionnées par la "balle" sont pourtant dès la première description de la scène du crime strictement incompatibles avec un projectile accidentel et une balle à blanc.

f) le déroulé des événements accuse les responsables de la production dont Alec Baldwin fait parti en tant que producteur. Le danger couru par le personnel sur le tournage est exactement ce que dénonçait le syndicat des techniciens. L'équipe technique a même démissionné en bloc la veille parce que la doublure d'Alec Baldwin avait déchargé deux balles réelles sur eux et que la production n'avait strictement rien fait, sinon précipiter encore davantage le rythme et rallonger les horaires de tournage, tout en refusant de les loger à proximité des lieux ce qui les obligeait à faire des journées de 20 heures, plus deux heures de transport. Après leur démission, la production a immédiatement embauché des mexicains pour les remplacer, qui n'étaient au courant de rien et c'est devant eux qu'à eu lieu le meurtre.

g) de manière hallucinante, il serait habituel qu'une production qui utilise des armes à feu réelles en guise d'accessoire sur un tournage permette aux acteurs et doublures de s'entraîner avec la même arme au tir à balles réelles, et même hors d'un stand de tir. Et pourquoi pas sur des personnes, genre un lycée voisin ou les collègues de travail ? Oups, nous avons trouvé le pourquoi du comment : c'était bien une répétition... à balles réelles pour permettre à Alec Baldwin de mieux jouer son rôle. Nous sommes donc tous super-rassuré.

h) L'assistant du réalisateur Dave Hall a passé l'arme chargée à Alec Baldwin en criant arme froide. Wikipédia rapporte que Dave Halls ignorait que l'arme était chargée. Comment pouvait-il l'ignorer vu que c'était à lui de le vérifier et qu'il a crié à tout le monde que l'arme n'était pas chargée. Cela implique que sur ce tournage, qu'une arme soit chargée ou pas, on dit toujours qu'elle n'est pas chargée. Et sur combien d'autres tournages ? Parce que Halls a participé en tant qu'assistant du réalisateur à près de 80 productions dont un bon nombre avec armes à feu en scène, y compris The Crow 3. Comment a-t-il pu s'abstenir de contrôler l'arme qu'il donnait à Alec Baldwin compte tenu de son parcours, à moins que, là encore il ait zappé la vérification sous la pression d'un producteur (du réalisateur etc.), mais même ainsi, il ne pouvait pas ignorer que la responsabilité du meurtre lui retomberait dessus.

i) avec un choix de mots désastreux, Alec Baldwin a déclaré avoir "le cœur brisé". Pas autant que sa victime, en tout cas.

Et compte tenu de ce qui vient d'arriver, les membres du syndicat des techniciens vont quand même ratifier l'accord de dimanche dernier ?
Ils attendent sans doute que d'autres membres de l'équipe de production (syndiqués cette fois) soient massacrés ?
Parce que c'est la preuve par le sang de tout ce dont ils se plaignaient.

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8814
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Grève générale des techniciens US télé/ciné lundi 18/10/

Messagepar Greenheart » Dim 24 Oct 2021 18:34

On se dirige vers une mise en cause de l'armurière, une "fille de" qui en était à son deuxième tournage et qui était déjà signalée pour négligences sur son premier tournage, comme recharger des armes en appuyant le canon contre du gravier, sans vérifier qu'il ne restait pas de gravier dans le canon. C'est elle qui avait préparé les trois exemplaires de l'arme à disposition de l'assistant du réalisateur, un vétéran qui pour autant n'a pas vérifié l'arme qu'il a tendu à Alec Baldwin en disant qu'elle n'était pas chargée alors qu'elle l'était.
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8814
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Grève générale des techniciens US télé/ciné lundi 18/10/

Messagepar Greenheart » Mer 27 Oct 2021 03:22

Les choses se corsent :

* la police soupçonne la production de dissimulation de preuves, en particulier la scène aurait été filmée et l'enregistrement aurait disparu.
* énormément de munitions réelles ont été retrouvées, stockées n'importe comment et mélangées, ainsi que sur la scène du crime ce qui est complètement anormal.
* les armes décrites comme des fausses par la production lors des premiers communiqués de presse sont bien réelles et fonctionnelles.
* l'assistant réalisateur qui a prétendu que l'arme n'était pas chargée en la passant à Alec Baldwin a été viré d'un tournage de 2019 pour les mêmes faits : un acteur sur la trajectoire de la balle réelle avait alors été seulement légèrement blessé parce qu'il s'était écarté au dernier moment.
* la confusion s'installe sur qui a fait quoi exactement (la production ayant viré tous les syndiqués et embauché seulement des gens qui diraient ce qu'ils voudraient).

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8814
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Grève générale des techniciens US télé/ciné lundi 18/10/

Messagepar Greenheart » Mar 16 Nov 2021 09:29

Apparemment la base a validé l'accord, mais viré ses représentants de Los Angeles.

***

Georges Clooney vient de donner son avis sur l'affaire Rust : selon ses 40 années d'expérience d'armes à feu sur un plateau de tournage, les conditions de tournages du western à bas prix étaient de la folie pure.

* Ce n'est jamais l'assistant réalisateur qui passe une arme à l'acteur : seulement l'armurier ou le responsable des accessoires, et c'est définitif.
* Clooney n'a jamais entendu crier "arme froide" sur un tournage, cette expression n'est pas un usage de la profession, contrairement à ce que la production a semble-t-il essayé de faire croire à la police et la presse.
* En tant qu'acteur, Clooney ne fait jamais usage d'une arme de cinéma sans l'avoir ouverte, vérifié son contenu et montré son contenu à l'équipe de tournage et à l'éventuel acteur sur lequel il doit pointer l'arme.*
* il estime le manque d'expérience de l'armurière de la folie pure.

Spoiler : :
Every single time I’m handed a gun on set, every time they hand me a gun, I look at it, I open it. I show it to the person I’m pointing it to, I show it to the crew,” Clooney said, adding that the process should be repeated every time the gun is used.


Source

... curieusement, c'est pour l'instant le seul acteur (ou actrice) qui à ma connaissance qui ait clairement pris position sur l'affaire et pourtant ils sont très nombreux à brandir des armes à chaque sortie de film ou diffusion d'épisode télévisée. Les autres se sont contentés de dire qu'utiliser des vraies armes comme accessoires c'était mal (mais pas s'exercer avec de vraies munitions sur les lieux du tournage...).

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8814
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56


Retourner vers Télévision

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité