Au-delà du réel S01E14: Les forçats de Zanti (1963)

Infos et retours sur les séries et téléfilms diffusés ou à venir à la télévision.

Comment avez-vous trouvé cet épisode ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
0
Aucun vote
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
0
Aucun vote
Excellent.
0
Aucun vote
Génial !
1
100%
 
Nombre total de votes : 1

Au-delà du réel S01E14: Les forçats de Zanti (1963)

Messagepar Greenheart » Jeu 18 Aoû 2022 17:55

Image Image

The Outer Limits S01E13: The Zanti Misfits (1963)
Traduction du titre : Les désaxés de Zanti.

Diffusé aux USA le 30 décembre 1963.
Saison 1 sortie en blu-ray américain le 23 mars 2018.
Saison 1 et 2 sortie en blu-ray américain le 23 août 2022.

De Leonard Horn (réalisateur), sur un scénario de Joseph Stefano ; avec Michael Tolan, Olive Deering, Robert F. Simon, Bruce Dern, Claude Woolman.

Pour adultes et adolescents

Ne nous trahissez pas… Notre vie privée doit être préservée… Destruction totale pour quiconque interférera. Le professeur Steven Grave répète la dernière phrase. Le lieutenant général Maximillian R. Hart de l’armée américaine lui répond de ne pas s’inquiéter : si quiconque s’approche de ce vaisseau quand il atterrira, c’est qu’il aura passé sur le cadavre de quelqu’un.

Une route barrée. Le panneau sur les grillages indique que la zone est à accès réservé, n’entrez pas. Le policier militaire fait non de la tête au chauffeur d’une voiture et repasse derrière une barrière de bois sur laquelle on a ajouté au pochoir le même message : accès réservé, n’entrez pas. Le chauffeur de la voiture fat une marche arrière, puis d’un coup fonce sur la barrière, renversant le policier militaire au passage : le voilà le cadavre de quelqu’un.

La voiture fonce alors sur la route au milieu des rochers, sans prendre garde à la soucoupe volante qui descend du ciel nuageux. Ailleurs, dans une ville fantôme de Californie nommée Morgue — fondée en 1859, population 327, altitude 700 pieds (213 mètres), un buisson mort poussé par le vent qui hurle roule sur le panneau abattu à l’entrée. Tout semble abandonner, les wagons d’un transport de matières premières, la station à essence, la blanchisserie chinoise, l’hôtel…

Tout au long de l'histoire, des esprits compatissants ont réfléchi à cette question sombre et dérangeante : que doit faire la société avec les membres qui constituent une menace pour elle, ces mécontents et ces inadaptés dont le comportement sape et détruit les fondements de la civilisation ? Les différentes époques ont trouvé des réponses différentes. Les inadaptés ont été brûlés, marqués au fer rouge et bannis. Aujourd'hui, sur cette planète Terre, le criminel est incarcéré dans des institutions humaines..... ou il est exécuté. D'autres planètes utilisent d'autres méthodes. Voici l'histoire de la façon dont les dirigeants perfectionnistes de la planète Zanti ont tenté de résoudre le problème des inadaptés de Zanti.

Une voiture bleue se gare devant un commerce aux vitrines barricadées de planches en bois. En descendent deux hommes en complet cravate. Le passager — le professeur Stephen Grave — avant sort une valise et une mallette. Le conducteur, le major Roger Hill de l’armée de l'air américaine qui tient déjà une enveloppe de papier kraft veut prendre la mallette, Grave refuse – il le remercie, mais il la garde. Le major Hill prend donc la valise.

Le major Hill sonne à une porte, un policier militaire ouvre et récupère l’enveloppe. Pendant qu’ils attendent dehors, Grave jette nonchalamment un coup d’œil à l’enseigne d’un barbier tombée derrière une échelle en travers du chemin, puis il retourne au major et remarque en souriant que l’Histoire a pu garder trace d’un certain nombre d’endroits morbides, mais quand un historien nommé Grave se retrouve dans une ville fantôme nommée Morgue…

Le major Hill scrute obstinément le ciel nuageux sans répondre, alors son passager demande s’il voit le vaisseau extraterrestre. Le major Hill répond qu’il a cru le voir. Mais c’était probablement seulement un oiseau argenté du désert. Le major regarde sa montre. Grave lui demande : « vous ne pensez tout de même pas qu’ils atterriraient en plein jour ? » Le major Hill répond : « pourquoi pas ? ils n’ont aucune raison d’avoir peur de nous… J’aimerais bien ressentir la même chose à leur propos. » Il soupire.

Grave reprend : « D’ordinaire je ne pose pas ce genre de questions à vous autres les hommes de l’Espace, Major. Mais je me demande pourquoi nous avons autorisé que ceci arrive. » Le major Hill répond : « On ne nous a pas laissé le choix, Professeur. On nous a dit quand le vaisseau pénitencier devrait atterrir, et avons reçu la consigne dégager de sa route. Aucune interférence, ou alors… — Ou alors quoi ? Est-ce qu’ils l’ont dit ? — Ils nous ont assuré qu’ils ne voulaient pas nous attaquer, ils voulaient que ceci soit un scénario non hostile, comme ils disent, mais ils n’ont pas hésité à nous faire comprendre qu’ils attaqueraient, totalement, et de manière dévastatrice. »

Grave semble déglutir avec difficulté, regarde ailleurs, et dit encore : « Je me demande à quoi ils ressemblent… »

ImageImageImageImageImageImage

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 9515
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Retourner vers Télévision

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron