Nowhere Boys S01E06: Copains comme cousins (2013)

Les séries commencées de 2011 à 2020.

Comment avez-vous trouvé cet épisode ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
0
Aucun vote
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
0
Aucun vote
Excellent.
1
100%
Génial !
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 1

Nowhere Boys S01E06: Copains comme cousins (2013)

Messagepar Greenheart » Jeu 14 Jan 2016 21:26

ImageImageImage

Nowhere Boys S01E06: Episode Six (2013)

Diffusé en Australie le 12 décembre 2013 sur ABC 3 AU.
Sorti en DVD australien de la saison 1 le 5 février 2014 (DVD zone 2 et 4, lisible en France, anglais sous-titré seulement).
Diffusé en Angleterre le 1er septembre 2014 sur CBBC UK.
Diffusé en France le 23 janvier 2016 sur Télé Toon FR (Canal Sat).
Sortie annoncée en DVD anglais de la saison 1.

Ici le premier épisode en français streaming officiel gratuit : http://www.canalsat.fr/evenements/chain ... where-boys

De Tony Ayres ; avec Dougie Baldwin, Joel Lok, Rahart Adams, Matt Testro, Darci McDonald, Sean Rees-Wemyss, Michala Banas, Tamala Shelton.

Le passé. Chez Gary, le père de Jake, la vaisselle sale s’entasse et son père n’a qu’une boite de haricot blanc à lui offrir pour le déjeuner. Assez lourdement, Gary demande à Jake si sa mère a rencontré quelqu’un de nouveau, mais au lieu de répondre, Jake, qui a remarqué la lettre sur le comptoir, demande à son père comment il va cuisiner si on vient de lui couper le gaz. Toujours de bonne humeur, Gary répond à son fils que chaque obstacle est une opportunité : il a acheté une bouteille de gaz qu’il a branché sur sa cuisinière. Et de ranger la lettre de coupure dans un des cartons à pizza vide entassé sur le côté du comptoir.

Jake va alors ranger ses affaires pour repartir avec sa mère, et écoute l’air de rien la conversation entre ses parents : Sarah, la mère de Jake se plaint d’avoir à travailler des vacations de 10 heures alors que Jake a les pieds qui grandissent si vite qu’elle doit lui racheter des chaussures de course tous les quatre mois. Gary propose alors à son ex qu’elle reste pour le thé, ce à quoi Sarah répond que la bière n’est pas une nourriture. Gêné, Gary répond en riant que chez lui, tout est à la carte : il peut lui offrir des haricots blancs avec du sel ou des haricots blancs sans sel. Sarah répond à Gary qu’elle veut juste qu’il paie sa part. Gary répond alors qu’il a quelque chose sur le feu concernant de futures rentrées financières. Sarah lui répond alors de le retirer avant que la maison ne brûle : la casserole des haricots blancs a pris feu... Et pendant que Gary est occupé à éteindre le début d’incendie, Sarah s’en va avec Jake et lui demande quel genre de repas à emporter il veut qu’elle lui achète.

Le présent. Gary patrouille en voiture de police et Jake, Andy, Felix et Sam, qui étaient occupés à piller une décharge, se cachent derrière les meubles abandonnés. Jake est toujours sidéré de voir le Gary de ce monde s’en être sorti aussi bien, et avoue aux autres : en naissant, il a détruit la vie de ses parents dans son monde à lui. Andy répond qu’il ne dirait pas cela. Par ailleurs, les changements ne sont pas nécessairement des progrès. Jake en doute, alors Andy cite les statistiques : les flics ont des problèmes d’hypertension et de cholestérol, et les agents immobiliers sont moins bien côtés que les vendeurs par correspondance – en terme de confiance. Felix intervient alors pour dire qu’il n’y avait plus personne pour les surprendre.

Ils repartent : Jake a récupéré une bouteille de gaz, Andy un haut-parleur. Tandis qu’ils déposent leur récolte dans un caddie, Sam – qui est occupé à manger des barres chocolatées – se plaint : comment peuvent-ils en être à fouiller les ordures des autres ? Andy ironise alors sur le fait que Sam est d’une grande aide, et qu’il ne faut surtout pas qu’il ne se fatigue. Sam réplique que ramasser les ordures des autres, très peu pour lui. Andy répond qu’en Australie, on jette au total des choses qui peuvent valoir jusqu’à cinq milliards au total : mieux vaut réutiliser ce qui est réutilisable – c’est, selon Andy, une philosophie qui s’appelle le gratuivorisme (« freeganism »). Felix trouve que c’est plutôt cool d’être gratuivore, mais Jake prétend que Andy vient d’inventer le mot, puis reproche à Sam de ne pas marcher assez vite.

Aucun des garçons ne remarque Phoebe, la femme qui tient la boutique de magie, qui sort de sa cachette d’où elle épiait le petit groupe. De retour à la cabane, Jake prévient qu’il n’est pas certain que la bouteille de gaz qu’il a branché sur un réchaud fonctionnera encore, mais qu’il a bon espoir. Comme il approche une flamme du feu, il rappelle à Andy qu’il faut tourner le robinet de la bouteille de gaz pour que cela marche. Et effectivement, le réchaud fonctionne : selon Jake, ils vont enfin pouvoir se faire des bons petits plats comme à la maison et d’excellents sandwichs Bacon Laitue Tomate.

Sam fait alors remarquer que le seul problème, c’est qu’ils n’ont pas de nourriture. Jake répond qu’ils n’ont qu’à aller faire des courses. Sam demande avec quoi. Jake s’étonne : l’argent de Jake devrait leur permettre de se procurer le mininum vital. Sam demande alors de quel argent Jake parle. Jake insiste : l’argent que Sam a gagné en faisant des acrobaties avec son skate. Sam répond alors qu’il sentait son taux de sucre dans le sang baisser et qu’il a dû acheter du chocolat. Jake ne peut pas croire alors que Sam ait tout dépensé, mais pour Sam, c’est tout à fait logique : il n’avait gagné que quelques dollars. Jake traite alors Sam d’idiot égoïste, puis déclare que puisque c’est comme ça, ils sont tous des Gratuivores désormais, et demande qui veut aller faire des courses. Sam veut bien, mais Jake refuse. Andy accepte, mais il fait remarquer que les gratuivores ne font pas vraiment les courses. Jake l’arrête et lui demande s’il veut venir ou pas, et Andy confirme. Comme Jake et Andy s’en vont, Sam proteste : il allait partager, c’est juste qu’il avait si faim. Felix rétorque qu’ils ont tous faim.

En chemin, Andy propose de retourner à la décharge pour trouver des choses comestibles. Jake refuse. Andy explique alors que les Gratuivores n’ont pas vraiment le choix de boutiques où ils peuvent aller. Jake rétorque que s’ils n’ont pas le choix c’est à cause de l’égoïsme de Sam. Andy fait alors remarquer que dans l’ancien monde, Sam et Jake étaient de bons amis. Jake répond que dans l’ancien monde il avait un père et une mère, un lit confortable, et un accès total à un frigo plein de nourriture : les choses changent. Et renfrogné, il rabat son capuchon et marche plus vite. Andy remarque alors un corbeau perché sur un arbre voisin, qui croasse bruyamment et le fixe du regard…

ImageImageImageImageImageImage

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8366
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Retourner vers Les séries des années 2010

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron