Kamikaze, le film de 1986

Les films des années 1981 à 2000.

Comment avez-vous trouvé ce film ?

Pas vu.
0
Aucun vote
Nul !
0
Aucun vote
Bof...
0
Aucun vote
Correct.
0
Aucun vote
Bon.
1
100%
Excellent.
0
Aucun vote
Génial !
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 1

Kamikaze, le film de 1986

Messagepar Greenheart » Dim 21 Fév 2016 19:51

ImageImageImage

Kamikaze (1986)

Sorti en France le 10 décembre 1986.
Sorti en DVD espagnol le 8 février 2013 (version française, sous-titres espagnols pas évident à désactiver, mais désactivables selon le lecteur via la télécommande, image bonne format respecté 2.35:1).
Sorti en DVD français Gaumont le 8 avril 2015 (image moins bonne que le DVD espagnol).

De Didier Grousset (également scénariste), sur un scénario de Luc Besson (également producteur délégué) ; avec Richard Bohringer, Michel Galabru, Dominique Lavanant, Romane Bohringer, Etienne Chicot, Harry Cleven, Riton Liebman, Kim Massee, Michael Goldman, Geoffrey Carey, Philippe Girard.

Pour adultes et adolescents.

Résumé à venir.

ImageImageImageImageImageImage

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8725
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Kamikaze, le film de 1986

Messagepar Greenheart » Dim 21 Fév 2016 20:36

Reçu le DVD espagnol (seule édition à ma connaissance).

Image

Image : Bonne. Format respecté 2.35:1. L'image a plutôt belle allure, mais demeure un peu passée, un peu flou sur certaines scènes moins bien exposées, et bien sûr le générique. Le master a l'air de bonne qualité, et que je n'ai pas vu de défauts apparents, ce qui prouve qu'il y a eu un minimum de restauration ou alors que le négatif était dans un excellent état.

Son : Bon.

Bonus : Aucun, zéro, nada.

Sur le film :

Première fois que je revois ce film depuis un passage télévisée il y a bien longtemps.

Remarquable à plus d'un titre : Galabru joue pratiquement vrai, ce qui suffit à faire froid dans le dos. Lavanant et Bohringer père et fille jouent sobrement et le scénario suit une enquête parfaitement méthodique ce qui donne l'impression de réalisme qui fait la différence entre l'immense majorité de polars bidons d'hier et d'aujourd'hui dont Kamikaze suit pourtant la formule (ou est-ce les séries policières françaises d'aujourd'hui qui suivent à la lettre la formule de Kamikaze amputée du l'aspect techno-thriller). Quant aux autres groupes de personnages, ils sont en fait à peine caricaturés : les savants décalés, les présentateurs et présentatrices et leur parler faux, les techniciens bornés, les politiciens juste bons à faire passer la patate chaude et noyer le poisson qui n'acceptent de faire ou faire faire correctement le travail que lorsqu'ils sont poussés dans leurs derniers retranchements, les citoyens lambdas qui sont trop occupés à profiter de ce qu'ils ont pour agir avant qu'il ne soit trop tard, les méthodes brutales des services secrets etc. Si le film est présenté comme une satire, on est en fait très, très proche de la réalité.

Concernant l'aspect science-fiction, il est extrêmement bien vu. Besson et compagnie sont sans doute influencés par Scanners (1981) et ses corps qui explosent, ainsi que de Videodrome (1983) et ses présentatrices envoûtantes et malsaines, mais c'est surtout l'idée extrêmement bien vue de donner aux spectateurs la tentation de tuer ceux qui les déplaisent, en particulier pour leurs mensonges et le fait de prendre les spectateurs pour des c...s - une tentation qui demeure d'une actualité brûlante et c'est sans doute ce qui a dérangé bien des gens importants pour qu'un tel film n'ait pas été diffusé correctement et connaisse sa première édition DVD même pas française seulement en 2013, et probablement très bientôt épuisée. La réponse rationnelle du personnage de Bohringer pour s'adapter à la nouvelle technologie est également à saluer, en particulier aujourd'hui dans une France pratiquement arriérée de ce point de vue, et qui n'a même pas encore réagi aux énormités des dangers représentés par la violation massive de la vie privée, pour se limiter à un seul exemple, mais il y en a des tonnes (OGM, vaccins, viande de cheval, téléphones portables irradiants, RFID etc.) - et toutes ces technologies tuent aussi bien, sinon mieux et beaucoup plus de gens que l'invention du personnage de Galabru, certes, beaucoup moins discrète, et beaucoup moins facile à dissimuler à coups de baratin et de corruption.

Si le film a des défauts, c'est
Spoiler : :
le jeu de c... de certaines victimes au dernier tiers, mais il peut passer compte tenu du fait que les personnages en question sont, comme hélas énormément de citoyens français, dépourvus de culture SF et de compétences élémentaires en sens civique, communication pathologique, premier secours et autres compétences de gestion des crises. Des lacunes de ce genre font bien des candidats d'offices au Prix Darwin, rarement recalés quand l'examen s'impose. Ce qui passe beaucoup moins est le niveau zéro en scène de crime de l'équipe policières qui découvre les corps, parce qu'il y a quand même de très grosses incohérences dans la position des corps : si l'on abat quelqu'un et qu'on se jette ensuite par la fenêtre, on ne se retrouve pas dessous le corps de sa victime. Plus qui dit balle dit douille dit impact, et projection de sang un peu partout sur les murs au point d'impact, plus une très belle flaque de sang, qui ne se produit pas dans le film, et se produirait dans la réalité, tandis qu'une fois jeté par la fenêtre, le corps n'aurait pas en effet saigné assez arrivé en bas.


Il est tout à l'honneur de Luc Besson d'avoir co-signé Kamikaze, trois ans après le Dernier Combat, un an après Subway, deux ans avant Le Grand Bleu. Kamikaze reste très supérieur du point de vue de l'écriture, et du jeu d'acteurs aux films qui ont suivis et qui ont connus un bien plus grand succès populaire. Cette édition DVD est une chance, un grand merci à ceux qui l'ont chroniqués sur le net et qui m'ont permis du coup de l'acquérir avant qu'elle soit épuisée.

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8725
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: Kamikaze, le film de 1986

Messagepar Greenheart » Sam 18 Sep 2021 15:09

Annoncé en blu-ray français le 22 septembre 2021.
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8725
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56


Retourner vers Années 1980 et 1990

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 1 invité

cron