Page 1 sur 1

Time Crashers, la série de télé-réalité historique de 2015

MessagePosté: Mar 3 Nov 2015 22:56
par Greenheart
ImageImageImage

Time Crasher 2015

Une saison de 6 épisodes.

Diffusé en Angleterre à partir du 23 août 2015 sur CHANNEL 4.

De Cate Hall et Nicholas Steinberg ; avec Kirstie Alley, Keith Allen, Fern Britton, Charlie Condou, Jermaine Jenas, Meg Mathews, Louise Minchin, Chris Ramsey, Greg Rutherford, Zoe Smith.

Dix célébrités anglaises se retrouvent les yeux bandés à être habillés en costume, puis transportés un jour sur un lieu aménagé et peuplé comme à une époque particulière de l'histoire anglaise, et se retrouvent avec une place à tenir dans la société. Et ce n'est pas la place la plus confortable mais bien celles de serviteurs ou d'ouvriers : aux célébrités de s'adapter, ou pas et d'être traités (presque) en conséquence, et ils ont un manuel pour les aider. L'immersion n'est pas interrompue pour refaire une prise, et l'idée est d'apprendre et de comprendre par l'action la "réalité" d'une époque.

ImageImageImageImageImageImageImageImage

***



La bande annonce de l'épisode 1 : https://youtu.be/xiU-M5wzOsI

***



La bande annonce de l'épisode 2 : https://youtu.be/HHb7iN1Qs1M

***

Saison 1 (2015 - 6 épisodes)

Time Crashers S01E01: 1588 - Le Festin Élisabéthain.
Time Crashers S01E02: 1448 - Le tournoi de chevalerie
Time Crashers S01E03: 1913 - Thé et partie de chasse Edwardiens.
Time Crashers S01E04: 1796 - Employés d'une ferme modèle de l'époque Géorgienne.
Time Crashers S01E05: 1885 - Les pêches victoriennes.
Time Crashers S01E06: AD 43 - Le festin celte de l'âge de Fer.

***

Re: Time Crashers, la série de télé-réalité historique de 20

MessagePosté: Jeu 23 Avr 2020 12:07
par Greenheart
Excellente série (reality-show) de voyage dans le temps, avec le pari-pris de faire rentrer dans les têtes et les corps d'une poignée de privilégiés de la télévision et du cinéma la réalité quotidienne de différentes époques et lieux. Le plus drôle : au dernier épisode les "stars" sont toutes à leur joie de ne pas avoir de patrons pour leur dire ce qu'ils ont à faire ou pas, et combien ils vont déchanter quand ils réalisent que personne ne les aidera alors pour survivre à cette époque.