The One, la série télévisée de 2021

Infos et retours sur les séries et téléfilms diffusés ou à venir à la télévision.

The One, la série télévisée de 2021

Messagepar Greenheart » Ven 12 Mar 2021 18:01

Image

The One (2021)

Une saison de 8 épisodes

Diffusé à l'international à partir du 12 mars 2021 sur NETFLIX INT.

De Howard Overman, d'après le roman de John Marrs. Avec Hannah Ware, Diarmaid Murtagh, Lois Chimimba.

Pour adultes et adolescents ?

Une scientifique prétend trouver votre âme sœur rien qu'à partir d'un échantillon de votre ADN.

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8564
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56

Re: The One, la série télévisée de 2021

Messagepar Greenheart » Ven 12 Mar 2021 18:35

Comme déjà relevé pour les films, les productions de 2020 n'arrêtent plus de photocopier (plagier, ou s'inspirer très lourdement) des films ou des épisodes très récents.

The One 2021 remet donc le couvert sur le thème du techno-dating, avec très peu de chance d'atteindre le sommet du premier épisode de Dimension 404 (2015), Matchmaker, à la fois féroce et remarquablement lucide sur la question, avec Robert Buckley, Lea Michele, et Matt Jones.

Visuellement on n'est vraiment pas loin du premier épisode de Weird City, The One, qui traitait du même thème sur un ton satirique (2019), avec Dylan O'Brien et LeVar Burton, et dont le titre est carrément plagié.

Et The One 2021 a également le même synopsis que Soulmates (2020 !!!) avec Bill Skarsgård, qui déjà rappelait très fortement le point de départ et la tonalité visuelle de Osmosis (2019) qui venait déjà après Weird City et Dimension 404.

Et j'oublie certainement encore au moins une série sur la question, apparemment plus graphique et violente que les précédentes.

De ce train de série sur le thème du partenaire idéal, seul Dimension 404 a offert une réussite totale, à la fois inspirante et réconfortante. Toute la série Weird City fonctionne sur la base de la caricature grinçante, qui a l'avantage de mettre le doigt là où cela fait mal, mais tourne vite à la moquerie vaine, sans gain pour le spectateur. Osmosis jouait la montre car sans idée et un niveau d'écriture réduit à la seule exposition de situations censées stresser le spectateur parce que la Science-fiction doit forcément être une horreur liquéfiante intellectuellement, et je n'ai pas tenu cinq minutes de Soulmates tant je m'emm.rdais et que je n'avais pas de temps à perdre.

Enfin, la question du partenaire idéal resurgit souvent dans les histoires de robots, à la fois depuis l'Antiquité et les statues qui prennent vie, les Contes d'Hoffmann (écrits ou chantés) ou dans les nouvelles de l'âge d'or de la SF américaine, au cinéma avec l'âge d'or du cinéma fantastique des années 1980, donc forcément dans les récentes séries Akta Mannikor ou l'opus russe Better Than Us - meilleurs que nous, ce qui reste à prouver étant donné que les poupées en question sont biologiquement inhumaines et qu'à ce compte, une botte de foin ou un tas de fumier l'emportera forcément sur l'être humain dans une catégorie, genre la puanteur ou le nombre de tiques au mètre cube.

***
...d'un G qui veut dire Greenheart !
Greenheart
Administrateur du site
 
Messages: 8564
Inscription: Sam 15 Nov 2014 19:56


Retourner vers Télévision

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron